Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 22:19
Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)

"Annick Le Poul et Gabriel Laumosne se connaissant bien et formant un binôme à part entière de candidats, les réponses aux questions et expressions dans ce questionnaire seront portées par les deux candidats, d'où l'utilisation de la première personne du pluriel.
 

Nous tenons à remercier Orsay en Action pour avoir proposé ce questionnaire aux candidats qui se présentent à l'élection législative de juin 2017 dans notre 5ème circonscription de l'Essonne. Bien souvent, les tracts ne permettent pas de nous exprimer de façon aussi complète que peut le permettre ce genre de questionnaire."

 

Annick Le Poul et Gabriel Laumosne

1) Votre profil

 

Présentez-vous succinctement.

Quels sont votre situation et votre parcours professionnel ?

 

Annick est cadre comptable retraitée, vivant aux Ulis, et Gabriel est professeur agrégé de mathématiques en lycée, vivant à Orsay. Nous sommes tous deux habitants de la circonscription et attachés à notre territoire. Pour preuve, nos implications locales: Annick s'est beaucoup investie dans l'aide aux sans-papiers et dans le comité de jumelage de la ville des Ulis avec Sedhiou (Sénégal), ainsi que dans la petite enfance quand elle était maire-adjointe sur ce sujet de la ville des Ulis à la mandature précédente; Gabriel s'est investi dans la lutte contre le Traité Transatlantique (TAFTA) et sur le passage en régie de l'eau/assainissement à hauteur de l'agglomération au sein de l'association Aggl'eau-CPS.

 

De combien de mandats électifs disposez-vous actuellement ?

 

Annick est conseillère municipale de la ville des Ulis, sans délégation.

Gabriel est conseiller municipal de la ville d'Orsay, sans délégation.

 

Pour quelle(s) rémunération(s) ?

 

Aucune, ni l'un ni l'autre.

 

Si vous étiez élu le 18 juin, quels mandats conserveriez-vous (ou pourriez-vous être amené à briguer dans les 5 ans à venir) ?

 

Etant conseillers municipaux sans délégation, nous continuerions à suivre les dossiers de notre ville de très près tout en étant élu-e-s.

2) Vos motivations et aptitudes

Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)

Quelles sont les raisons qui vous amènent à vouloir siéger à l'Assemblée Nationale ?

 

Il reste beaucoup de choses à construire et à inventer dans notre société. En parallèle de ça, l'orientation actuelle du gouvernement ne tend pas à améliorer la qualité des services publics, seuls vrais services rendus à la population. Par ailleurs, une victoire, ou de bons résultats, permettraient de crédibiliser et faire avancer au moins localement tout un tas de projets locaux et nationaux qui nous tiennent à coeur: être mieux soignés, mieux nourris, mieux logés... (Notre programme à retrouver dans notre matériel de campagne ainsi que sur le site du PCF, en cherchant "La France en commun".). Nous pensons pouvoir apporter quelque chose d'utile et d'innovant à l'Assemblée Nationale et dans la vie quotidienne de nos concitoyen-ne-s et c'est le pourquoi de notre candidature.

 

Quelle(s) qualité(s) pensez-vous avoir pour endosser cette responsabilité ?

Pourquoi devons-nous voter pour vous plutôt qu'un autre candidat ?

 

Avant tout, nous sommes des gens comme tout le monde qui sommes à l'écoute de nos concitoyen-ne-s; nous le prouvons au jour le jour dans nos actions municipales respectives. Le député n'a pas qu'une vocation nationale coupée de la réalité de son territoire, mais doit agir pour le faire évoluer et porter les projets nécessaires à son développement et dans le respect de tou-te-s, avec les habitant-e-s. Cela ne se fait pas sans connaissance pointue du territoire, ce que nous avons à force de militer localement. Notre engagement pour le territoire n'est pas apparu soudainement lors de cette élection et ne disparaîtra pas après, quel qu'en soit le résultat.

3) Votre disponibilité

Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)

Comment vous arrangerez-vous pour concilier vos obligations professionnelles avec votre mandat de député ?

 

Annick étant retraitée, cela ne posera pas de problème sur le plan des obligations professionnelles. Gabriel ne souhaite pas devenir un professionnel de la politique et aménagera son emploi du temps de professeur avec une décharge, se gardant une demi-journée à une journée par semaine pour continuer à enseigner, garder un contact avec des personnes de la vie de tous les jours, notamment jeunes.

 

A quelle fréquence comptez-vous être présent ?

 

Tout le temps, dès qu'il s'y passe quelque chose auquel nous pouvons participer et être utile. Cela peut sembler utopique mais des députés y arrivent. C'est même un député communiste, André Chassaigne, qui est le plus assidu dans sa mission à l'assemblée. Nous voulons nous inscrire dans ses pas.

 

- Dans l'hémicycle ?

 

Dès qu'il y aura un vote et qu'il n'y aura pas une commission en même temps, auquel cas nous verrons au cas par cas.

 

- Dans les commissions ?

 

Systématiquement ou presque (s'il y a vote en même temps).

4) Votre utilité, activité et efficacité

Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)

Avez-vous l'intention de prendre des attachés parlementaires ?

 

Oui. Nous n'avons pas l'ensemble des connaissances juridiques nécessaires à l'élaboration de lois ainsi qu'à l'examen de l'ensemble des propositions de lois qui nous parviendront. Il nous faudra donc le support technique nécessaire. Nous veillerons cependant à prendre dans notre équipe des attachés parlementaires véritablement mus par l'envie de changer les choses, et non pas par des ambitions politiques personnelles.

 

- Combien ?

- Pour quelle(s) fonctions ?

 

Cela dépend du rôle que nous jouerons à l'Assemblée ainsi que dans les commissions afférentes.

 

Avez-vous l'intention d'avoir une permanence dans notre circonscription et si oui dans quelle ville ?

 

Oui bien sûr, c'est le moyen le plus facile d'avoir un vrai contact physique avec nos concitoyen-ne-s sur rendez-vous. A notre permanence, les habitant-e-s pourront déposer des messages, nous rencontrer... Cette permanence pourrait se trouver de préférence aux Ulis, ou sinon sur Orsay.

 

- A quelle(s) fin(s) avez-vous l'intention d'utiliser votre réserve parlementaire ?

- Notre commune pourra-t-elle en bénéficier même si notre Maire n'est pas de votre bord politique ?

 

Question pertinente car l'utilisation des réserves parlementaires est souvent soupçonnée de clientélisme. Cette réserve ne devrait pas avoir pour but d'asseoir ou d'acheter des positions politiques. Au contraire, cet argent n'est pas notre argent! Nous sommes pour en laisser l'usage pour toute ou grande partie à la sagesse collective via appels à projets. Chaque personne, organisation ou collectivité voulant monter un projet d'utilité publique pourra déposer un dossier auprès de nous. Puis à une date fixée dans l'année, nous consulterons les habitant-e-s pour connaître les projets qu'ils veulent voir être portés par cet argent public.

 

- Quels sont les projets de lois (ou domaines législatifs) dans lesquels vous avez l'intention de vous investir ?

 

De par son expérience d'élue et de militante, Annick pourrait s'investir dans l'enfance et la jeunesse, ainsi que dans la défense des services publics (poste, hôpitaux...)

Gabriel reprendrait aussi le côté défense des services publics (il travaille déjà beaucoup sur l'hôpital) et pourrait s'investir sur le terrain de la lutte contre les discriminations (sexiste, racistes, homophobes, religieuses...), thème qui lui est cher. (En témoignent les accords -e- qui ponctuent ces réponses.)

5) Votre positionnement politique

Composition de l'Assemblée Nationale sortante

Composition de l'Assemblée Nationale sortante

Avez-vous l'intention de siéger au sein d'un groupe parlementaire et si oui lequel ?Dans ce cas suivrez-vous systématiquement les consignes de vote de votre groupe ?

 

Oui, car unis avec des élu-e-s qui partagent nos idées nous serons plus forts pour porter notre voix! Nous rejoindrons le groupe de gauche alternative constitué des députés communistes, front de gauche et Insoumis. Cependant, il ne faut pas confondre groupe d'individus et individus: notre seule boussole pour les votes est l'intérêt de nos concitoyen-ne-s, et non pas l'intérêt d'un petit groupe d'individus.

 

Concernant la confiance au gouvernement, s'il était reconduit après le 18 juin, que voterez-vous une fois élu (pour, contre ou abstention) et pourquoi ?

 

Nous voterions contre: nous ne pouvons pas cautionner le programme présidentiel du candidat Macron, qui n'est que la poursuite appuyée des politiques menées précédemment; c'est bien Emmanuel Macron qui, étant secrétaire général de l'Elysée, a écrit nombre de lois décriées publiquement par la suite, avec toujours plus de casse du service public (notre hôpital et nos bureaux de poste en témoignent).

6) Votre positionnement par rapport à des sujets concrets

Quel est votre positionnement sur les sujets suivants ? Lesquels pourraient bénéficier de votre soutien et de votre influence en tant que député ?

 

Au niveau local (ou ayant une incidence locale)

Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)
Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)
Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)
Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)

- La candidature de Paris Saclay à l'exposition universelle de 2025.

 

Contre, il y a peut-être mieux à faire que de dépenser des milliards dans un projet tape-à-l'oeil quand la paupérisation/précarisation d'une partie de la population en France n'a jamais été aussi prononcée.

 

- Le développement du plateau de Saclay.

 

Il est difficile de s'opposer aux chantiers déjà en cours. Par contre, pour préserver notre cadre de vie et arrêter cette course au béton qui n'a ni queue ni tête, et qui ne profite même pas à nos populations, nous nous opposerons à toute avancée du béton sur le plateau. D'autant que nous voulons instaurer et généraliser les circuits courts d'approvisionnement, que ce soit pour nos commerces ou nos cantines publiques, et que la proximité des producteurs installés sur le plateau est une aide précieuse. Le développement accru du plateau va aussi avoir des effets néfastes sur la circulation des personnes, avec un accroissement des flux automobiles et du RER alors que ceux-ci sont déjà en crise trop régulièrement et que rien n'est vraiment prévu ou financé pour améliorer la situation. Enfin, la bétonisation du plateau a déjà et aura encore plus d'impacts sur l'infiltration d'eau et le ruissellement des eaux de pluie, qui ne pourront plus être absorbées par le sol mais seront conduit dans la vallée, augmentant le niveau de nos rivières et augmentant les risques d'inondations. C'est un des sujets incontournables pour le député de notre circonscription.

 

- La réalisation de la ligne de métro n°18.

 

Nous nous sommes déjà exprimé là-dessus à plusieurs reprises, et en cohérence avec ce qui est écrit précédemment, nous ne sommes pas pour le projet de ligne 18 en l'état, en accord avec plusieurs études ministérielles et gouvernementales par ailleurs. Nous voulons que cette ligne ne traverse pas le plateau, véritable porte ouverte à la désanctuarisation des terres agricoles préservées sur le plateau, mais que le tracé soit prolongé vers l'est jusque vers Villeneuve Saint-Georges et après, étant vraiment utile pour l'ensemble de nos populations et desservant vraiment des gens et zones déjà habitées en manque de transports dans ce sens.

 

- Le transfert de l'hôpital d'Orsay.

 

Contre, nous voulons un moratoire sur le projet. D'une part parce que très peu de personnes ont eu leur mot à dire sur le sujet, alors que c'est un projet qui nous concerne tou-te-s et que cette non-consultation est contraire à la loi. Nous pensons également que le projet actuel ne va pas répondre aux besoins de la population. Chiffres à l'appui, le futur hôpital est sous-dimensionné, coûte cher et est difficile d'accès. Les petites structures que veut laisser l'hôpital sur Longjumeau, Sainte Geneviève des Bois et Juvisy seraient clairement sous-dimensionnées (4 passages à l'heure pour une plage horaire d'ouverture quotidienne de 12 heures, pas de quoi absorber les 85000 passages aux urgences de Longjumeau mais de quoi embouteiller le futur seul hôpital de la zone) et seraient majoritairement privées, réduisant l'offre de santé publique et ne permettant pas à tout le monde d'accéder à des soins de qualité. Dernier élément parmi d'autres: la destruction des terrains des hôpitaux, en centre-ville tous trois, poserait un problème évident de spéculation immobilière. Diverses sociétés se sont déjà manifestées d'ailleurs sur le sujet. Nous nous battrons, ce que nous faisons déjà avec nos moyens, sur ce sujet de façon appuyée.

 

- Le développement de voies de circulations douces (continuité entre les communes, aménagement du rond-point de Mondétour-Courtaboeuf).

 

Essentiel, il faut y mettre les moyens nécessaires et nous pourrons nous battre sur le sujet.

 

- L'exonération de la taxe d'habitation.

 

Qui n'en est pas une. Au final, comme annoncé, c'est l'Etat qui va assurer cette charge fiscale, qui va se délester sur les collectivités territoriales par des hausses d'impôts et ou des baisses de dotations aux collectivités, ce qui se traduira par une augmentation des impositions locales ou par des coupes drastiques et massives dans les services publics existant. Contre donc, on n'est pas des pigeons!

 

- La baisse des dotations de l'État aux collectivités locales.

 

Contre, en accord avec ce qui est dit précédemment. Nous nous battons depuis des années contre cela. Ce sont des services entiers qui ferment dans nos collectivités ou qui sont donnés au secteur privé, ces derniers n'ayant que leur profit pour objectif et non pas l'intérêt général. Nous nous battrons sur le sujet pour que nos collectivités puissent avoir les moyens d'exister et de remplir convenablement leurs missions de service public.

Quel est votre positionnement sur les sujets suivants ? Lesquels pourraient bénéficier de votre soutien et de votre influence en tant que député ?

 

Au niveau général

Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)
Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)
Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)
Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)
Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)
Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)

- L'assouplissement de la réforme des rythmes scolaires

 

Cela dépend du contenu final de cet assouplissement. Le système aujourd'hui en place est profondément injuste: les collectivités plus aisées peuvent mettre en place des activités diverses et de qualité, quand celles qui n'en ont pas les moyens se contentent de faire de la garderie ou des jeux dehors dans la cour. De plus le système actuel ne sert pas toujours l'intérêt des enfants mais plutôt le rythme des parents, bon nombre de mairies mettant des TAP le vendredi après-midi pour que les parents puissent prendre leurs enfants plus tôt et partir en week-end. Mais ce n'est pas pour autant qu'il faut aggraver la situation avec un "assouplissement" dont on ne connaît pas exactement le contenu. C'est un des sujets de prédilection d'Annick qui mettra du coeur à l'ouvrage.

 

- L'énergie nucléaire

 

Nous ne sommes pas pour en tant que tel. Nous sommes d'abord pour éliminer les énergies carbonées, produisant incomparablement plus d'effet de serre via les gaz qu'ils émettent que ne produisent les énergies "décarbonées". Parmi ces énergies décarbonées, il faut mettre le paquet financier et de recherche sur les énergies renouvelables. En attendant de trouver un système énergétique dont l'approvisionnement et le stockage en électricité renouvelable est viable, nous préférons l'énergie nucléaire au charbon et au gaz, plus polluants.

 

- L'indépendance de la justice

 

Essentielle si nous voulons un système démocratique qui fonctionne bien.

 

- La simplification des contraintes administratives pour les artisans et les PME

 

Etant donné que c'est le secteur le plus dynamique de notre économie, nous devons en faciliter le développement. Les artisans et PME n'ayant pas les capacités nécessaires pour traiter l'ensemble des contraintes administratives actuelles dans un temps raisonnable, il convient de les alléger. Il faut aussi sortir d'un système de plus en plus précarisant pour ces petites structures.

 

- La loi de moralisation de la vie publique

 

Nous sommes évidemment pour toute loi allant véritablement dans le sens d'une moralisation de la vie publique. A cet égard, nous serons particulièrement actifs dans son élaboration et dans les débats qui s'en suivront.

 

- Le cumul des mandats (à la fois en nombre et dans la durée)

 

Un même mandat doit être limité dans le temps, et une même personne ne doit pas pouvoir cumuler plusieurs mandats en même temps. Deux mandats exécutifs simultanés semblent humainement incompatibles et nous croyons à la pluralité nécessaire de la représentation de nos concitoyen-ne-s.

7) Votre bilan

Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)

Complétez cette phrase :

 

"En 2022, je serai satisfait de mon mandat de député-e si la vie des Français-es ainsi que des citoyen-ne-s de notre circonscription est meilleure qu'en 2017: plus de pouvoir d'achat, plus de services publics, plus de solidarité et moins de haines."

Publications du candidat

Tract :

Bulletin de vote :

Profession de foi :

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)
Repost 0
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 22:19
Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon

Dernière minute :

 

"Pour clore le premier tour de ma campagne apolitique des élections législatives de la 5ème circonscription de l'Essonne, je vous propose de venir boire un verre, ce vendredi 9 juin vers 18 h 30 au Gramophone à Orsay !"

Patrick Simon

1) Votre profil

 

Présentez-vous succinctement.

Quels sont votre situation et votre parcours professionnel ?

 

Orcéen depuis mon enfance, je suis médecin spécialiste depuis plus de 15 ans à Orsay. Etudes parisiennes et formation à l’université Paris V, Necker enfants malades.

 

De combien de mandats électifs disposez-vous actuellement ? Pour quelle(s) rémunération(s) ?

 

Je ne dispose d’aucun mandat électif.

 

Si vous étiez élu le 18 juin, quels mandats conserveriez-vous (ou pourriez-vous être amené à briguer dans les 5 ans à venir) ?

 

Je ne suis pas pour le cumul des mandats et je suis pour ne briguer qu’une fois le poste de député. La politique ne doit pas être un métier de carrière mais un service rendu à nos concitoyens.

2) Vos motivations et aptitudes

Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon

Quelles sont les raisons qui vous amènent à vouloir siéger à l'Assemblée Nationale ?

Quelle(s) qualité(s) pensez-vous avoir pour endosser cette responsabilité ?

Pourquoi devons-nous voter pour vous plutôt qu'un autre candidat ?

 

Issu de la société civile, à l’écoute des autres de par mon métier, je connais bien les problèmes de notre circonscription. N’étant pas l’homme d’un parti, je suis libre de porter les intérêts de la circonscription à l’assemblée.

 

Ce gouvernement est un vrai changement, il doit bénéficier de notre soutien sans pour autant nous faire perdre notre esprit critique.

3) Votre disponibilité

Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon

Comment vous arrangerez-vous pour concilier vos obligations professionnelles avec votre mandat de député ?

A quelle fréquence comptez-vous être présent ?

- Dans l'hémicycle ?

- Dans les commissions ?

 

Je suis disponible et motivé pour exercer pleinement ce mandat.

J’organiserai mon activité libérale autour des cessions à l’assemblée et des commissions parlementaires.

4) Votre utilité, activité et efficacité

Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon

Avez-vous l'intention de prendre des attachés parlementaires ?

- Combien ?

- Pour quelle(s) fonctions ?

 

L’assistance d’un ou d’une attaché(e) parlementaire est indispensable et une équipe de deux personnes semble suffisante pour gérer ce travail.

 

Avez-vous l'intention d'avoir une permanence dans notre circonscription et si oui dans quelle ville ?

 

Nous ouvrirons une permanence dans la circonscription, à Orsay.

 

- A quelle(s) fin(s) avez-vous l'intention d'utiliser votre réserve parlementaire ?

- Notre commune pourra-t-elle en bénéficier même si notre Maire n'est pas de votre bord politique ?

- Quels sont les projets de lois (ou domaines législatifs) dans lesquels vous avez l'intention de vous investir ?

 

Il existe de nombreuses lois vitales à simplifier et toutes les actions du gouvernement sont à analyser. Mon domaine privilégié sera l’aide aux seniors, le maintien à domicile et les aides aux personnes handicapées.

5) Votre positionnement politique

Composition de l'Assemblée Nationale sortante

Composition de l'Assemblée Nationale sortante

Avez-vous l'intention de siéger au sein d'un groupe parlementaire et si oui lequel ?Dans ce cas suivrez-vous systématiquement les consignes de vote de votre groupe ?

 

Mon positionnement politique est modéré et il se peut que je rejoigne le groupe parlementaire du mouvement ‘En marche’. Cependant, mon statut actuel est plutôt divers droite.

 

Concernant la confiance au gouvernement, s'il était reconduit après le 18 juin, que voterez-vous une fois élu (pour, contre ou abstention) et pourquoi ?

 

Concernant ce gouvernement, il faut voter la confiance pour lui laisser sa chance et voir ce dont il est capable. Il faut être logique avec le choix des Français à l’élection présidentielle.

6) Votre positionnement par rapport à des sujets concrets

Quel est votre positionnement sur les sujets suivants ? Lesquels pourraient bénéficier de votre soutien et de votre influence en tant que député ?

 

Au niveau local (ou ayant une incidence locale)

Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon
Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon
Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon
Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon
  • Je suis favorable à la candidature de Paris-Saclay à l’exposition universelle 2025.

 

  • Je suis pour le développement du plateau de Saclay, tout en surveillant le respect de l’écosystème.

 

  • Je suis pour la réalisation de la ligne 18 du métro.

 

  • Je suis contre le transfert de l’hôpital d’Orsay.

 

  • Je suis pour le développement des voies de circulation douce.

 

  • Je suis contre l’exonération de la taxe d’habitation.

 

  • Je suis contre la baisse des dotations de l’état aux collectivités locales.

Quel est votre positionnement sur les sujets suivants ? Lesquels pourraient bénéficier de votre soutien et de votre influence en tant que député ?

 

Au niveau général

Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon
Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon
Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon
Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon
Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon
Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon
  • Je suis favorable à l’assouplissement de la réforme des rythmes scolaires.

 

  • Je suis pour une transition douce vers les énergies renouvelables.

 

  • Je suis pour l’indépendance de la justice.

 

  • Je suis pour, à 200%, la simplification des contraintes administratives pour les artisans et les PME.

 

  • Je suis favorable à la loi de moralisation de la vie publique.

 

  • Je suis pour le non cumul des mandats en nombre et en durée.

7) Votre bilan

Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon

Complétez cette phrase :

 

"En 2022, je serai satisfait de mon mandat de député si j’ai pu contribuer à l’amélioration de la vie quotidienne de mes concitoyens."

Publications du candidat

Vidéo :

Site Internet :

Tracts :

Profession de foi :

Pour soutenir ce candidat :

 

Vous pouvez envoyer vos dons (66% des sommes versées seront déduites de vos impôts) à :

 

Thierry Dupin

18, rue du bois chaland

91090 Lisses

 

Rappelons que la plupart des candidats investissent une part de leur argent personnel dans leur campagne. Cette somme ne sera pas remboursée aux candidats ayant obtenus moins de 5% des suffrages.

 

"Je ne sollicite aucune aide financière car c'est contre mon éthique et j ai auto financé cette campagne apolitique pour réveiller mes concitoyens en leur montrant que la politique n'est pas qu'une affaire de parti et vieux briscards qui en ont fait leur métier."

Patrick Simon

 

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon
Repost 0
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 22:15
Législatives 2017 - 13 - Ousmane Sarr (La France Qui Ose)

1) Votre profil

 

Présentez-vous succinctement.

 

J'ai 56 ans, père de 3 enfants.

 

Quels sont votre situation et votre parcours professionnel ?

 

Je suis agent d’exploitation ESP /fret sécurisé à TNT transport. 

Par le biais de ma boite, j’ai piloté une mission de trois mois en Gambie en partenariat avec le PAM.

Ancien basketteur, j’ai ‘’coaché‘’Verrières basket 10 ans et me suis toujours investi dans les associations sociales….

 

De combien de mandats électifs disposez-vous actuellement ? Pour quelle(s) rémunération(s) ?

Si vous étiez élu le 18 juin, quels mandats conserveriez-vous (ou pourriez-vous être amené à briguer dans les 5 ans à venir) ?

 

Pas de mandat pour l’instant et je ne me concentre que sur les 11 et 18 juin 2017.

2) Vos motivations et aptitudes

Législatives 2017 - 13 - Ousmane Sarr (La France Qui Ose)

Quelles sont les raisons qui vous amènent à vouloir siéger à l'Assemblée Nationale ?

Quelle(s) qualité(s) pensez-vous avoir pour endosser cette responsabilité ?

 

Je sais que je peux beaucoup apporter à la politique française, je veux et peux donner l’ENVIE de faire et d’aimer la politique : je suis un homme libre et lucide. 

 

Pourquoi devons-nous voter pour vous plutôt qu'un autre candidat ?

 

Pourquoi moi ? parce que je me suis toujours battu pour mes collègues, mes enfants, pour les autres.

L’HUMAIN a toujours été au cœur de mon combat et ce quelque soit l’origine ou l’âge. L’engagement en politique est une suite logique et nécessaire à mon parcours, à mon désir de représenter, d’aider, d’apporter une pierre à l’édifice de la nation. Je pourrai être un déclic.

3) Votre disponibilité

Législatives 2017 - 13 - Ousmane Sarr (La France Qui Ose)

Comment vous arrangerez-vous pour concilier vos obligations professionnelles avec votre mandat de député ?

A quelle fréquence comptez-vous être présent ?

- Dans l'hémicycle ?

- Dans les commissions ?

 

J’ai horreur des cumuls donc je n’aurai aucun problème, je serai un député assidu, à temps plein à l’assemblée et dans les commissions ; je ne suis pas carriériste donc je ne boycotterai pas les travaux de l’assemblée pour être en ‘’campagne électorale permanente’’. 

4) Votre utilité, activité et efficacité

Législatives 2017 - 13 - Ousmane Sarr (La France Qui Ose)

Avez-vous l'intention de prendre des attachés parlementaires ?

 

- Combien ?

 

Oui je prendrai 4 assistants.

 

- Pour quelle(s) fonctions ?

 

Un juriste, un économiste, un chargé d’environnement et un secrétaire.

 

Avez-vous l'intention d'avoir une permanence dans notre circonscription et si oui dans quelle ville ?

 

Oui j’aurai une permanence à Verrières le Buisson.

 

- A quelle(s) fin(s) avez-vous l'intention d'utiliser votre réserve parlementaire ?

- Notre commune pourra-t-elle en bénéficier même si notre Maire n'est pas de votre bord politique ?

 

La réserve parlementaire n’a pas de couleur politique sinon Bleu Blanc Rouge donc égalité de traitement pour toutes les communes en soutenant dans la transparence les petits projets des municipalités de la circonscription.

 

- Quels sont les projets de lois (ou domaines législatifs) dans lesquels vous avez l'intention de vous investir ?

 

Je fais la prise en compte du vote blanc mon combat, mon projet et je m’investirai à fond pour la moralisation de la vie publique.

5) Votre positionnement politique

Composition de l'Assemblée Nationale sortante

Composition de l'Assemblée Nationale sortante

Avez-vous l'intention de siéger au sein d'un groupe parlementaire et si oui lequel ?

Avec la France qui ose , nous essayons d’obtenir le financement public et la reconnaissance comme groupe parlementaire .

A ce stade, notre mouvement est classé dans les Divers Droite ;

Nous fonctionnons comme une coopérative dont le projet politique se nourrit du terrain et de ses membres.

 

Dans ce cas suivrez-vous systématiquement les consignes de vote de votre groupe ?

Sauf à des rares exceptions, notre mouvement ne donnera pas de consignes de vote, tout au plus une tendance.

 

Concernant la confiance au gouvernement, s'il était reconduit après le 18 juin, que voterez-vous une fois élu (pour, contre ou abstention) et pourquoi ?

 

Une fois élu, je voterai abstention car je ne comprends pas encore l’orientation de ce gouvernement, j’attends de voir.

6) Votre positionnement par rapport à des sujets concrets

Quel est votre positionnement sur les sujets suivants ? Lesquels pourraient bénéficier de votre soutien et de votre influence en tant que député ?

 

Au niveau local (ou ayant une incidence locale)

Législatives 2017 - 13 - Ousmane Sarr (La France Qui Ose)
Législatives 2017 - 13 - Ousmane Sarr (La France Qui Ose)
Législatives 2017 - 13 - Ousmane Sarr (La France Qui Ose)

- La candidature de Paris Saclay à l'exposition universelle de 2025.

- Le développement du plateau de Saclay.

- La réalisation de la ligne de métro n°18.

- Le transfert de l'hôpital d'Orsay.

- Le développement de voies de circulations douces (continuité entre les communes, aménagement du rond-point de Mondétour-Courtaboeuf).

- L'exonération de la taxe d'habitation.

 

Quand on a visité l’exposition universelle de Barcelone, on peut que soutenir la candidature de Paris Saclay  de 2025  bref tous ces sujets abordés ici aussi bien au niveau local qu’au niveau général bénéficieront sans faille de mon soutien sauf :  

 

- La baisse des dotations de l'État aux collectivités locales.

Quel est votre positionnement sur les sujets suivants ? Lesquels pourraient bénéficier de votre soutien et de votre influence en tant que député ?

 

Au niveau général

Législatives 2017 - 13 - Ousmane Sarr (La France Qui Ose)
Législatives 2017 - 13 - Ousmane Sarr (La France Qui Ose)
Législatives 2017 - 13 - Ousmane Sarr (La France Qui Ose)
Législatives 2017 - 13 - Ousmane Sarr (La France Qui Ose)
Législatives 2017 - 13 - Ousmane Sarr (La France Qui Ose)
Législatives 2017 - 13 - Ousmane Sarr (La France Qui Ose)

- L'assouplissement de la réforme des rythmes scolaires

- L'indépendance de la justice

- La simplification des contraintes administratives pour les artisans et les PME

- La loi de moralisation de la vie publique

 

Tous ces sujets abordés ici aussi bien au niveau local qu’au niveau général bénéficieront sans faille de mon soutien sauf :  

 

- L'énergie nucléaire

- Le cumul des mandats (à la fois en nombre et dans la durée)

7) Votre bilan

Législatives 2017 - 13 - Ousmane Sarr (La France Qui Ose)

Complétez cette phrase :

 

"En 2022, je serai satisfait de mon mandat de député si le vote blanc comptait comme un suffrage valablement exprimé et comptabilisé, si on ne prenaistplus le FN comme une menace et qu’on ne parle plus « de vote utile » en France et enfin si M. le président Macron réussissait son  quinquennat."

Site Internet :

Tracts :

Profession de foi :

Bulletin de vote :

Pour soutenir ce candidat :

 

Vous pouvez envoyer vos dons (66% des sommes versées seront déduites de vos impôts) à :

 

Xavier Maïkoouva

26, rue Jules Valles

91000 Evry

 

Rappelons que la plupart des candidats investissent une part de leur argent personnel dans leur campagne. Cette somme ne sera pas remboursée aux candidats ayant obtenus moins de 5% des suffrages.

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

Législatives 2017 - 13 - Ousmane Sarr (La France Qui Ose)
Repost 0
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 09:59
Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)

1) Votre profil

 

Présentez-vous succinctement.

 

Je suis marié, j’ai huit enfants, et j’habite Orsay depuis 1982.

 

Quels sont votre situation et votre parcours professionnel ?

 

Enseignant depuis toujours, je partage mon temps entre l’enseignement des mathématiques au lycée d’Orsay, et la responsabilité du master de formation des futurs enseignants de mathématiques de l’université d’Evry.

 

De combien de mandats électifs disposez-vous actuellement ? Pour quelle(s) rémunération(s) ?

 

Conseiller municipal de la ville d’Orsay, je suis depuis trois ans maire-adjoint aux affaires scolaires et à la petite enfance. L’indemnité correspondante avoisine les 800€ mensuels.

 

Si vous étiez élu le 18 juin, quels mandats conserveriez-vous (ou pourriez-vous être amené à briguer dans les 5 ans à venir) ?

 

pour me consacrer à mon nouveau mandat, je démissionnerai de ma fonction de maire-adjoint, mais, à discuter, je pourrais peut-être conserver ma place de simple conseiller municipal.

 

 

2) Vos motivations et aptitudes

Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)

Quelles sont les raisons qui vous amènent à vouloir siéger à l'Assemblée Nationale ?

 

Je souhaite y porter les thématiques écologistes, à travers un regard ouvert, mais résolu quant aux choix du gouvernement, et soutenir les projets de Nicolas Hulot, qui risque d’avoir besoin d’un fort appui pour pouvoir mettre en œuvre les valeurs qui sont les siennes.

 

Quelle(s) qualité(s) pensez-vous avoir pour endosser cette responsabilité ?

 

Mon expérience d’élu local (responsable de conseil de quartier, puis maire adjoint), m’a permis d’acquérir une expérience dans la médiation, à la fois avec les électeurs, et avec l’administration. Ma longue carrière d’enseignant et de formateur me permet une expertise relativement à la politique éducative de la France.

 

Pourquoi devons-nous voter pour vous plutôt qu'un autre candidat ?

 

Je ne pense pas qu’il y ait de devoir à voter pour moi… ! Chaque électeur fera, in fine, son choix dans l’isoloir.

 

3) Votre disponibilité

Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)

Comment vous arrangerez-vous pour concilier vos obligations professionnelles avec votre mandat de député ?

 

Il semble difficile que je conserve un service d’enseignant à temps complet. Ce qui me navre, au regard de la dramatique pénurie d’enseignants de mathématiques.

 

A quelle fréquence comptez-vous être présent ?

- Dans l'hémicycle ?

 

A priori, tout le temps de la session parlementaire : cela me semble faire partie du contrat passé avec les électeurs !

 

- Dans les commissions ?

 

Je ne connais pas suffisamment l’ampleur du temps nécessaire pour pouvoir être efficace dans ces commissions. A priori, je souhaiterais faire partie des commissions :

- « affaires culturelles et éducation », du fait de mon intérêt pour les questions d’éducation et des connaissances que mon métier et mon mandat m’ont permis d’acquérir ;

- « développement durable et aménagement du territoire », ayant beaucoup travaillé la thématique de l’équilibre des territoires, particulièrement sensible dans nos communes du fait de l’extension continue de l’agglomération, désormais immense, et de la problématique du plateau de Saclay.

 

4) Votre utilité, activité et efficacité

Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)

Avez-vous l'intention de prendre des attachés parlementaires ?

 

- Combien ?

 

En moyenne, actuellement, un député a 3 à 4 attachés. Je pense que leur nombre sera fonction des profils des personnes à recruter… en tout cas hors famille !

 

- Pour quelle(s) fonctions ?

 

Les fonctions peuvent être :

- de faire le lien avec la circonscription d'élection;

- de préparer le travail législatif

- de gérer la communication.

 

Avez-vous l'intention d'avoir une permanence dans notre circonscription et si oui dans quelle ville ?

 

Bien sûr, mais plutôt des permanences temporelles qui alterneraient entre les différentes mairies de la circonscription.

 

- A quelle(s) fin(s) avez-vous l'intention d'utiliser votre réserve parlementaire ?

 

Je préconise la suppression de la réserve parlementaire, longtemps opaque, et toujours à visée clientéliste. Si elle subsiste néanmoins, je projette de chercher des modalités démocratiques d’attribution, en proposant un vote des électeurs sur différents projets à subventionner.

 

- Notre commune pourra-t-elle en bénéficier même si notre Maire n'est pas de votre bord politique ?

 

Bien sûr ! Député, on l’est de tous les habitants du territoire, et même de France pour ce qui est du législatif… Je m’appliquerai à n’avoir aucune politique partisane.

 

- Quels sont les projets de lois (ou domaines législatifs) dans lesquels vous avez l'intention de vous investir ?

 

- La politique éducative, aussi bien en primaire que dans le secondaire et le supérieur, car ce sont des domaines que je connais très bien. Je souhaite ainsi contribuer à un réexamen des dispositifs de pilotage des universités, qui sont dans une situation très difficile actuellement, et nous font risquer une fuite des cerveaux dommageable à terme.

 

- L'aménagement du territoire, car, sur notre circonscription, l’opération d’intérêt national sur le plateau de Saclay soulève de nombreux problèmes. Il est souhaitable de continuer à travailler à l’équilibre des territoires, ce qui n’est pas simple du fait que la région parisienne est devenue le premier bassin d’emploi d’Europe.

5) Votre positionnement politique

Composition de l'Assemblée Nationale sortante

Composition de l'Assemblée Nationale sortante

Avez-vous l'intention de siéger au sein d'un groupe parlementaire et si oui lequel ?Dans ce cas suivrez-vous systématiquement les consignes de vote de votre groupe ?

 

J’espère qu’il y aura un groupe EELV (au moins 15 élus) ! Sinon, il sera peut-être possible de construire un groupe parlementaire en faisant alliance avec d’autres mouvements politiques représentés, car l’appartenance à un tel groupe accroît les moyens d’action des députés y appartenant.

 

Concernant la confiance au gouvernement, s'il était reconduit après le 18 juin, que voterez-vous une fois élu (pour, contre ou abstention) et pourquoi ?

 

Je regarde le gouvernement actuel d’un œil attentif, résolu à soutenir les projets qui iront dans le sens de mes convictions, et à m’opposer aux autres. Du fait de sa composition hétérogène, il y a fort à parier que les deux attitudes seront nécessaires.

A priori, je voterai la confiance, donnant à ce gouvernement la chance de faire ses preuves, et au président de mettre en œuvre son projet politique dé-clivant. Mon modèle, c’est la politique qui a été celle du groupe des Verts au parlement européen : privilégier la négociation, des alliances d’opportunité sur des projets, et de la conviction sur les valeurs.

6) Votre positionnement par rapport à des sujets concrets

Quel est votre positionnement sur les sujets suivants ? Lesquels pourraient bénéficier de votre soutien et de votre influence en tant que député ?

 

Au niveau local (ou ayant une incidence locale)

Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)
Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)
Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)
Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)

- La candidature de Paris Saclay à l'exposition universelle de 2025.

 

Je ne suis pas opposé à tout projet de ce type, mais suis résolument hostile à ce lieu d’implantation pour des raisons d’infrastructure, et d’accessibilité. Le cluster va déjà engendrer une thrombose des voies de circulations, et l’exposition ne pourra qu’aggraver la situation.

 

- Le développement du plateau de Saclay.

 

Je me suis opposé dès le début à ce projet, à mon avis inopportun à l’heure d’Internet et de la mondialisation, et mettant en péril l’équilibre du territoire. Nous, écologistes, avons obtenu la création d’une Zone de Protection sur le plateau censée préserver une bonne proportion des espaces agricoles et forestiers. Néanmoins, ce qu’un décret a acté, un autre peut le défaire ; aussi serais-je vigilant pour que les constructions restent strictement cantonnées aux zones prévues au Sud du plateau.

 

- La réalisation de la ligne de métro n°18.

 

Je m’oppose à la création de cette ligne, au motif que les études montrent qu’un métro lourd est très nettement surdimensionné par rapport aux besoins prévisionnels du campus. Je crains que l’existence du métro tel qu’il est prévu ne donne prétexte ensuite à une urbanisation complète du plateau. C’est pourquoi je préconise, à la place, que le TCSP Massy-Saclay existant soit reconverti en tram, ce que sa plateforme permet. Ce mode de transport est tout à fait à même d’absorber le flux de voyageur prévu (ce que le TSCP actuel ne parvient pas à faire), et bien moins coûteux, à la fois financièrement, et en destruction des riches terres agricoles du plateau.

 

- Le transfert de l'hôpital d'Orsay.

 

Les établissements hospitaliers d’Orsay, Longjumeau et Juvisy, sont obsolètes et n’attirent plus, ni médecins, ni patients, qui préfèrent souvent les établissements privés du voisinage. Construire une nouvelle plateforme hospitalière pourra permettre de mieux soigner, faisant bénéficier les patients des technologies modernes dans une architecture adaptée. Pour autant, il faut que subsistent à Longjumeau et Juvisy des structures ouvertes jour et nuit permettant une prise en charge rapide de proximité des urgences de moyenne gravité.

 

- Le développement de voies de circulations douces (continuité entre les communes, aménagement du rond-point de Mondétour-Courtaboeuf).

 

Je connais bien cette question, ayant été conseiller municipal délégué en charge des circulations douces durant deux ans, à Orsay.

La création d’axes doux est complexe à cause du bâti dans des villes, qui n’ont pas été conçues à cette fin, et de l’implication intriquée de multiples structures territoriales. Peut-être le poids d’un député pourrait-il permettre, en bousculant les différentes instances impliquées, la création d’axes de circulation réservés aux vélos, pour enfin relier les communes les unes aux autres de manière rapide, écologique et sécurisée.

 

- L'exonération de la taxe d'habitation.

 

Je n’ai pas d’avis tranché sur ce projet, qui semble, de prime abord, n’être qu’un simple transfert. J’attends de voir précisément comment ce projet sera mis en œuvre.

 

- La baisse des dotations de l'État aux collectivités locales.

 

Les baisses successives de la dotation de l’État ont pénalisé les communes de façon très inégale, suivant leur situation financière. Inciter les collectivités territoriales à réaliser des optimisations de moyens est une bonne chose, mais il semble que l’État ait manqué de précision dans la mise en pratique de ce projet.

Quel est votre positionnement sur les sujets suivants ? Lesquels pourraient bénéficier de votre soutien et de votre influence en tant que député ?

 

Au niveau général

Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)
Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)
Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)
Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)
Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)
Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)

- L'assouplissement de la réforme des rythmes scolaires

 

Redonner aux communes et aux conseils d’école davantage d’initiative est intéressant, car il est vrai que la réforme passée n’a pas pris en compte toutes les particularités locales, et a mis en difficultés certaines communes. Pour autant, je souhaite que cet assouplissement ne conduise pas à un retour à des journées trop lourdes pour les enfants, et permette aux communes de conserver les TAP là où ils fonctionnent bien.

 

- L'énergie nucléaire

 

Je souhaite que nous fermions progressivement, mais résolument, nos centrales nucléaires, dangereuses, et génératrice de déchets dont la gestion est en impasse. Cette transition doit se faire via des économies d’énergie (isolation des bâtiments, chasse au gaspillage), et le recours à des sources alternatives.

 

- L'indépendance de la justice

 

Indispensable, elle passe par une amélioration de son fonctionnement, via des moyens optimisés, et des gains de temps (amélioration de la prévention, mesures alternatives à l’incarcération, meilleur suivi), mais surtout par des nominations des procureurs qui ne soient plus le fait du gouvernement, comme c’est le cas actuellement.

 

- La simplification des contraintes administratives pour les artisans et les PME

 

Le passage à l’informatisation des procédures doit être corrélatif de leur simplification.

 

- La loi de moralisation de la vie publique

 

La réforme proposée par François Bayrou est une belle avancée, à compléter sans doute, jusqu’à restauration de la confiance des citoyens. « Moraliser » les personnes est une tâche difficile… Contrôler, par transparence, les faits et gestes des élus est non seulement possible, mais indispensable. Les modèles scandinaves nous montrent le chemin.

 

- Le cumul des mandats (à la fois en nombre et dans la durée)

 

Je pense que la limitation à deux mandats consécutifs est une mesure raisonnable. Un élu ne devrait pas non plus pouvoir briguer deux mandats exécutifs simultanément.

7) Votre bilan

Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)

Complétez cette phrase :

 

"En 2022, je serai satisfait de mon mandat de député si j’ai réussi à faire partager certaines de mes valeurs, à faire avancer quelques-unes des thématiques qui me sont chères, écologistes et sociales, et si j’ai contribué au retour de la confiance des électeurs envers leurs représentants ".

Publications du candidat

Site Internet :

Profession de foi :

Pour soutenir ce candidat :

 

Vous pouvez envoyer vos dons (66% des sommes versées seront déduites de vos impôts) à :

 

Jean-Luc Dumesnil

3, rue de Bellevue

75019 Paris

 

Rappelons que la plupart des candidats investissent une part de leur argent personnel dans leur campagne. Cette somme ne sera pas remboursée aux candidats ayant obtenus moins de 5% des suffrages.

 

 

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)
Repost 0
1 juin 2017 4 01 /06 /juin /2017 07:46
Législatives 2017 - Le questionnaire d'Orsay en Action
Législatives 2017 - Le questionnaire d'Orsay en Action
Législatives 2017 - Le questionnaire d'Orsay en Action
Législatives 2017 - Le questionnaire d'Orsay en Action
Législatives 2017 - Le questionnaire d'Orsay en Action
Législatives 2017 - Le questionnaire d'Orsay en Action
Législatives 2017 - Le questionnaire d'Orsay en Action
Législatives 2017 - Le questionnaire d'Orsay en Action
Législatives 2017 - Le questionnaire d'Orsay en Action
Législatives 2017 - Le questionnaire d'Orsay en Action
Législatives 2017 - Le questionnaire d'Orsay en Action
Législatives 2017 - Le questionnaire d'Orsay en Action
Législatives 2017 - Le questionnaire d'Orsay en Action
Législatives 2017 - Le questionnaire d'Orsay en Action
Législatives 2017 - Le questionnaire d'Orsay en Action

En cliquant sur le lien ci dessous, vous pourrez consulter le questionnaire que nous adressons à chacun des 15 candidats aux législatives de notre circonscription.

Ce questionnaire est la synthèse entre les questions envoyées par les lecteurs du blog d'Orsay en Action et celles recueillies auprès des membres actifs de notre collectif.

En attendant de pouvoir mettre en ligne les réponses des candidats, nous vous donnerons sous peu quelques précisions concernant les questions posées.

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

Législatives 2017 - Le questionnaire d'Orsay en Action
Repost 0
Published by Orsay en Action - dans Politique Elections
commenter cet article
30 mai 2017 2 30 /05 /mai /2017 09:03
8,15 Millions pour la réhabilitation du collège Fleming

Parfois la mobilisation paye !

Souvenez-vous, en novembre 2015, nous avons dénoncé, suite au changement de majorité, le désengagement du Conseil Départemental pour la réhabilitation du collège Fleming à Orsay.

La mobilisation rapide et concertée, tant au niveau de la direction du collège, des fédérations de parents d'élèves (FCPE et GIPEF) et de plusieurs élus au conseil départemental, avait amené le Département à confirmer dès janvier 2016 son engagement pour le collège.

Interrogée sur Twitter par Nora Fraisse, membre du GIPEF (Groupement Indépendant du Collège Fleming), la Vice-Présidente déléguée à l'éducation, aux collèges et à l'accès au savoir, Carline Parâtre, a estimé le début des travaux pour 2020.

8,15 Millions pour la réhabilitation du collège Fleming

Nous remercions vivement toutes les personnes qui se sont impliquées pour obtenir ce résultat.

 

Au niveau du conseil départemental : Caroline Parâtre et David Ros.

 

Pour la direction du Collège : Olivier Beaufrère, Emmanuelle Roy et Carine Petit.

 

Pour les parents d'élèves : François Malléus.

 

Et merci à vous qui êtes de plus en plus nombreux à suivre le blog d'Orsay en Action (nous venons de dépasser les 50 000 visites) et qui nous permettez, quand nous publions un article, d'avoir l'impact nécessaire pour influer sur les décisions des politiques.

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

8,15 Millions pour la réhabilitation du collège Fleming
Repost 0
Published by Orsay en Action - dans Scolaire - Petite enfance
commenter cet article
26 mai 2017 5 26 /05 /mai /2017 06:57
Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

15 !

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats
Elections législatives - Posez vos questions aux candidats
Elections législatives - Posez vos questions aux candidats
Elections législatives - Posez vos questions aux candidats
Elections législatives - Posez vos questions aux candidats
Elections législatives - Posez vos questions aux candidats
Elections législatives - Posez vos questions aux candidats
Elections législatives - Posez vos questions aux candidats
Elections législatives - Posez vos questions aux candidats
Elections législatives - Posez vos questions aux candidats
Elections législatives - Posez vos questions aux candidats
Elections législatives - Posez vos questions aux candidats
Elections législatives - Posez vos questions aux candidats
Elections législatives - Posez vos questions aux candidats
Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

C'est le nombre de candidats que nous aurons à départager les 11 et 18 juin.

 

Afin de faire connaissance avec eux, découvrir leurs motivations et leurs projets, nous avons décidé de renouveler l'initiative prise à l'occasion des élections départementales de mars 2015.

(Vous pouvez la consulter en cliquant sur le lien ci-dessous)

Le principe

 

Il s'agit de soumettre à chaque candidat un questionnaire assez bref (7 questions maximum) centré sur nos préoccupations locales et les enjeux concernant notre territoire.

 

La méthode 

 

Vous avez jusqu'au mardi 30 mai à 23h59 pour nous adresser par courriel toutes les questions qui vous semblent intéressantes à poser aux 15 candidats.

 

orsay91400@free.fr

 

Nous en ferons la synthèse, et les ajouterons à celles que nous avons envisagées, pour finaliser le questionnaire qui sera envoyé à chaque candidat dans la journée du mercredi 31 mai.

 

Les réponses des candidats seront publiées à partir du mercredi 7 juin.

 

Procurations 

 

Comme nous l'avons fait pour les élections présidentielles, nous proposons aux personnes qui ne sont pas sur Orsay les 11 et 18 juin de porter leurs procurations si elles ne trouvent personne pour le faire dans leur entourage.

 

 

En attendant

 

Voici déjà les informations que nous avons pu recueillir sur les candidats.

Nous vous les présentons dans l'ordre qui leur a été attribué par tirage au sort à la préfecture de l'Essonne.

 1 - Eric Courtin

(Parti Antispéciste Citoyen pour la Transparence et L'Ethique)

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

43 ans

Chef de projet informatique

 

Suppléante : Sandra Brunelle

2 - Aurélie Martin

(Debout la France)

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

Suppléant : Mathieu Pichard

 

A ce jour, nous n'avons pas plus d'informations sur cette candidate, merci de nous contacter si vous en savez plus à son sujet.

3 - Milvia Magano

(Front National)

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

21 ans

Etudiante en école de commerce

 

Suppléant : Wilson Roux

4 - Cédric Villani

(En Marche !)

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

43 ans, Orcéen

Enseignant chercheur, directeur d'un institut de recherche.

Médaille Fields (équivalent, en termes de prestige, du Prix Nobel pour les mathématiques) en 2010.

 

Suppléant : Baptiste Fournier

5 - Philippine Rambaud

(Divers droite?)

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

23 ans

Etudiante (Ecole normale supérieure / Sciences Po)

 

Suppléant : Bernard Bertin

6 - Evan Jorssen

(Parti Pirate)

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

Suppléant : Louën Pellerin

7 - Didier Paxion

(Lutte Ouvrière)

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

52 ans, Ulissien.

Professeur d'électronique.

 

Suppléant : Jean-Philippe Roy

8 - Luc Foubert

(Union Populaire Républicaine)

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

42 ans, Giffois.

Chercheur en neuroscience et embryologie au CNRS de Gif.

 

Suppléant : Camille Prugnaud

9 - Sylvère Cala

(La France Insoumise)

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

36 ans, Orcéen

Educateur spécialisé

 

Suppléant : Frédérique Dumont

10 - Annick Le Poul

(Parti Communiste)

62 ans, Ulissienne.

Cadre comptable retraitée.

 

Suppléant : Gabriel Laumosne, Orcéen

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

11 - Patrick Simon

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

Ophtalmologue à Orsay.

 

Suppléant : Alexandre Simon.

12 - Maud Olivier

(Parti Socialiste)

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

64 ans

Députée de la cinquième circonscription de l'Essonne

 

Suppléant : Martial Mancip, Orcéen

13 - Ousmane Sarr

(La France Qui Ose)

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

Suppléant : Cécile Lecureur

14 - Didier Missenard

(Europe Ecologie - Les Verts))

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

66 ans, Orcéen

Professeur de mathématiques en lycée et à l'université

 

Suppléante : Juliette Chazan, Orcéènne

15 - Laure Darcos

(Les Républicains)

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

46 ans.

Conseillère Départementale.

A travaillé pendant huit ans dans un grand groupe d’édition comme directrice des relations institutionnelles.

 

Suppléant : Arnaud Poirier

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats
Repost 0
Published by Orsay en Action - dans Politique Elections
commenter cet article
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 23:26
Le CA Orsay promu en Fédérale 1

Ils n'étaient pas favoris et pourtant ils l'ont fait!

En battant Niort en huitième de finale du championnat de France de Fédérale 2, le CA Orsay a validé son ticket pour l'accession à l'étage supérieur.

 

Pour celles et ceux qui ne sont pas familiers des divisions au rugby, sachez que le championnat de France de rugby à XV de 1ère division fédérale, plus communément appelé Fédérale 1, est l'équivalent de la troisième division (après le Top 14 et la Pro D2).

 

Il comporte 41 clubs qui sont répartis en 4 poules.

 

- Une poule de 11 regroupant les équipes répondant au cahier des charges nécessaire pour monter en Pro D2, ce qui ne devrait pas être le cas du CA Orsay.

- Trois poules de 10 équipes qui se disputeront le Trophée Jean-Prat et le titre de champion de 1ère division fédérale.

 

Si vous voulez plus d'informations et de photos sur le CA Orsay, vous pouvez visiter sa page Facebook, très complète et mise à jour régulièrement.

Dernière minute !

 

Plus rien n'arrête le CA Orsay qui vient de battre Suresnes et se qualifie pour les demi-finales.

 

Prochain adversaire : Hyères/Carqueiranne/La Crau le 18 juin.

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

Le CA Orsay promu en Fédérale 1
Repost 0
Published by Orsay en Action - dans Sport
commenter cet article
3 mai 2017 3 03 /05 /mai /2017 09:53
Démarche citoyenne - Nous pouvons porter vos procurations

Le second tour de l'élection présidentielle aura lieu le dimanche 7 mai.

Si vous êtes absent ce jour-là et que vous n'avez personne pour porter votre procuration, nous pouvons le faire.

Nous sommes suffisamment nombreux et organisés pour répondre à toute demande.

N'hésitez donc pas à nous contacter.

 

Par courriel : orsay91400@free.fr

Par téléphone : 06 60 93 52 22

Pour les démarches administratives, veuillez cliquer sur les liens suivants :

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

Démarche citoyenne - Nous pouvons porter vos procurations
Repost 0
Published by Orsay en Action - dans Elections Politique
commenter cet article
23 avril 2017 7 23 /04 /avril /2017 21:31
Orsay se met En Marche !

Si les Français ont qualifié Emmanuel Macron pour le second tour des élections présidentielles, les Orcéens l'ont pratiquement plébiscité.

 

Avec 3384 voix et 36,3% des suffrages, il fait mieux que les candidats arrivés en tête sur notre commune lors des élections précédentes : François Hollande en 2012 (2975 voix et 33,95% des suffrages), Ségolène Royal en 2007 (2995 voix et 30,91% des suffrages) ou Lionel Jospin en 2002 (1346 voix pour 19,56% des suffrages). 

 

Orsay se met En Marche !

François Fillon prend la deuxième place avec 2054 voix et 22% des suffrages.

 

Il est intéressant de noter que ce score est à rapprocher du nombre d'électeurs qui ont participé à la primaire de la droite et du centre en novembre 2015 (1973 au premier tour et 2018 au second) de Valérie Pécresse aux régionales de 2015 (1713 voix), De Francisque Vigouroux aux départementales de 2015 (1645 voix) et de Raymond Raphael aux municipales de 2014 (1992 voix).

 

Sur notre commune, la droite républicaine semblerait donc se heurter depuis des années à un plafond de verre fixé autour des 2000 électeurs.

Orsay se met En Marche !

A la troisième place les Orcéens ont offert à Jean-Luc Mélenchon un score conforme à la moyenne nationale (1741 voix pour 18,7% des suffrages).

 

Attention cependant à ne pas en tirer de conclusions hâtives pour les législatives.

 

Si les profils et les idées ne sont certes pas comparables, la situation du candidat de la France Insoumise se rapproche de celle de François Bayrou en 2007.

Un candidat avec une forte personnalité qui apporte une énorme pluvalue à celle de son mouvement.

Ainsi, en 2002, François Bayrou avait convaincu 2483 Orcéens (pour réaliser 25,63% des suffrages) tandis qu'un mois plus tard, le candidat du MoDem n'en réunissait plus que 1035 (13,92% des suffrages).

 

Vous pouvez consulter l'ensemble des résultats, bureau par bureau, en cliquant sur le lien ci-dessous.

On notera enfin que Marine Le Pen a perdu une centaine d'électeurs par rapport à 2012 (596 voix et 6,4% des suffrages contre 699 voix et 7,98% des suffrages en 2012).

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

Orsay se met En Marche !
Repost 0
Published by Orsay en Action - dans Elections
commenter cet article

Prochains rendez-vous

 

 

Vendredi 1er septembre

à 8h30

 

Café l'Aquarelle, rue de Paris

(en face de la poste)

 

Venez petit-déjeuner avec nous

 

      --------------------

Petits déjeuners suivants :

 

Vendredi 1er septembre

Vendredi 06 octobre

Recherche