Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 juin 2017 6 17 /06 /juin /2017 10:30
Le boulanger de Mondétour fait le buzz

Tout est parti d'une discussion entre voisins :

 

- "Quand même! Les Politiques viennent distribuer leurs tracts devant la boulangerie et ils ne rentrent même pas pour dire bonjour !"

(Par discrétion, on ne dira pas quel candidat soutenaient les personnes en question)

 

- "Et si on leur rendait la pareille ?"

 

- "Comment ça ?".

 

- "Ils profitent de la clientèle de la boulangerie pour délivrer leurs programmes, on a qu'à profiter de leur clientèle pour faire connaître la boulangerie et distribuer des baguette".

 

Le temps de rédiger un dossier de presse et de contacter les journalistes et le vendredi suivant, Flo, le jeune boulanger de Mondétour, faisait la Une du journal "Le Parisien".

 

 

Il faut dire qu'au delà du coup marketing, l'enjeu est primordial pour Flo.

 

Contrairement à ce que Grand Frais nous avait laissé entendre quand nous avions mené notre enquête en vue de son installation, la grande surface a déposé un permis de construire en mairie pour ouvrir prochainement une boulangerie industrielle.

 

Si Flo aura toujours l'avantage sur ce nouveau concurrent, au niveau de la qualité et de la variété des produits, il est à craindre que le jour où les riverains de Mondétour font leurs courses chez Grand Frais, il leur sera plus pratique de prendre leur pain sur place que de faire un détour chez leur boulanger habituel.

 

Voilà pourquoi, il fallait trouver une parade pour contrer cette baisse de chiffre d'affaire annoncée, susceptible de mettre en péril l'équilibre financier du commerce.

Il était donc urgent de faire passer trois messages à l'ensemble des habitants de Mondétour :

 

1) Il y a une boulangerie dans la raquette de Mondétour

(et oui, il y avait encore des gens qui l'ignorent)

 

2) Le boulanger a changé il y a un an

(l'opération de dimanche dernier nous a montré que beaucoup ne sont pas au courant).

 

3) Flo a une baguette signature qu'il a baptisé la "Mondétour" et elle est excellente.

Rien de mieux que la faire goûter pour le démontrer.

 

Opération couronnée, et de succès, et par un deuxième article dans le journal "Le Parisien" lundi dernier.

Un article  qui a été repris par d'autres médias comme ici "Europe 1"

(A partir de 1'23")

Restait à voir ce qu'en pensent les politiques

Nous avons donc invité tous les candidats en lice à venir découvrir la Mondétour de Flo.

Merci à ceux qui ont répondu à l'invitation, dans l'ordre de passage :

 

Laure Darcos et Arnaud Poirier

Le boulanger de Mondétour fait le buzz

Patrick Simon

Le boulanger de Mondétour fait le buzz

Annick Le Poul et Gabriel Laumosne

Le boulanger de Mondétour fait le buzz

Ousmane Sarr

Le boulanger de Mondétour fait le buzz
Cédric Villani
Le boulanger de Mondétour fait le buzz

Sans oublier Didier Missenard qui a envoyé un SMS pour s'excuser de ne pas pouvoir venir.

 

La venue de notre Maire, David Ros, a également été appréciée par les parents et la fiancée de Flo.

Le boulanger de Mondétour fait le buzz

On en profite pour lui rappeler, ainsi qu'aux autres élus du conseil municipal,

 

- Que Flo attend toujours que la mairie mette un panneau indicateur pour signaler la boulangerie.

 

- Qu'il serait apprécié que, lors des élections, la boulangerie Mon Détour chez Flo soit, au même titre que les autres boulangers d'Orsay, sollicitée pour fournir les collations servies aux personnes qui tiennent les bureaux de vote.

 

En attendant, rendez-vous demain dimanche devant les bureaux de vote 11 et 12 pour le second tour de l'opération "Un vote, une baguette".

Pour aller plus loin :

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

Le boulanger de Mondétour fait le buzz
Repost 0
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 21:49

11 !

Législatives 2017 - Les réponses au questionnaire d'Orsay en Action
Législatives 2017 - Les réponses au questionnaire d'Orsay en Action
Législatives 2017 - Les réponses au questionnaire d'Orsay en Action
Législatives 2017 - Les réponses au questionnaire d'Orsay en Action
Législatives 2017 - Les réponses au questionnaire d'Orsay en Action
Législatives 2017 - Les réponses au questionnaire d'Orsay en Action
Législatives 2017 - Les réponses au questionnaire d'Orsay en Action
Législatives 2017 - Les réponses au questionnaire d'Orsay en Action
Législatives 2017 - Les réponses au questionnaire d'Orsay en Action
Législatives 2017 - Les réponses au questionnaire d'Orsay en Action

C'est le nombre de candidats qui ont accepté de répondre au questionnaire que nous avons rédigé en tenant compte de tous les mails que nous avons reçus.

Vous allez le constater par vous-mêmes, les candidats ont vraiment joué le jeu et n'ont pas eu recours à la fameuse langue de bois que l'on déplore tant chez les professionnels de la politique.

 

A propos des professionnels de la politique, nous regrettons vivement que les deux seules représentantes de cette catégorie aient refusé de répondre aux questions que se posent les électeurs.

 

L'une a argué que "devant l'affluence de questionnaires" qui lui étaient envoyés, elle trouvait logique de ne répondre à aucun "pour ne pas faire de favoritisme".

 

L'autre n'a même pas pris la peine de répondre à nos sollicitations par mail ou SMS.

 

Nous n'aurons donc pas le droit de savoir, à moins de les élire, si, comme la loi l'y autorise, Laure Darcos gardera son mandat de conseillère départementale et le cumulera avec celui de députée ni si Maud Olivier a l'intention de voter la confiance au gouvernement.

 

Nous retiendrons juste qu'alors que des initiatives citoyennes tentent de renouer un contact entre le peuple et les politiques, certain(e)s persistent dans des attitudes qui ont conduit au rejet, par les électeurs, de leurs formations respectives.

 

Bien sûr, si l'une ou l'autre venait à changer d'avis et daigner répondre aux questions que nous nous posons toutes et tous, nous serons ravis de leur accorder la même place qu'à leurs adversaires.

 

Ceci étant dit, voici, par ordre de position sur les panneaux électoraux, les réponses des candidats qui ont eu la courtoisie et le courage de prendre position sur les sujets que nous leurs avons soumis.

Nous les remercions vivement, à une époque où nous sommes de plus en plus nombreux à avoir envie de voter "Contre", d'avoir pris le temps de nous donner des raisons de voter "Pour".

07 septembre 2017

 

Sur la demande d'un candidat, motivé par des raisons personnelles, les pages le concernant ont été effacées.

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

Législatives 2017 - Les réponses au questionnaire d'Orsay en Action
Repost 0
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 23:10
Législatives 2017 - 01 - Eric Courtin (Parti Antispéciste Citoyen pour la Transparence et L'Ethique)

1) Votre profil

 

Présentez-vous succinctement.

 

Je m’appelle Eric COURTIN, j’ai 43 ans, j’ai deux enfants et j’habite Massy.

 

Quels sont votre situation et votre parcours professionnel ?

 

Je suis actuellement chef de projet en ingénieurie informatique chez SII,

J’ai été employé dans divers sociétés d’Alcatel, HP, SII et en mission dans plusieurs entreprises comme France Telecom, Criteo, Thales.

 

De combien de mandats électifs disposez-vous actuellement ?

 

D’aucun, il y a toujours un début pour se lancer dans ce type de projet personnel pour améliorer la vie citoyenne.

 

Pour quelle(s) rémunération(s) ?

Si vous étiez élu le 18 juin, quels mandats conserveriez-vous (ou pourriez-vous être amené à briguer dans les 5 ans à venir) ?

 

 

2) Vos motivations et aptitudes

Législatives 2017 - 01 - Eric Courtin (Parti Antispéciste Citoyen pour la Transparence et L'Ethique)

Quelles sont les raisons qui vous amènent à vouloir siéger à l'Assemblée Nationale ?

 

Etant activiste pour la protection animale, j’ai beaucoup tracté depuis 4 ans afin d’aborder la question animale à diverses personnes, j’ai pu débattre longuement de plusieurs sujets qui leur tenaient à cœur, et j’ai décidé de m’engager en politique afin d’avoir plus d’impact dans ces différents nouveaux sujets qui interpellent de plus en plus la population. Les raisons qui m’amènent à vouloir siéger à l’Assemblé Nationale est la volonté de notre parti le PACTE, d’apporter une vision nouvelle à la foi informative et compassionnelle sur la question animale dans notre société.

 

Les problèmes de sociétés et d’emploi peuvent aussi être abordés de façon plus éthique, moins détournés par les lobbies, afin d’obtenir des solutions gagnantes, gagnantes à la foi pour les humains et non-humains.

 

Quelle(s) qualité(s) pensez-vous avoir pour endosser cette responsabilité ?

Pourquoi devons-nous voter pour vous plutôt qu'un autre candidat ?

 

Je suis organisé, pragmatique, gérant les projets afin qu’ils respectent le budget et le planning, et j’y ajoute un coté éthique permettant d’apporter une vision supplémentaire pour aborder un sujet.

 

Les impacts d’un décret, loi, ou autre, seront toujours examinés des différents coté bien-être animale, environnement et santé.

3) Votre disponibilité

Législatives 2017 - 01 - Eric Courtin (Parti Antispéciste Citoyen pour la Transparence et L'Ethique)

Comment vous arrangerez-vous pour concilier vos obligations professionnelles avec votre mandat de député ?

 

Etant salarié pour l’instant dans une entreprise, si je suis élu, je pourrai demander un temps partiel dans un premier temps puis suspendre mon contrat de travail en étant député.

 

A quelle fréquence comptez-vous être présent ?

 

Le plus souvent possible quand une question touchera des problèmes éthiques humains et non-humains.

 

- Dans l'hémicycle ?

 

Il en sera décidé après le 18 juin avec mon parti

 

- Dans les commissions ?

 

Il en sera décidé après le 18 juin avec mon parti

4) Votre utilité, activité et efficacité

Législatives 2017 - 01 - Eric Courtin (Parti Antispéciste Citoyen pour la Transparence et L'Ethique)

Avez-vous l'intention de prendre des attachés parlementaires ?

- Combien ?

- Pour quelle(s) fonctions ?

 

Cette question sera débattue suivant le résultat des élections avec notre parti.

 

Avez-vous l'intention d'avoir une permanence dans notre circonscription et si oui dans quelle ville ?

 

Par rapport à ma circonscription, la ville d’Orsay peut être un bon endroit.

 

- A quelle(s) fin(s) avez-vous l'intention d'utiliser votre réserve parlementaire ?

 

Les réserves parlementaires vont disparaître d’après le garde de sceaux, donc cette question n’a plus lieu d’être pour l’instant le temps de connaitre les détails de son remplacement par les «fonds d'action pour les territoires et les projets d'intérêt général».

 

- Notre commune pourra-t-elle en bénéficier même si notre Maire n'est pas de votre bord politique ?

 

Je ne peux me prononcer pour l’instant.

 

- Quels sont les projets de lois (ou domaines législatifs) dans lesquels vous avez l'intention de vous investir ?

 

Voici quelques projets de loi dont le PACTE veut s’investir :

 

Lutte contre toutes les discriminations, racisme, homophobie, sexisme, âgisme et spécisme.

 

Interdiction des cirques avec animaux en France comme dans plus de 16 pays en Europe.

 

Au niveau de l’éducation, soutien scolaire des enfants en difficultés, aide des enseignants pour les libérer de l’administratif pour se centrer sur la pédagogie.

 

Revue du statut de l’animal

 

L’obligation de proposer des menus végétaliens alternatifs dans les écoles.

5) Votre positionnement politique

Composition de l'Assemblée Nationale sortante

Composition de l'Assemblée Nationale sortante

Avez-vous l'intention de siéger au sein d'un groupe parlementaire et si oui lequel ?

 

Ce sujet sera débattu le 18 juin avec mon parti.

 

Dans ce cas suivrez-vous systématiquement les consignes de vote de votre groupe ?

 

N/A

 

Concernant la confiance au gouvernement, s'il était reconduit après le 18 juin, que voterez-vous une fois élu (pour, contre ou abstention) et pourquoi ?

 

Contre, les valeurs humaines et antispécistes ne sont pas représentées par ce gouvernement

6) Votre positionnement par rapport à des sujets concrets

Quel est votre positionnement sur les sujets suivants ? Lesquels pourraient bénéficier de votre soutien et de votre influence en tant que député ?

 

Au niveau local (ou ayant une incidence locale)

Législatives 2017 - 01 - Eric Courtin (Parti Antispéciste Citoyen pour la Transparence et L'Ethique)
Législatives 2017 - 01 - Eric Courtin (Parti Antispéciste Citoyen pour la Transparence et L'Ethique)
Législatives 2017 - 01 - Eric Courtin (Parti Antispéciste Citoyen pour la Transparence et L'Ethique)
Législatives 2017 - 01 - Eric Courtin (Parti Antispéciste Citoyen pour la Transparence et L'Ethique)

- La candidature de Paris Saclay à l'exposition universelle de 2025.

 

Pour, bien sûr en ayant une vision à long terme de l’utilisation des infrastructures construites pour cet évènement.

 

- Le développement du plateau de Saclay.

 

Pour, L’accès au transport et développement des activités sont importants mais les désagréments dus aux travaux doivent être communiqués aux populations proches mais nous pensons que le téléphérique n’est pas une bonne idée, à Brest, il ne fonctionne pas correctement.

 

- La réalisation de la ligne de métro n°18.

 

Pour : afin de rendre l’accès plus adapté aux personnes sans utiliser leur voiture, moins de pollution.

 

- Le transfert de l'hôpital d'Orsay.

 

Contre : Les institutions hospitalières doivent être les plus proches de la population.

 

- Le développement de voies de circulations douces (continuité entre les communes, aménagement du rond-point de Mondétour-Courtaboeuf).

 

Pour

 

- L'exonération de la taxe d'habitation.

 

Contre, l’Etat va-t-il compenser ce manque à gagner pour le développement des communes, on voit les effets de la décentralisation sur les communes en faillite.

 

- La baisse des dotations de l'État aux collectivités locales.

 

Contre, cela freine le développement de celle-ci.

Quel est votre positionnement sur les sujets suivants ? Lesquels pourraient bénéficier de votre soutien et de votre influence en tant que député ?

 

Au niveau général

Législatives 2017 - 01 - Eric Courtin (Parti Antispéciste Citoyen pour la Transparence et L'Ethique)
Législatives 2017 - 01 - Eric Courtin (Parti Antispéciste Citoyen pour la Transparence et L'Ethique)
Législatives 2017 - 01 - Eric Courtin (Parti Antispéciste Citoyen pour la Transparence et L'Ethique)
Législatives 2017 - 01 - Eric Courtin (Parti Antispéciste Citoyen pour la Transparence et L'Ethique)
Législatives 2017 - 01 - Eric Courtin (Parti Antispéciste Citoyen pour la Transparence et L'Ethique)
Législatives 2017 - 01 - Eric Courtin (Parti Antispéciste Citoyen pour la Transparence et L'Ethique)

- L'assouplissement de la réforme des rythmes scolaires

 

Pour, Respecter les rythmes physiologiques des jeunes est primordial, ce qui amenuisera l'agressivité et la fatigue non propices aux apprentissages

 

- L'énergie nucléaire

 

Contre, en 2017, les innovations en terme d’énergies renouvelables ont progressé, il est impératif de lancer le développement des sources d'énergie telles que l'eau, le soleil, le vent pour remplacer le pétrole, le charbon et l'énergie atomique qui détruisent le Vivant

- L'indépendance de la justice

 

Pour : C’est inscrit depuis la Révolution Française mais pas assez respectée.

 

- La simplification des contraintes administratives pour les artisans et les PME

 

Pour, indispensable pour développer les emplois et éviter l’engorgement administratif des petits patrons.

 

- La loi de moralisation de la vie publique

 

Pour : l’éthique doit être inscrite en chacun de nous.

 

- Le cumul des mandats (à la fois en nombre et dans la durée)

 

Contre : Une loi existe depuis 2014 et n’est pas correctement appliquée, mais depuis avril 2017, une loi restreint encore plus le cumul des mandats, on verra sur le long terme, l’application.

7) Votre bilan

Législatives 2017 - 01 - Eric Courtin (Parti Antispéciste Citoyen pour la Transparence et L'Ethique)

Complétez cette phrase :

 

"En 2022, je serai satisfait de mon mandat de député si les enfants des communes de ma circonscription sont préparés à leur avenir en ayant le coté éthique, écologique, et bienveillant de leur action quotidienne, l’avenir est dans nos enfants."

Site Internet :

Profession de foi :

Programme :

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

Législatives 2017 - 01 - Eric Courtin (Parti Antispéciste Citoyen pour la Transparence et L'Ethique)
Repost 0
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 22:38
Législatives 2017 - 03 - Milvia Magano (Front National)

1) Votre profil

 

Présentez-vous succinctement.

Quels sont votre situation et votre parcours professionnel ?

 

Milvia Mangano, j’ai 21 ans je suis militante au front national de l’Essonne depuis maintenant 4 ans. Je suis étudiante en école de commerce à Paris.

 

De combien de mandats électifs disposez-vous actuellement ? Pour quelle(s) rémunération(s) ?

 

Aucun.

 

Si vous étiez élu le 18 juin, quels mandats conserveriez-vous (ou pourriez-vous être amené à briguer dans les 5 ans à venir) ?

 

Celui de député ce sera mon seul et unique mandat, je m’engage à le respecter et à représenter les français avec une réelle présence à l’Assemblée Nationale.

2) Vos motivations et aptitudes

Législatives 2017 - 03 - Milvia Magano (Front National)

Quelles sont les raisons qui vous amènent à vouloir siéger à l'Assemblée Nationale ?

 

Etant très attachée à la vie politique et à l'engagement personnel envers la nation, c'est un devoir pour moi de représenter les français à l'Assemblée Nationale. Je mettrais un point d'honneur à représenter efficacement les habitants de ma circonscription au sein de mon groupe FN à l'Assemblée Nationale.

 

Quelle(s) qualité(s) pensez-vous avoir pour endosser cette responsabilité ?

 

Pour mener une opposition solide face à la majorité de M. Macron, je vais avoir besoin de courage et de détermination afin d'empêcher la majorité présidentielle d'appliquer un programme néfaste pour notre pays.

 

Pourquoi devons-nous voter pour vous plutôt qu'un autre candidat ?

 

Car je promets aux français de représenter la seule vraie force d'opposition, pas comme les Républicains et le PS qui pactisent main dans la main sur tout le territoire pour des raisons personnelles ou politiques sans prendre en compte l'avis des français et sans écouter leurs préoccupations.

3) Votre disponibilité

Législatives 2017 - 03 - Milvia Magano (Front National)

Comment vous arrangerez-vous pour concilier vos obligations professionnelles avec votre mandat de député ?

 

A quelle fréquence comptez-vous être présent ?

- Dans l'hémicycle ?

- Dans les commissions ?

 

Je serais présente au maximum dans l’hémicycle et dans mes commissions. Je demanderais à mon école de bien vouloir me permettre d’aménager mon emploi du temps.

4) Votre utilité, activité et efficacité

Législatives 2017 - 03 - Milvia Magano (Front National)

Avez-vous l'intention de prendre des attachés parlementaires ?

- Combien ?

- Pour quelle(s) fonctions ?

 

Oui pour couvrir le terrain et le travail à l’Assemblée Nationale. Ils ne seront pas plus de trois personnes avec des salaires raisonnables et ne feront pas partie de ma famille ou de mon entourage proche.

 

Avez-vous l'intention d'avoir une permanence dans notre circonscription et si oui dans quelle ville ?

 

Non je ne compte pas avoir de permanence dans la 5ème circonscription cependant je resterais très disponible pour rencontrer les habitants.

 

L'ouverture d'une permanence de dépend pas de moi, mais je ne pense pas disposer des fonds nécessaires à cela.

 

- A quelle(s) fin(s) avez-vous l'intention d'utiliser votre réserve parlementaire ?

- Notre commune pourra-t-elle en bénéficier même si notre Maire n'est pas de votre bord politique ?

 

Ma réserve parlementaire sera utilisée à bon escient peu importe les questions de couleurs politiques, je compte privilégier les associations à buts culturels qui promeuvent le patrimoine de la circonscription par exemple. Mais je refuse de subventionner des associations communautaristes ou politisées qui vont à l'encontre du bon fonctionnement de l'unité nationale et de la démocratie.

 

- Quels sont les projets de lois (ou domaines législatifs) dans lesquels vous avez l'intention de vous investir ?

 

Sur le plan économique, je m'engage au sein d'un groupe patriote, à défendre l'augmentation du pouvoir d'achat, la baisse de l'impôt sur le revenu, la suppression de la Loi El Khomri, la suppression de l'AME et la mise en place d'une priorité Nationale.

Je souhaite également soutenir nos entreprises et notre agriculture en valorisant le travail et en préservant les emplois en France grâce a la mise en place d'un protectionnisme intelligent et grâce à une baisse des charges et des impôts pour nos TPE-PME et nos agriculteurs.

En tant que jeune députée, je mettrai un point d'honneur à soutenir l'emploi des jeunes notamment avec la mise en place d'une exonération totale des charges pour les premières embauches des moins de 21 ans.

 

Sur le plan de la Sécurité, je prône le retour de nos frontières nationales et l'arrêt de l'immigration massive, le recrutement de 50 000 militaires et de 15 000 policiers supplémentaire, la fin du laxisme judiciaire et l'expulsion des criminels et délinquants étrangers. Je veux également l'expulsion des étrangers fichés S pour islamisme, l'interdiction de toutes les associations et organisations liées à l'islamisme et la fermeture de toutes les mosquées radicales.

 

Sur le Plan démocratique, Je souhaite instaurer une proportionnelle intégrale à toutes les élections, promouvoir l'initiative de grands référendums populaires pour les grands sujets, la défense des échelons de proximité que sont les départements et les communes.

 

Enfin sur le plan des valeurs, je souhaite la réaffirmation de la laïcité dans l'ensemble de l'espace public, dans les entreprises et dans les universités avec l'interdiction du port de tout signes religieux ostentatoires. L'unité de la nations en refusant toutes formes de communautarisme qui iraient à l'encontre de l'unité nationale. La défense sans la moindre compromission, des lois de la république et des valeurs de notre civilisation. Et enfin je m'engage à voter l'abrogation de la loi Taubira.

5) Votre positionnement politique

Composition de l'Assemblée Nationale sortante

Composition de l'Assemblée Nationale sortante

Avez-vous l'intention de siéger au sein d'un groupe parlementaire et si oui lequel ?Dans ce cas suivrez-vous systématiquement les consignes de vote de votre groupe ?

 

Oui tout à fait, je souhaite siéger au sein d'un groupe de députés patriotes autour de Marine Le Pen afin de mener une opposition claire et forte face à la politique désastreuse de M. Macron.

 

Concernant la confiance au gouvernement, s'il était reconduit après le 18 juin, que voterez-vous une fois élu (pour, contre ou abstention) et pourquoi ?

 

Je voterai évidemment contre le vote de confiance du gouvernement car nous avons vu la politique désastreuse de M. Macron lorsqu'il était ministre de François Hollande et il est de notre devoir de s'opposer à sa politique.

6) Votre positionnement par rapport à des sujets concrets

Quel est votre positionnement sur les sujets suivants ? Lesquels pourraient bénéficier de votre soutien et de votre influence en tant que député ?

 

Au niveau local (ou ayant une incidence locale)

Législatives 2017 - 03 - Milvia Magano (Front National)
Législatives 2017 - 03 - Milvia Magano (Front National)
Législatives 2017 - 03 - Milvia Magano (Front National)
Législatives 2017 - 03 - Milvia Magano (Front National)

- La candidature de Paris Saclay à l'exposition universelle de 2025.

- Le développement du plateau de Saclay.

 

Contre dans la mesure où le coût des infrastructures est beaucoup trop élevé et que les habitants de la circonscriptions attendent de nous de réaliser avec leur argent des développement concrets qui impacte positivement leurs vies et ne détruit pas le patrimoine environnemental du plateau.

 

- La réalisation de la ligne de métro n°18.

 

Pour sauf la partie aérienne, nous sommes pour un enfouissement total de la ligne.

 

- Le transfert de l'hôpital d'Orsay.

 

Contre, car c'est un manque supplémentaire de services de proximité pour les habitants de la circonscription, nous sommes pour une réhabilitation des services et pour un investissement dans la rénovation des locaux.

 

- Le développement de voies de circulations douces (continuité entre les communes, aménagement du rond-point de Mondétour-Courtaboeuf).

 

Pour, tout ce qui touche à la voirie est évidemment nécessaire et important pour faciliter la vie des usagers de la route et limiter les accidents dus à une chaussée abîmée.

 

- L'exonération de la taxe d'habitation.

- La baisse des dotations de l'État aux collectivités locales.

 

Nous sommes pour la défense des échelons de proximités notamment des communes et des petites agglomérations, je voterai donc pour tout ce qui va dans le sens de l'augmentation des dotations pour les communes de la circonscription et pour l'allègement des charges.

Quel est votre positionnement sur les sujets suivants ? Lesquels pourraient bénéficier de votre soutien et de votre influence en tant que député ?

 

Au niveau général

Législatives 2017 - 03 - Milvia Magano (Front National)
Législatives 2017 - 03 - Milvia Magano (Front National)
Législatives 2017 - 03 - Milvia Magano (Front National)
Législatives 2017 - 03 - Milvia Magano (Front National)
Législatives 2017 - 03 - Milvia Magano (Front National)
Législatives 2017 - 03 - Milvia Magano (Front National)

- L'assouplissement de la réforme des rythmes scolaires

 

Je pense qu'il y a de très graves problèmes dans l'école française, touchant à la transmission des savoirs, je veux mettre deux heures de français de plus en primaire, et remettre l'enseignement de l'histoire et de la lecture au cœur de l'enseignement.

 

- L'énergie nucléaire

 

Je souhaite maintenir, moderniser et sécuriser la filière nucléaire française. Je suis attachée à l’indépendance énergétique de la France à laquelle contribue le nucléaire.

 

- L'indépendance de la justice

 

Pour mettre fin à une justice politique et à la culture du laxisme je souhaite la suppression de l'Ecole nationale de la magistrature et souhaite former les magistrats dans une filière de formation commune aux carrières judiciaires.

 

- La simplification des contraintes administratives pour les artisans et les PME

 

Je souhaite engager une grande vague de simplification administrative pour les TPE et PME notamment avec la création d'un guichet unique (social, fiscal et administratif) dédié aux PME. L'administration doit être source d'appui et de conseil et ne doit pas passer son temps à sanctionner.

Je promets également de généraliser le titre emploi service entreprise aux TPE. C'est à l'Etat de porter le poids de l'embauche, ceci permet aux sociétés de moins de 20 salariés de simplifier leurs démarches administratives lors du recrutement d'un salarié en facilitant, par exemple, la rédaction de la déclaration préalable à l'embauche ou celle du contrat de travail.

 

- La loi de moralisation de la vie publique

 

La loi dite de moralisation de la vie publique présentée ce jour apporte un certain nombre d’aspects positifs mais compte des manques regrettables que les députés du Front National s’efforceront de combler.

Il nous apparaît en effet que cette loi répond à plusieurs problématiques importantes, notamment le rétablissement de l’égalité républicaine via la création d’une « banque de la démocratie » chargée d’assurer un financement équitable entre tous les candidats. Nous portions depuis des années cette proposition et nous nous réjouissons qu’elle ait été enfin reprise.
Nos parlementaires veilleront cependant à amender cette loi pour l’améliorer. Nous regrettons fortement l’absence de mesures fortes pour interdire la pratique du pantouflage, en particulier le va-et-vient entre haute fonction publique et finance privée. La lutte contre les conflits d’intérêt exige une action déterminée en ce sens.

Nous rappelons enfin au gouvernement et au président de la République qu’avant même toute loi de moralisation il a la possibilité d’agir concrètement en mettant fin aux fonctions ministérielles de M.Ferrand.

 

- Le cumul des mandats (à la fois en nombre et dans la durée)

 

Nous sommes contre le cumul des mandats en nombre et en durée, nos députés se sont déjà opposés à de nombreuses reprises sur des lois en faveurs du cumul. Pour l'élection présidentielle, Marine Le Pen défendait l'instauration d'un septennat unique non renouvelable par exemple.

7) Votre bilan

Législatives 2017 - 03 - Milvia Magano (Front National)

Complétez cette phrase :

 

"En 2022, je serai satisfait de mon mandat de député sles français sont satisfaits de moi, je serais satisfaite si le groupe patriote à l’Assemblée réussi à mettre à mal les mesures de M. Macron et de son gouvernement."

Site Internet :

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

Législatives 2017 - 03 - Milvia Magano (Front National)
Repost 0
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 22:36
Législatives 2017 - 04 - Cédric Villani (La République En Marche !)

1) Votre profil

 

Présentez-vous succinctement.

 

Cédric Villani, 43 ans, enseignant-chercheur en Mathématique. Je vis à Orsay avec ma famille depuis 2011 et je suis le candidat de La République en Marche dans la cinquième circonscription de l’Essonne.

 

Quels sont votre situation et votre parcours professionnel ?

 

J’ai étudié à l’Ecole normale supérieure de Paris, j’ai été enseignant-chercheur à l’Ecole normale supérieure de Lyon, puis à l’Université Lyon 1. Outre la France, j’ai été formé dans les institutions de recherche européennes et américaines (professeur invité à Atlanta, Berkeley et Princeton).

 

J’ai reçu diverses récompenses nationales et internationales, dont la médaille Fields en 2010, pour l’impact de mes travaux de recherche, et le Prix Doob en 2014, pour l’esprit de synthèse et la clarté de mes ouvrages mathématiques. Je suis membre de l’Académie des sciences en France et de l’Académie pontificale des sciences au Vatican.

 

J’ai aussi entrepris de nombreuses actions culturelles pour partager l’aventure scientifique avec le plus grand nombre. Ainsi, mon récit Théorème vivant, traduit en 12 langues, s’est vendu à 200 000 exemplaires. J’ai aussi participé à des documentaires, coordonné des ouvrages, parrainé des collections, participé à des jurys et commissions (comité de pilotage des assises de l’enseignement supérieur, présidence du jury de thèse du Monde, conseil stratégique de la recherche, conseil scientifique de la Région Ile-de-France, etc.) et donné des centaines de conférences en France et à l’étranger.

 

Fervent partisan du rapprochement entre la recherche fondamentale, la recherche industrielle et l’action politique, j’ai été conseiller scientifique pour Atos, Orange, EDF, le BCG et la Commission européenne.

 

Professeur de l’Université de Lyon, je bénéficie d’une décharge complète d’enseignement afin d’accomplir une fonction de direction de nature nationale. Depuis 2009, je dirige en effet l’Institut Henri Poincaré (Paris 5ème, tutelles CNRS/UPMC) qui, avec une équipe de 25 personnes, accueille chaque année plus de 500 chercheurs en visite et soutient la recherche en mathématique et physique théorique. En partenariat avec des institutions publiques et privées, j’ai engagé une profonde rénovation de cet institut pour démocratiser la culture mathématique, à destination en particulier des publics scolaires et avec les techniques les plus modernes (projet de recherche en réalité augmentée). Ce projet a passé par une opération de rénovation immobilière, la création d’un Fonds de dotation rassemblant de grandes entreprises (Orange, RTE, Huawei, IBM, Thales, BNP Paribas, Airbus, Atos…)

 

Attentif au partage avec l’ensemble de la société, je préside depuis 5 ans une association (Musaïques) qui oeuvre à l’interface entre les arts, la technologie et le handicap (travail régulier avec des autistes et polyhandicapés); j’ai aussi donné des conférences pour tous publics, des écoles aux prisons en passant par les petites et grandes entreprises.

 

De combien de mandats électifs disposez-vous actuellement ? Pour quelle(s) rémunération(s) ?

 

Candidat issu de la société civile, je ne suis actuellement engagé par aucun mandat électif.

 

Si vous étiez élu le 18 juin, quels mandats conserveriez-vous (ou pourriez-vous être amené à briguer dans les 5 ans à venir) ?

 

Si je suis élu député le 18 juin prochain, il s’agira de mon unique mandat électif. Je ne compte pas cumuler les mandats, et n’en briguerai donc aucun autre. Je démissionnerai de mes fonctions de direction d’institut afin de pouvoir consacrer à mon mandat parlementaire tout le temps nécessaire. Je conserverai cependant auprès de l’Institut Henri Poincaré une fonction stratégique, afin de pouvoir veiller sur la bonne continuation du projet de réforme que j’y ai initié il y a 5 ans déjà. Pour mes autres fonctions (e.g. conseil scientifique), je suivrai à la lettre les préconisations du déontologue de l’Assemblée nationale, pour éviter tout conflit d’intérêt.

2) Vos motivations et aptitudes

Législatives 2017 - 04 - Cédric Villani (La République En Marche !)

Quelles sont les raisons qui vous amènent à vouloir siéger à l'Assemblée Nationale ?

 

Les convictions politiques que je défends me tiennent à coeur depuis longtemps, mais l’offre proposée par les partis traditionnels ne me satisfaisait pas. J’ai toujours attendu une majorité de progrès, tournée vers la réforme et non vers le débat stérile, avec l’Europe en ligne de mire. La démarche d’Emmanuel Macron, fondamentalement pro-européenne, basée sur le pragmatisme et le dépassement des clivages, m’a convaincu de soutenir le mouvement En Marche! Finalement, il s’agissait de transformer mon soutien en engagement, de traduire mes convictions en actes, c’est ainsi que je me suis présenté aux élections législatives dans le territoire où j’habite, c’est à dire en Essonne.

 

La science joue un rôle plus important que jamais dans le débat public, et la place des sciences mathématiques augmente sans cesse dans cette période de révolution numérique et d’intelligence artificielle, qui va transformer tant de métiers. Je pourrai apporter à l’Assemblée une compétence directe sur ces enjeux scientifiques, aujourd’hui cruellement absente parmi nos représentants.

 

Enfin, habitant dans ce territoire depuis de nombreuses années, je suis directement concerné par les enjeux locaux : les problèmes de mobilité, les questions liées au développement du Plateau de Saclay ou encore la nécessité de préserver notre environnement; ce sont des débats que je compte porter à l’Assemblée Nationale.

 

Quelle(s) qualité(s) pensez-vous avoir pour endosser cette responsabilité ?

Pourquoi devons-nous voter pour vous plutôt qu'un autre candidat ?

 

L’enjeu de cette élection est de choisir un législateur de qualité, qui puisse participer au progrès de la nation. Avant tout, je représente le choix de cohérence : pour donner au gouvernement les moyens de son action, il faudra à la République en Marche une majorité parlementaire -- une cohabitation aboutirait au contraire au blocage des institutions et au retour de calculs politiciens.

 

Un bon législateur doit maîtriser ses dossiers et y mettre un fort engagement; savoir comment trouver les informations les plus pertinentes; savoir écouter la société pour évaluer l’impact des lois sur le terrain. Mon parcours professionnel a fait de moi un praticien et un expert de l’enseignement supérieur et de la recherche; cela me donnera des qualités pour faire progresser ce secteur. J’ajoute que mes connaissances de la mathématique, au coeur de nombreuses dynamiques socio-économiques et politiques modernes, avec le “big data” et la transformation numérique, seront aussi un atout majeur pour travailler. Les sciences jouent un rôle plus important que jamais dans tous les secteurs de notre société, y compris dans les sciences politiques (innovation dans les scrutins, sondages, analyses de tendances, etc.) : il est sain qu’elles soient représentées à l’Assemblée nationale.

 

On gagne en expertise en accomplissant différentes activités. Chercheur, j’ai passé des années à résoudre des problèmes complexes. Directeur, j’ai travaillé tous azimuts pour développer des projets ambitieux, au service du bien commun, en interaction avec bien des acteurs politiques, économiques et culturels. Auteur, vulgarisateur, conférencier, je me suis familiarisé avec le monde de la communication, ce qui m’a permis de partager des connaissances et des émotions avec des millions de personnes. J’ai connu de près l’action publique, avec ses joies et ses difficultés, j’ai noué des liens dans de nombreux milieux. Cela sera précieux aussi pour débattre au niveau national en connaissance de cause.

 

Pour le reste, je suis une personne très à l’écoute, capable d’apprendre rapidement en dialoguant avec mes concitoyens pour recueillir leurs idées et leurs préoccupations. J’ai d’ailleurs placé ma campagne sous le signe de l’écoute, en rencontrant des professionnels de tous secteurs, des associations, des citoyens. Mes réunions publiques ont été l’occasion d’échanger partout dans la circonscription, de débattre de sujets de société. C’est ainsi que je compte agir en tant que député, pour participer activement au programme de réformes conduites par le Président de la République et le gouvernement dans tous les secteurs.

3) Votre disponibilité

Législatives 2017 - 04 - Cédric Villani (La République En Marche !)

Comment vous arrangerez-vous pour concilier vos obligations professionnelles avec votre mandat de député ?

 

Je me consacrerai pleinement à mon mandat de député en mettant entre parenthèses mes activités professionnelles. La seule exception que j’entends y faire est le suivi stratégique du projet de musée de la Mathématique que j’ai initié à l’Institut Henri Poincaré. Je parle bien de fonction stratégique : je démissionnerai de mon poste de directeur de l’Institut.

 

A quelle fréquence comptez-vous être présent ?

- Dans l'hémicycle ?

 

100%

 

- Dans les commissions ?

 

Autant que possible en tenant compte de l’équilibre que doit trouver un parlementaire entre son travail de législateur et les nombreuses obligations qu’il a d’entretenir les liens avec sa circonscription. Dans mon cas, s’ajoute l’engagement de continuer à m’informer au mieux des évolutions scientifiques les plus modernes (innovations, débats) pour en faire profiter mon travail parlementaire.

4) Votre utilité, activité et efficacité

Législatives 2017 - 04 - Cédric Villani (La République En Marche !)

Avez-vous l'intention de prendre des attachés parlementaires ?

- Combien ?

- Pour quelle(s) fonctions ?

 

Une bonne équipe parlementaire se compose selon moi d’un coordinateur polyvalent, bon conseiller politique et connaisseur des travaux législatifs; d’un conseiller spécialisé sur les travaux à mener dans l’assemblée; d’un coordinateur de terrain en phase avec les enjeux du territoire; et d’un secrétariat capable de bien coordonner à la fois l’agenda et le lien avec le territoire.

 

Avez-vous l'intention d'avoir une permanence dans notre circonscription et si oui dans quelle ville ?

 

Je prévois de convertir ma permanence de campagne, située à Orsay, en permanence parlementaire et d’en faire un véritable laboratoire de co-construction des politiques publiques auxquelles je travaillerai. Il s’agira d’un espace d’écoute et de dialogue, où chacun pourra exprimer ses préoccupations et ses propositions. Je compte réserver au moins une journée par semaine pour les rendez-vous, discussions et débats. Je compte aussi m’investir dans les débats des élus. Je compte assister à un conseil municipal par commune et par an, sur l’ensemble de la circonscription, afin d’être bien informé des réalités de terrain.

 

- A quelle(s) fin(s) avez-vous l'intention d'utiliser votre réserve parlementaire ?

- Notre commune pourra-t-elle en bénéficier même si notre Maire n'est pas de votre bord politique ?

 

Je suis favorable à la suppression de la réserve parlementaire, ce qui est prévu par le projet de loi de moralisation de la vie publique. Je compte donc ne pas m’en servir. Cependant, je compte bien travailler en bonne entente avec tous les maires de la circonscription, et j’ai mis un point d’honneur à les rencontrer tous, sans me soucier de leurs étiquettes politiques.

 

- Quels sont les projets de lois (ou domaines législatifs) dans lesquels vous avez l'intention de vous investir ?

 

Les domaines législatifs dans lesquels j’ai l’intention de m’investir particulièrement sont ceux liés au progrès scientifique, à l’éducation, à la préservation de l’environnement et à la culture (en particulier la culture scientifique comme outil de partage de la science, instrument de bien-être, vecteur de cohésion sociale, aide pour l’éducation civique).

5) Votre positionnement politique

Composition de l'Assemblée Nationale sortante

Composition de l'Assemblée Nationale sortante

Avez-vous l'intention de siéger au sein d'un groupe parlementaire et si oui lequel ?Dans ce cas suivrez-vous systématiquement les consignes de vote de votre groupe ?

 

Je compte naturellement siéger au sein du groupe parlementaire La République En Marche pour conduire le programme de réformes qui constitue le mandat qu’a reçu le président de la République.

 

Concernant la confiance au gouvernement, s'il était reconduit après le 18 juin, que voterez-vous une fois élu (pour, contre ou abstention) et pourquoi ?

 

Je voterai pour, parce que je soutiens ce gouvernement équilibré, efficace, où toutes les sensibilités progressistes sont représentées, et où des personnalités de la société civile très compétentes exercent des fonctions importantes (culture, environnement, éducation, sports, santé, recherche…)

6) Votre positionnement par rapport à des sujets concrets

Quel est votre positionnement sur les sujets suivants ? Lesquels pourraient bénéficier de votre soutien et de votre influence en tant que député ?

 

Au niveau local (ou ayant une incidence locale)

Législatives 2017 - 04 - Cédric Villani (La République En Marche !)
Législatives 2017 - 04 - Cédric Villani (La République En Marche !)
Législatives 2017 - 04 - Cédric Villani (La République En Marche !)
Législatives 2017 - 04 - Cédric Villani (La République En Marche !)

- La candidature de Paris Saclay à l'exposition universelle de 2025.

 

Je suis favorable à l’exposition universelle à Paris-Saclay à la condition qu’elle soit le porteur d’un véritable souffle écologique pour le plateau.

 

Je suis moi-même porte-parole de cette exposition et très attaché à son thème « La connaissance à partager, la planète à protéger ». Notre site, qui est en même temps un lieu emblématique des sciences et un lieu emblématique de l’environnement, est parfaitement adapté pour ce thème. Mais notre candidature doit porter une exigence environnementale notamment pour s’assurer de la renouvelabilité de tous les bâtiments qui seront construits à l’occasion.

 

Néanmoins, il faut avoir conscience que la décision finale sur le site qui pourra concourir en France doit venir seulement quelques jours après les élections législatives; en conséquence, la marge de manoeuvre pour qu’un député puisse influer sur cette désignation sera très réduite.

 

- Le développement du plateau de Saclay.

 

De grands mouvements sont en cours sur le plateau de Saclay, où des institutions prestigieuses se rassemblent dans des objectifs de synergie pour la recherche et la formation. Plutôt qu’une unification irréaliste, je militerai pour un renforcement de leurs synergies et pour une gouvernance efficace, intégrée, respectueuse des identités de chacun. La conjonction des forces de l’université, des grandes écoles, des grands laboratoires, des PME et des start-up doit permettre des résultats innovants dans les domaines de l’énergie, du climat, de l’agronomie, des transports, de la physique, de la chimie, de la médecine, comme de l’économie numérique… et participera ainsi à l’émergence du monde futur. Plutôt qu’une absurde “Silicon Valley à la française”, Paris-Saclay trouvera sa propre identité !

 

Je souhaite aussi que Paris-Saclay favorise les interactions constructives entre les acteurs de la recherche et ceux du monde économique. On connaît de mieux en mieux le rôle que les scientifiques peuvent jouer dans les conseils d’administration des entreprises et l’inspiration que les grands enjeux industriels peuvent apporter à la recherche. Je plaiderai également pour le développement simultané de la recherche appliquée, plus importante que jamais, et de la recherche fondamentale, qui a tant fait pour le rayonnement mondial de l’Université Paris-Sud, de la Faculté des Sciences d’Orsay, et de l’Institut des Hautes Études Scientifiques à Bures-sur-Yvette.

 

Je souhaite enfin que Paris-Saclay fasse la part bien plus belle au monde agricole, en le considérant pas seulement comme un élément qu’il ne faut pas gêner, mais comme un acteur qui doit avoir toute sa place dans le projet, mis en valeur par des actions scientifiques, éducatives, culturelles, économiques.

 

Ces évolutions ne pourront se faire sereinement que si la mobilité, l’aménagement du cadre de vie, des commerces, des lisières, etc. se fait avec détermination, en écoutant les besoins des usagers, des habitants, de l’économie locale. Enfin le développement économique doit se partager avec tout le territoire, y compris les communes les moins favorisées : car le progrès économique et social ne vaut que s’il est partagé.

 

- La réalisation de la ligne de métro n°18.

 

La Zone de Protection Naturelle, Agricole et Forestière est actée pour le plateau de Saclay mais je veillerai à ce que le décret qui sanctuarise 2400 hectares ne soit jamais remis en cause. Je tiens à ce que ces terres fertiles soient définitivement protégées et mises en valeur, je plaiderai donc pour que la Société du Grand Paris étudie à nouveau la possibilité d’enterrer ou semi-enterrer la partie de la ligne de métro 18 qui passe “à travers champs” sur le plateau.

 

- Le transfert de l'hôpital d'Orsay.

 

J’ai tenu à rencontrer tous les acteurs de ce débat (y compris des médecins hospitaliers), pour comprendre aux mieux leurs positions et leurs arguments. Le transfert de l’hôpital d’Orsay s’inscrit dans un plan plus vaste comprenant aussi les hôpitaux de Longjumeau et de Juvisy. La situation dramatique de ces hôpitaux n’est plus acceptable et demande une action forte de rénovation; le faire en site occupé à partir de l’existant serait particulièrement long et coûteux. Le nouvel hôpital est prévu pour être moderne, efficace et mieux adapté aux évolutions du secteur. L’actuel hôpital pourra se reconvertir en maison de santé. Tout cela demandera qu’une solution de transport en commun simple et efficace entre vallée et plateau soit mise en place. Cette solution est par ailleurs indispensable au bon développement du territoire.

 

- Le développement de voies de circulations douces (continuité entre les communes, aménagement du rond-point de Mondétour-Courtaboeuf).

 

Cela s’intègre dans un effort important pour travailler sur la mobilité, le respect de l’environnement, et la façon d’animer les communautés par l’urbanisme. Il va de soi que je sur ce sujet comme sur les autres, je respecterai le travail des élus, mais favoriserai le débat.

 

De façon générale, je plaiderai activement pour trouver une solution multimodale à nos problèmes de mobilité. La qualité des transports ne peut être améliorée durablement qu’en misant sur les énergies renouvelables et sur une combinaison souple de stratégies : covoiturage, service à la demande… Parallèlement, il faut envisager des solutions ambitieuses pour les problèmes des riverains, comme des liaisons téléphériques Vallée / Plateau (depuis Gif, Bures et Orsay), et des murs anti-bruits le long de la N118. Mon rôle de député sera de voter des Lois incitatives ou préventives, de contrôler l’action gouvernementale, et d’animer des débats constructifs entre les acteurs locaux afin que les meilleures solutions soient mises en œuvre.

 

- L'exonération de la taxe d'habitation.

 

Je voterai pour, car la taxe d’habitation est un impôt devenu injuste, pour des raisons historiques et des raisons structurelles. Il est temps de la remettre à plat et d’en profiter pour alléger la fiscalité.

 

- La baisse des dotations de l'État aux collectivités locales.

 

J’ai entendu tous les maires sur ce sujet et suis bien conscient de leurs difficultés. Si la maîtrise des dépenses locales apparaît comme une nécessité, je pense que plutôt que de miser sur des baisses unilatérales des dotations, il faut faire le pari de la confiance, entre l’Etat et les collectivités, avec chacun leur part de responsabilité. Je serai attentif pour relayer les besoins et revendications entre ces acteurs.

 

En soutenant le Plan d’investissement de 50 milliards d’euros sur le quinquennat, proposé par Emmanuel Macron, et qui inclut 10 milliards d’euros à destination des collectivités territoriales pour des actions de transformation écologique, je souhaite travailler à ce que les finances locales donnent une part plus importantes à l’investissement en lien avec l’Etat qu’aux dépenses de fonctionnement, dans la logique de la règle d’or qui existe déjà au niveau territorial.

Quel est votre positionnement sur les sujets suivants ? Lesquels pourraient bénéficier de votre soutien et de votre influence en tant que député ?

 

Au niveau général

Législatives 2017 - 04 - Cédric Villani (La République En Marche !)
Législatives 2017 - 04 - Cédric Villani (La République En Marche !)
Législatives 2017 - 04 - Cédric Villani (La République En Marche !)
Législatives 2017 - 04 - Cédric Villani (La République En Marche !)
Législatives 2017 - 04 - Cédric Villani (La République En Marche !)
Législatives 2017 - 04 - Cédric Villani (La République En Marche !)

- L'assouplissement de la réforme des rythmes scolaires

 

Cette réforme s’inscrit dans un apprentissage de la société et il n’est pas aberrant de laisser aux communes la possibilité de décision. Les maires que j’ai entendus sur le sujet sont en majorité favorables au maintien de l’aménagement des rythmes scolaires, cependant un assouplissement serait cohérent : il serait en effet contre-productif d’imposer une semaine de 4 jours là où la semaine de 4 jours et demi semble bien fonctionner ; et inversement, d’imposer une semaine de 4 jours et demi là où est ressenti le besoin d’une semaine de 4 jours. Je suis donc favorable à ce que nous laissions la possibilité aux acteurs locaux de décider en connaissance de cause.

 

- L'énergie nucléaire

 

Je pense qu’il faut continuer la baisse de la part du nucléaire dans le « mix énergétique », sans pour autant se précipiter. J’appliquerai le programme que propose le gouvernement dans la continuité de la Loi de Transition Énergétique qui nous a placé en exemple mondial avant la COP21. Je soutiendrai Nicolas Hulot dans la mise en oeuvre de ses projets en ce sens.

 

- L'indépendance de la justice

 

Je pense que l’indépendance de la justice est une question cruciale pour le bon fonctionnement de notre démocratie. Lors de la campagne présidentielle, cette indépendance a été lourdement mise en cause par certains candidats. Il est nécessaire de rétablir la confiance des citoyens envers la justice.

 

Dans cette optique, je suis favorable à l’adoption de la révision constitutionnelle du Conseil Supérieur de la Magistrature qui permettrait de garantir l’indépendance des autorités judiciaires en ce qui concerne les nominations des magistrats, en obligeant l’exécutif à suivre les recommandations du CSM pour les magistrats du parquet. La Cour Européenne des Droits de l’Homme a d’ailleurs mis en garde la France vis-à-vis d’une trop grande proximité des magistrats du parquet et de l’exécutif.

 

- La simplification des contraintes administratives pour les artisans et les PME

 

Les contraintes sur les artisans et PME ont été durement dénoncées par les représentants que j’ai pu recevoir ces dernières semaines.

 

Le programme de La République En Marche insiste sur cet effort de simplification pour les indépendants, artisans et agriculteurs, qui commencera par la suppression du RSI et sa fusion dans le régime général de protection sociale.

 

Dans ce programme est également soulignée la volonté de faciliter les relations des TPE/PME avec l’administration par la création d’un site visant à donner accès aux obligations à respecter (Code du Travail digital) ainsi qu’à des conseils fournis par l'administration. D’autre part, pour permettre à ces entreprises d’être compétitives, La République En Marche prévoit une réduction du taux d’IS jusqu’à la moyenne européenne de 25%. Enfin, la réforme du Code du Travail prévue par Emmanuel Macron envisage d’adapter le Code du Travail à l’entreprise et à sa taille.

 

- La loi de moralisation de la vie publique

 

C’est l’une des priorités de ce gouvernement, et je la soutiendrai pleinement. Alors que la politique semble en manque d’efficacité, au vu des délais nécessaires à l’adoption d’une Loi (plus d’un an !), et que la défiance des Français n’a jamais été plus grande envers les politiques, il me semble crucial de rétablir la confiance des Français en ses élus et ses gouvernants, confiance qui a, une fois encore, été mise à mal pendant la campagne présidentielle.

 

Ce retour de la confiance des Français passe donc par un personnel politique plus représentatif, plus responsable et plus efficace. Aussi, la Loi “pour la confiance dans notre vie démocratique” portée par le Garde des Sceaux, François Bayrou, me semble tout à fait opportune. Cette loi vise, notamment, à établir de nouvelles restrictions vis-à-vis du cumul des mandats, à l'interdiction pour les parlementaires et les ministres d’employer des membres de leur famille, à la création d’une peine d’inéligibilité jusqu’à 10 ans en cas de crimes et délits portant atteinte à la probité, à la suppression de la réserve parlementaire, ainsi qu’à la suppression de la Cour de justice de la République, sorte de justice d’exception pour les ministres.

 

- Le cumul des mandats (à la fois en nombre et dans la durée)

 

La République En Marche a été la formation qui s’est engagée de la façon la plus ambitieuse sur ce sujet. Je m’y engage personnellement aussi : je ne me présenterai à aucune élection qui me donnerait un mandat additionnel à celui de Député et je ne me présenterai au plus que deux fois à la fonction de député.

7) Votre bilan

Législatives 2017 - 04 - Cédric Villani (La République En Marche !)

Complétez cette phrase :

 

"En 2022, je serai satisfait de mon mandat de député si j’ai pu participer efficacement, avec mes compétences, à deux grands projets collectifs. L’un est de rendre confiance aux Françaises et aux Français dans leur avenir, dans leur cohésion, dans leurs institutions. L’autre est de faire du projet Paris-Saclay une réussite et une fierté pour l’Essonne et pour la France."

 

Mais je n’attendrai pas 2022 pour faire part aux concitoyens de ma vision et de mes actions : au contraire, je les tiendrai informés régulièrement, dans une démarche d’écoute, de dialogue et de rassemblement.

Vidéo :

Site Internet :

Programme :

Pour soutenir ce candidat :

 

Vous pouvez envoyer vos dons (66% des sommes versées seront déduites de vos impôts) à :

 

Mme Isabelle GIRI, Mandataire financier de Cédric Villani,

20 avenue Henri Grellou

91370 Verrières-le-Buisson"

avant le 11 juin 2017.

 

Rappelons que la plupart des candidats investissent une part de leur argent personnel dans leur campagne. Cette somme ne sera pas remboursée aux candidats ayant obtenus moins de 5% des suffrages.

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

Législatives 2017 - 04 - Cédric Villani (La République En Marche !)
Repost 0
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 22:35
Législatives 2017 - 06 - Evan Jorssen (Parti Pirate)

1) Votre profil

 

Présentez-vous succinctement.

 

Jorssen Evan, 24 ans.

 

Quels sont votre situation et votre parcours professionnel ?

 

Bac S, licence STAPS entraînement sportif, master en journalisme de sport. Journaliste pour le site web de NRJ, rédacteur web / JRI

 

De combien de mandats électifs disposez-vous actuellement ? Pour quelle(s) rémunération(s) ?

Si vous étiez élu le 18 juin, quels mandats conserveriez-vous (ou pourriez-vous être amené à briguer dans les 5 ans à venir) ?

 

Je n’ai aucun mandats en cours ni même passé.

2) Vos motivations et aptitudes

Législatives 2017 - 06 - Evan Jorssen (Parti Pirate)

Quelles sont les raisons qui vous amènent à vouloir siéger à l'Assemblée Nationale ?

 

Je souhaite siéger à l’assemblée nationale car les députés qui y siègent ne sont plus représentatifs ni de notre société, ni de l’évolution de notre société, ni de la population de notre société.

 

Quelle(s) qualité(s) pensez-vous avoir pour endosser cette responsabilité ?

 

Les qualités que je pense avoir pour pouvoir endosser ce rôle: attentif, rapidité d’adaptation emphatique, très à l’écoute, une certaine capacité à rassembler les gens autour de moi, sympathie.

 

Pourquoi devons-nous voter pour vous plutôt qu'un autre candidat ?

 

Il vaudrait mieux voter pour moi, car je suis un représentant de la classe moyenne, classe sociale la plus représenté en France. Une vision jeune peut aider à amener une nouvelle vision de la politique et une nouvelle manière de mener la politique. Mon aversion envers la politique actuelle ne m'oblige qu'à être amené à la changer. Comme beaucoup de citoyens, je ne me reconnaît plus dans le paysage politique actuel.

3) Votre disponibilité

Législatives 2017 - 06 - Evan Jorssen (Parti Pirate)

Comment vous arrangerez-vous pour concilier vos obligations professionnelles avec votre mandat de député ?

 

A quelle fréquence comptez-vous être présent ?

- Dans l'hémicycle ?

- Dans les commissions ?

 

Il va être difficile de concilier les deux obligations. Mais si je dois choisir alors je n’hésiterais pas à m’investir entièrement dans ma fonction de député pour être présent à toutes les séances de l’assemblée nationale. La fonction de député est une fonction représentative qu’il est nécessaire d’honorer.

4) Votre utilité, activité et efficacité

Législatives 2017 - 06 - Evan Jorssen (Parti Pirate)

Avez-vous l'intention de prendre des attachés parlementaires ?

- Combien ?

- Pour quelle(s) fonctions ?

 

Si je prends un attaché parlementaire, c’est pour construire et échanger sur les thèmes et idées. Déléguer quelques fonctions pour un investissement maximal au sein de la fonction de député

 

Avez-vous l'intention d'avoir une permanence dans notre circonscription et si oui dans quelle ville ?

- A quelle(s) fin(s) avez-vous l'intention d'utiliser votre réserve parlementaire ?

- Notre commune pourra-t-elle en bénéficier même si notre Maire n'est pas de votre bord politique ?

 

Quelle que soit l’orientation politique du maire, la population de doit pas être lésée par des « guerres » de parties.

 

- Quels sont les projets de lois (ou domaines législatifs) dans lesquels vous avez l'intention de vous investir ?

 

Je souhaite m’investir dans la reconnaissance du vote blanc, la formation d'une assemblée constituante, ainsi que la limitation du cumul des mandats. Participer à l’effort écologique, mais également taxer les grandes transactions financières.

5) Votre positionnement politique

Composition de l'Assemblée Nationale sortante

Composition de l'Assemblée Nationale sortante

Avez-vous l'intention de siéger au sein d'un groupe parlementaire et si oui lequel ?Dans ce cas suivrez-vous systématiquement les consignes de vote de votre groupe ?

Concernant la confiance au gouvernement, s'il était reconduit après le 18 juin, que voterez-vous une fois élu (pour, contre ou abstention) et pourquoi ?

6) Votre positionnement par rapport à des sujets concrets

Quel est votre positionnement sur les sujets suivants ? Lesquels pourraient bénéficier de votre soutien et de votre influence en tant que député ?

 

Au niveau local (ou ayant une incidence locale)

Législatives 2017 - 06 - Evan Jorssen (Parti Pirate)
Législatives 2017 - 06 - Evan Jorssen (Parti Pirate)
Législatives 2017 - 06 - Evan Jorssen (Parti Pirate)
Législatives 2017 - 06 - Evan Jorssen (Parti Pirate)

- La candidature de Paris Saclay à l'exposition universelle de 2025.

- Le développement du plateau de Saclay.

- La réalisation de la ligne de métro n°18.

- Le transfert de l'hôpital d'Orsay.

- Le développement de voies de circulations douces (continuité entre les communes, aménagement du rond-point de Mondétour-Courtaboeuf).

- L'exonération de la taxe d'habitation.

- La baisse des dotations de l'État aux collectivités locales.

 

Au niveau local, je suis pour :

- la candidature de Paris Saclay à l’expo universelle, si celle-ci respecte des conditions écologiques.

- Le développement du plateau de Saclay s’il se développe dans un idéal écologique. Il faudrait commencer par limiter la consommation du pôle EDF qui est constamment allumé en pleine nuit.

- le développement de voies de circulation douce

- l’exonération de la taxe d’habitation

Quel est votre positionnement sur les sujets suivants ? Lesquels pourraient bénéficier de votre soutien et de votre influence en tant que député ?

 

Au niveau général

Législatives 2017 - 06 - Evan Jorssen (Parti Pirate)
Législatives 2017 - 06 - Evan Jorssen (Parti Pirate)
Législatives 2017 - 06 - Evan Jorssen (Parti Pirate)
Législatives 2017 - 06 - Evan Jorssen (Parti Pirate)
Législatives 2017 - 06 - Evan Jorssen (Parti Pirate)
Législatives 2017 - 06 - Evan Jorssen (Parti Pirate)

- L'assouplissement de la réforme des rythmes scolaires

- L'énergie nucléaire

- L'indépendance de la justice

- La simplification des contraintes administratives pour les artisans et les PME

- La loi de moralisation de la vie publique

- Le cumul des mandats (à la fois en nombre et dans la durée)

 

Au niveau général :

- l’assouplissement des rythmes scolaires

- l’indépendance de la justice est un thème périlleux.

- la simplification des contraintes administratives

- la limitation du cumul des mandats

7) Votre bilan

Législatives 2017 - 06 - Evan Jorssen (Parti Pirate)

Complétez cette phrase :

 

"En 2022, je serai satisfait de mon mandat de député si les Français retrouvent le goût de la vie politique pour participer aux grandes idées de leur pays."

Publications du candidat

Site Internet :

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

Législatives 2017 - 06 - Evan Jorssen (Parti Pirate)
Repost 0
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 22:35
Législatives 2017 - 07 - Didier Paxion (Lutte Ouvrière)

1) Votre profil

 

Présentez-vous succinctement.

Quels sont votre situation et votre parcours professionnel ?

 

Je suis enseignant dans l’enseignement technique, en lycée.  

 

De combien de mandats électifs disposez-vous actuellement ? Pour quelle(s) rémunération(s) ?

Si vous étiez élu le 18 juin, quels mandats conserveriez-vous (ou pourriez-vous être amené à briguer dans les 5 ans à venir) ?

 

J’ai été conseiller municipal aux Ulis, à partir de juin 1995, pour trois mandats successifs. J’ai touché à partir de sa mise en place dans la loi une indemnité d’environ 60 Euros par mois, reversée à mon parti, parfois avec un peu de retard, mais intégralement.

Cela me donnera tout de même droit, dans longtemps, à un versement de retraite d’une vingtaine d’Euros. Une seule fois, pour solde de tous comptes.

Je n’ai plus aucun mandat, donc plus aucune indemnité.  

2) Vos motivations et aptitudes

Législatives 2017 - 07 - Didier Paxion (Lutte Ouvrière)

Quelles sont les raisons qui vous amènent à vouloir siéger à l'Assemblée Nationale ?

Quelle(s) qualité(s) pensez-vous avoir pour endosser cette responsabilité ?

Pourquoi devons-nous voter pour vous plutôt qu'un autre candidat ?

 

Je suis salarié, je vis dans un quartier populaire, je connais la vie que connaissent nombre de travailleurs. Tout en étant conscient que même si le métier de prof connaît ses difficultés, je n’ai pas à subir les horaires décalés ou les petits boulots à temps et salaire partiel. C’est une chance.

Ce n’est pas pour ma personne que j’appelle à voter, mais pour le courant d’idées que je veux représenter.

3) Votre disponibilité

Législatives 2017 - 07 - Didier Paxion (Lutte Ouvrière)

Comment vous arrangerez-vous pour concilier vos obligations professionnelles avec votre mandat de député ?

A quelle fréquence comptez-vous être présent ?

- Dans l'hémicycle ?

- Dans les commissions ?

 

Un mandat, ça s’assume. Sauf exception, il faut être là, c’est prioritaire sur les obligations professionnelles. C’est bien pour ça qu’une indemnité est légitime : sinon, comment un salarié pourrait-il vivre en étant absent de son travail. Quant au montant, c’est une autre histoire, il y a beaucoup à en dire.

4) Votre utilité, activité et efficacité

Législatives 2017 - 07 - Didier Paxion (Lutte Ouvrière)

Avez-vous l'intention de prendre des attachés parlementaires ?

- Combien ?

- Pour quelle(s) fonctions ?

Avez-vous l'intention d'avoir une permanence dans notre circonscription et si oui dans quelle ville ?

 

Précision, en forme d’évidence : étant donné le mode de scrutin, il y a tout de même peu de chances que je sois effectivement élu.

Au niveau local, les élus, maires-adjoints et conseillers municipaux délégués, voire simples conseillers municipaux, sont aidés par les employés municipaux, qui préparent et réalisent beaucoup de choses. Qu’un député ait un attaché ou plusieurs ne me paraît pas choquant en soi. Rémunéré au moins 1800 Euros net par mois. Du moment que ce n’est pas pour faire tapisserie…

 

- A quelle(s) fin(s) avez-vous l'intention d'utiliser votre réserve parlementaire ?

- Notre commune pourra-t-elle en bénéficier même si notre Maire n'est pas de votre bord politique ?

- Quels sont les projets de lois (ou domaines législatifs) dans lesquels vous avez l'intention de vous investir ?

 

La réserve parlementaire me gêne beaucoup plus : c’est tellement facile de dériver vers des pratiques clientélistes. Alors une bonne utilisation pour moi serait pour soutenir des travailleurs en grève.

5) Votre positionnement politique

Législatives 2017 - 07 - Didier Paxion (Lutte Ouvrière)

Avez-vous l'intention de siéger au sein d'un groupe parlementaire et si oui lequel ?Dans ce cas suivrez-vous systématiquement les consignes de vote de votre groupe ?

 

Un hypothétique groupe Lutte Ouvrière, oui. Sinon, à voir, du moment que je conserve liberté de parole et de vote.  

 

Concernant la confiance au gouvernement, s'il était reconduit après le 18 juin, que voterez-vous une fois élu (pour, contre ou abstention) et pourquoi ?

 

Je n’ai aucune confiance dans le gouvernement, Macron et Philippe ont déjà annoncé la couleur, c’est un gouvernement de combat contre les travailleurs, évidemment contre.

6) Votre positionnement par rapport à des sujets concrets

Quel est votre positionnement sur les sujets suivants ? Lesquels pourraient bénéficier de votre soutien et de votre influence en tant que député ?

 

Au niveau local (ou ayant une incidence locale)

Législatives 2017 - 07 - Didier Paxion (Lutte Ouvrière)
Législatives 2017 - 07 - Didier Paxion (Lutte Ouvrière)
Législatives 2017 - 07 - Didier Paxion (Lutte Ouvrière)
Législatives 2017 - 07 - Didier Paxion (Lutte Ouvrière)

- La candidature de Paris Saclay à l'exposition universelle de 2025.

 

L’exposition universelle, un prétexte à cadeaux pour les grandes entreprises qui bâtiront les infrastructures. Contre.

 

- Le développement du plateau de Saclay.

 

D’après la fondation Abbé Pierre, il y a besoin de 500 000 logements neufs chaque année. Alors pourquoi pas une partie sur le plateau de Saclay. Mais il faudrait que l’État embauche directement les professionnels nécessaires à ces constructions. Aucune raison que des trusts privés s’enrichissent au passage.

 

- La réalisation de la ligne de métro n°18.

 

La région étouffe déjà sous le manque de transports en commun. Bien sûr qu’il en faut. Aérien ou souterrain, à voir. Mais c’est le bon moment pour réaliser une infrastructure souterraine, tant qu’il n’y a pas trop de choses construites au-dessus. Simple question de bon sens.

 

- Le transfert de l'hôpital d'Orsay.

 

Contre le transfert de l’hôpital d’Orsay. Pourquoi toujours éloigner les centres de soins de ceux qui en ont besoin ? S’il y a bien un domaine où l’idée de faire des économies me hérisse, c’est celui de la santé.

 

- Le développement de voies de circulations douces (continuité entre les communes, aménagement du rond-point de Mondétour-Courtaboeuf).

 

Je n’ai rien contre le développement de circulations douces. Il y a quelques endroits où passer en vélo est pour le moins osé, le ring de la Folie-Bessin par exemple. Ceci dit, ménager des voies de circulation douces un peu protégées dans des endroits anciennement urbanisés sans rendre pour autant insupportable la circulation automobile relève de la gageure.

 

- L'exonération de la taxe d'habitation.

 

La taxe d’habitation est un impôt particulièrement injuste. Mais je suis défiant sur l’annonce d’Emmanuel Macron la concernant : son problème est de récupérer de l’argent pour faire toujours plus de cadeaux aux plus riches. Voyons déjà le contenu concret quand il sera publié et cherchons où est l’entourloupe.

 

- La baisse des dotations de l'État aux collectivités locales.

 

Ce n’est pas un hasard si les dépenses des collectivités locales sont dans le viseur. Beaucoup de dépenses des communes correspondent à des services utiles à la population. Contre la baisse des moyens aux collectivités locales, communes en tête.

Quel est votre positionnement sur les sujets suivants ? Lesquels pourraient bénéficier de votre soutien et de votre influence en tant que député ?

 

Au niveau général

Législatives 2017 - 07 - Didier Paxion (Lutte Ouvrière)
Législatives 2017 - 07 - Didier Paxion (Lutte Ouvrière)
Législatives 2017 - 07 - Didier Paxion (Lutte Ouvrière)
Législatives 2017 - 07 - Didier Paxion (Lutte Ouvrière)
Législatives 2017 - 07 - Didier Paxion (Lutte Ouvrière)
Législatives 2017 - 07 - Didier Paxion (Lutte Ouvrière)

- L'assouplissement de la réforme des rythmes scolaires

 

Le problème principal dans la réforme des rythmes scolaires, c’est que l’État s’est déchargé d’une bonne partie des dépenses qui y étaient liées sur les communes, en ne compensant que très partiellement les dépenses induites.

 

- L'énergie nucléaire

 

Le problème n’est pas l’énergie nucléaire, mais qu’elle est gérée sous l’égide du capitalisme, c’est-à-dire avec une irresponsabilité sans limite. Je suis pour que la population soit réellement informée de tous les aspects de la question et décide de son utilisation ou non. Je doute que la question se règle à l’assemblée nationale.

 

- L'indépendance de la justice

 

L’indépendance de la justice, mais vis-à-vis de qui ? Les lois sont faites pour défendre la propriété privée, y compris contre des travailleurs qui se battent pour sauver leur gagne-pain. La loi protège un capitaliste qui ravage une région en fermant une usine et condamne ceux qui se battent contre. Je suis pour changer ça !

 

- La simplification des contraintes administratives pour les artisans et les PME

 

De quelles contraintes administratives parle-t-on ? Celles qui protègent, si peu, les salariés ? Je suis pour interdire les licenciements. Avant tout dans les grandes entreprises qui font des bénéfices.

Si l’on parle de toutes les règles comptables, qui changent très régulièrement, ce n’est pas bien compliqué de simplifier. A condition de ne pas chercher à masquer tous les cadeaux faits aux plus riches sous les prétextes les plus divers.

 

- La loi de moralisation de la vie publique

 

Moraliser le comportement des serviteurs des capitalistes, alors que le capitalisme est un système basé sur le vol ? La bonne blague !

 

- Le cumul des mandats (à la fois en nombre et dans la durée)

 

Cumul ou pas, les élus devraient être révocables à tout moment, c’est-à-dire dès qu’un nombre suffisant d’électeurs veut en changer, au lieu de devoir attendre une durée fixe. Après tout, on nous explique bien que ce sont les électeurs qui sont les patrons.

7) Votre bilan

Législatives 2017 - 07 - Didier Paxion (Lutte Ouvrière)

Complétez cette phrase :

 

"En 2022, je serai satisfait de mon mandat de député si j’ai pu contribuer, ne serait-ce qu’un peu, à ce que les travailleurs prennent conscience de leur force collective, qui est immense".

Publications du candidat

Site Internet :

Tract :

Profession de foi :

Pour soutenir ce candidat :

 

Vous pouvez envoyer vos dons (66% des sommes versées seront déduites de vos impôts) au mandataire financier du candidat.

Rappelons que la plupart des candidats investissent une part de leur argent personnel dans leur campagne. Cette somme ne sera pas remboursée aux candidats ayant obtenus moins de 5% des suffrages.

 

"Je ne souhaite pas publier mon mandataire financier. Si une personne souhaite me soutenir financièrement, cela peut se faire via le mandataire financier de Lutte Ouvrière, qui couvre de toutes façons mes dépenses électorales."

Didier Paxion

 

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

Législatives 2017 - 07 - Didier Paxion (Lutte Ouvrière)
Repost 0
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 22:21
Législatives 2017 - 09 - Sylvère Cala (La France Insoumise)

1) Votre profil

 

Présentez-vous succinctement.

 

Sylvère Cala, 36 ans, éducateur spécialisé

 

Quels sont votre situation et votre parcours professionnel ?

 

Licence de philosophie et licence de logique mathématique

 

De combien de mandats électifs disposez-vous actuellement ? Pour quelle(s) rémunération(s) ?

 

Aucun mandat électif actuellement

 

Si vous étiez élu le 18 juin, quels mandats conserveriez-vous (ou pourriez-vous être amené à briguer dans les 5 ans à venir) ?

 

Si je suis élu le 18 juin, je ne compte actuellement briguer aucun autre mandat pendant le temps de la législature.

2) Vos motivations et aptitudes

Législatives 2017 - 09 - Sylvère Cala (La France Insoumise)

Quelles sont les raisons qui vous amènent à vouloir siéger à l'Assemblée Nationale ?

 

Etre à l'Assemblée Nationale me semble être le meilleur endroit pour être à la fois à l'écoute du terrain (la circonscription, mais aussi tout les spécialistes que je serai amené à rencontrer pour écrire la loi, et tous les lieux de lutte vers lesquels ma mission de défense de l'intérêt général me portera) et là où s'écrivent les lois qui déterminent l'avenir du pays.

 

Quelle(s) qualité(s) pensez-vous avoir pour endosser cette responsabilité ?

Pourquoi devons-nous voter pour vous plutôt qu'un autre candidat ?

 

Educateur spécialisé j'exerce par excellence le métier du lien. Par mon travail je suis bien placé pour évaluer ce qui, pour moi, est l'essence du travail qu'une société opère : intégrer les êtres humains. J'ai donc quelques aptitudes à participer à l'écriture de notre destin commun. Par mon travail j'ai aussi développé un trait de caractère personnel, ma qualité d'écoute de l'autre. Je pense qu'il est éminemment important qu'un député soit à l'écoute, comprenne l'ampleur des problématiques que rencontrent les citoyens à travers les témoignages singuliers qu'ils font l'honneur de lui apporter.

Néanmoins ce qui fait ma valeur d'élu ne sont pas tellement mes qualités personnelles que le programme que je défends. II est dans la droite ligne de mes valeurs, de ce qui m'a toujours guidé dans ma vie de citoyen et de travailleurs social au service de l'autre : la défense et le perfectionnement de la démocratie.

3) Votre disponibilité

Législatives 2017 - 09 - Sylvère Cala (La France Insoumise)

Comment vous arrangerez-vous pour concilier vos obligations professionnelles avec votre mandat de député ?

 

Pour être pleinement impliqué par le travail que demande cette tâche, je prévois de démissionner de mon poste dans des délais rapides qui me permettront de me préparer à entrer le plus efficacement possible en fonction. L'indemnité qui me sera alloué est suffisamment importante pour rester concentré sur une seule tâche.

 

A quelle fréquence comptez-vous être présent ?

- Dans l'hémicycle ?

- Dans les commissions ?

 

Je serai à l'Assemblée autant qu'il le faudra, c'est-à-dire, du mardi au jeudi inclus, sachant que ces jours sont indicatifs et qu'en cas de lois particulièrement importante, ma présence sera requise plus longuement.

Cela inclus les temps de siège dans l'hémicycle et dans les commissions, mais pourra être allongé aussi selon les besoins du moment. Le reste du temps (la moitié en temps normal) sera consacré à la circonscription. Je m'autoriserai un jour de congés par semaine, deux quand mon activité d'élu me le permettra.

4) Votre utilité, activité et efficacité

Législatives 2017 - 09 - Sylvère Cala (La France Insoumise)

Avez-vous l'intention de prendre des attachés parlementaires ?

- Combien ?

- Pour quelle(s) fonctions ?

 

Un pouvoir efficace ne s'exerce pas seul. Je prendrai le nombre d'attachés parlementaires qui me sera nécessaire pour rendre un service pleinement utile aux citoyens. Trois à quatre me semble un bon compromis entre le travail que j'exigerai d'eux et la rémunération que je leur accorderai. Ils me seront utiles principalement pour le travail législatif (approfondir les enjeux des lois et les écrire, ainsi que rédiger les amendements) et pour mon travail de communication avec les citoyens, toujours dans un esprit d'équipe où je prendrai ma part opératoire et de direction.

 

Avez-vous l'intention d'avoir une permanence dans notre circonscription et si oui dans quelle ville ?

 

Le travail d'écoute du terrain est essentiel, j'aurais donc une permanence parlementaire. Le lieu est encore à décider, mais il m'apparaît évident que ma présence ne sera pas cantonnée à ces murs. J'envisage d'être le plus accessible possible, dans la mesure de ce que mon travail parlementaire exige et permet. J'utiliserai également à cette fin les moyens modernes de communication à distance, qui ne remplace pas la présence humaine mais la facilite.

 

- A quelle(s) fin(s) avez-vous l'intention d'utiliser votre réserve parlementaire ?

- Notre commune pourra-t-elle en bénéficier même si notre Maire n'est pas de votre bord politique ?

 

Elu par certains, le député représente néanmoins tout les citoyens. Je ne ferai donc pas de discrimination selon la couleur politique des communes, ni celle des individus.

Toutefois, je suis contre l'usage de la réserve parlementaire. On n'achète pas les votes des citoyens, on convainc d'abord sur un programme, puis grâce à son activité de député. Aussi je me réserve le droit, ou bien de ne pas disposer de cette somme alimentée par l'impôt de tous les français, ou bien de soumettre son usage à un vote ou tout autre modalité de choix démocratique.

 

- Quels sont les projets de lois (ou domaines législatifs) dans lesquels vous avez l'intention de vous investir ?

 

Les projets de lois que je compte soutenir seront dans le droit fil du programme sur lequel j'aurais été élu.

Toutefois je vois plusieurs urgences. De par mon métier je crois qu'il faut nous doter rapidement d'une sécurité sociale intégrale qui permette à tous les citoyens d'être soignés à 100% même pour les soins les plus onéreux ou les maladies les plus longues. Je compte aussi m'investir dans tout projet de loi qui rendra la vie plus douce à nos ainés, car le manque de moyens pour ce secteur m'indigne. En outre, nous disposons d'un vaste espace agricole qui peut nous permettre de veiller à notre santé en mangeant des aliments de qualité produit à proximité. Enfin je ne conçois pas de ne rien faire ni pour les transports, ni pour la recherche, qui sont deux sources de préoccupation pour les habitants de la circonscription et dont la résolution concerne de fait tout le pays.

5) Votre positionnement politique

Composition de l'Assemblée Nationale sortante

Composition de l'Assemblée Nationale sortante

Avez-vous l'intention de siéger au sein d'un groupe parlementaire et si oui lequel ?

 

Comme indiqué dans la charte des candidats de la France insoumise, et qui nous engage au même titre que notre programme, je siègerai avec les élus de ma force politique, la France insoumise.

 

Dans ce cas suivrez-vous systématiquement les consignes de vote de votre groupe ?

 

Je suivrai les consignes de vote de ce groupe aussi longtemps qu'elles seront discutées démocratiquement au préalable entre membres du groupe, et qu'elles seront en accord avec le programme sur lequel je serai élu. C'est une question de confiance entre le citoyen et son élu, chacun pouvant dès à présent apprécier l'ensemble de mesures que je me donne pour tâche de réaliser pendant mon mandat, en lisant le programme.

 

Concernant la confiance au gouvernement, s'il était reconduit après le 18 juin, que voterez-vous une fois élu (pour, contre ou abstention) et pourquoi ?

 

Au vu de cet engagement, je ne voterai pas la confiance à ce gouvernement s'il était reconduit après le scrutin du 18 juin. Le bilan de l'ancien ministre de l'économie devenu président, ses déclarations sur son projet et le plan qu'il propose aux partenaires sociaux en matière de réforme du code du travail m'incitent à proposer un autre projet de société.

6) Votre positionnement par rapport à des sujets concrets

Quel est votre positionnement sur les sujets suivants ? Lesquels pourraient bénéficier de votre soutien et de votre influence en tant que député ?

 

Au niveau local (ou ayant une incidence locale)

Législatives 2017 - 09 - Sylvère Cala (La France Insoumise)
Législatives 2017 - 09 - Sylvère Cala (La France Insoumise)
Législatives 2017 - 09 - Sylvère Cala (La France Insoumise)
Législatives 2017 - 09 - Sylvère Cala (La France Insoumise)

- La candidature de Paris Saclay à l'exposition universelle de 2025.

 

Pas de soutien. Il y a d'autres moyens de développer le territoire.

 

- Le développement du plateau de Saclay.

 

Oui, mais pas celui qui est actuellement planifié (bétonisation de terres arables, hôpital de moindre accueil, projet de transport inadapté, …)

 

- La réalisation de la ligne de métro n°18.

 

Non, elle est l'annonce de la destruction de notre cadre de vie.

 

- Le transfert de l'hôpital d'Orsay.

 

Non, car il ne prévoit pas assez de lit (engorgement des urgences), et il méprise les investissements qui ont été fait récemment dans l'hôpital existant.

 

- Le développement de voies de circulations douces (continuité entre les communes, aménagement du rond-point de Mondétour-Courtaboeuf).

 

Oui, ce projet participe de ma vision de la ville moderne.

 

- L'exonération de la taxe d'habitation.

 

Non, car il n'est pas encore certain que l'État remplace cette ressource auprès des communes.

 

- La baisse des dotations de l'État aux collectivités locales.

 

Non. Bien qu'élu national, je porte une grande importance à l'activité des collectivités locales, et l'on a vu les inconvénients que la baisse a engendré, quand ce ne sont pas de véritables catastrophes économiques (difficulté pour les entreprises de BTP par exemple).

Quel est votre positionnement sur les sujets suivants ? Lesquels pourraient bénéficier de votre soutien et de votre influence en tant que député ?

 

Au niveau général

Législatives 2017 - 09 - Sylvère Cala (La France Insoumise)
Législatives 2017 - 09 - Sylvère Cala (La France Insoumise)
Législatives 2017 - 09 - Sylvère Cala (La France Insoumise)
Législatives 2017 - 09 - Sylvère Cala (La France Insoumise)
Législatives 2017 - 09 - Sylvère Cala (La France Insoumise)
Législatives 2017 - 09 - Sylvère Cala (La France Insoumise)

- L'assouplissement de la réforme des rythmes scolaires

 

Oui.

 

- L'énergie nucléaire

 

Non, mais à condition de prendre le temps long (30 ans, au minimum) nécessaire à son remplacement efficace et sans retour.

 

- L'indépendance de la justice

 

Oui, pilier de notre démocratie.

 

- La simplification des contraintes administratives pour les artisans et les PME

 

Oui (ouverture du choix entre RSI et régime général, baisse de l'impôt sur les sociétés pour les TPE/PME).

 

- La loi de moralisation de la vie publique

 

Oui, après examen : si elle correspond aux standard de démocratie et d'exigence éthique que mon programme contient.

 

- Le cumul des mandats (à la fois en nombre et dans la durée)

 

En nombre, non, car on doit pouvoir se concentrer sur sa tâche; dans la durée, pourquoi pas, il faut en discuter avec les citoyens.

7) Votre bilan

Législatives 2017 - 09 - Sylvère Cala (La France Insoumise)

Complétez cette phrase :

 

"En 2022, je serai satisfait de mon mandat de député si l'écart entre les hauts revenus et les bas salaires s'est considérablement amenuisé, si la recherche française a repris le chemin de l'indépendance et de la reconnaissance internationale, notamment en donnant toute sa part à la recherche fondamentale, si les PME ont une part importante dans la baisse du chômage, si nos avons initié pour le pays un aménagement du territoire national qui ne laisse aucune région en arrière, notamment en terme de transport et d'emploi, si nous avons entamé la transition écologique, notamment en terme de production de l'énergie.

Il y aurait d'autre choses à dire; au terme d'un premier mandat, et au vu de l'ampleur de la tâche, je serai satisfait de mon travail parlementaire si plusieurs des voies ambitieuses que nous envisageons voient leur exploration au moins commencées."

Publications du candidat

Vidéo :

Site Internet :

Tracts :

Programme :

Profession de foi :

Bulletin de vote : 

Pour soutenir ce candidat :

 

Vous pouvez envoyer vos dons (66% des sommes versées seront déduites de vos impôts) à :

 

M Richard Duval

9 rue Simon de Montfort

91640 Briis sous Forge

 

Rappelons que la plupart des candidats investissent une part de leur argent personnel dans leur campagne. Cette somme ne sera pas remboursée aux candidats ayant obtenus moins de 5% des suffrages.

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

Législatives 2017 - 09 - Sylvère Cala (La France Insoumise)
Repost 0
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 22:19
Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)

"Annick Le Poul et Gabriel Laumosne se connaissant bien et formant un binôme à part entière de candidats, les réponses aux questions et expressions dans ce questionnaire seront portées par les deux candidats, d'où l'utilisation de la première personne du pluriel.
 

Nous tenons à remercier Orsay en Action pour avoir proposé ce questionnaire aux candidats qui se présentent à l'élection législative de juin 2017 dans notre 5ème circonscription de l'Essonne. Bien souvent, les tracts ne permettent pas de nous exprimer de façon aussi complète que peut le permettre ce genre de questionnaire."

 

Annick Le Poul et Gabriel Laumosne

1) Votre profil

 

Présentez-vous succinctement.

Quels sont votre situation et votre parcours professionnel ?

 

Annick est cadre comptable retraitée, vivant aux Ulis, et Gabriel est professeur agrégé de mathématiques en lycée, vivant à Orsay. Nous sommes tous deux habitants de la circonscription et attachés à notre territoire. Pour preuve, nos implications locales: Annick s'est beaucoup investie dans l'aide aux sans-papiers et dans le comité de jumelage de la ville des Ulis avec Sedhiou (Sénégal), ainsi que dans la petite enfance quand elle était maire-adjointe sur ce sujet de la ville des Ulis à la mandature précédente; Gabriel s'est investi dans la lutte contre le Traité Transatlantique (TAFTA) et sur le passage en régie de l'eau/assainissement à hauteur de l'agglomération au sein de l'association Aggl'eau-CPS.

 

De combien de mandats électifs disposez-vous actuellement ?

 

Annick est conseillère municipale de la ville des Ulis, sans délégation.

Gabriel est conseiller municipal de la ville d'Orsay, sans délégation.

 

Pour quelle(s) rémunération(s) ?

 

Aucune, ni l'un ni l'autre.

 

Si vous étiez élu le 18 juin, quels mandats conserveriez-vous (ou pourriez-vous être amené à briguer dans les 5 ans à venir) ?

 

Etant conseillers municipaux sans délégation, nous continuerions à suivre les dossiers de notre ville de très près tout en étant élu-e-s.

2) Vos motivations et aptitudes

Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)

Quelles sont les raisons qui vous amènent à vouloir siéger à l'Assemblée Nationale ?

 

Il reste beaucoup de choses à construire et à inventer dans notre société. En parallèle de ça, l'orientation actuelle du gouvernement ne tend pas à améliorer la qualité des services publics, seuls vrais services rendus à la population. Par ailleurs, une victoire, ou de bons résultats, permettraient de crédibiliser et faire avancer au moins localement tout un tas de projets locaux et nationaux qui nous tiennent à coeur: être mieux soignés, mieux nourris, mieux logés... (Notre programme à retrouver dans notre matériel de campagne ainsi que sur le site du PCF, en cherchant "La France en commun".). Nous pensons pouvoir apporter quelque chose d'utile et d'innovant à l'Assemblée Nationale et dans la vie quotidienne de nos concitoyen-ne-s et c'est le pourquoi de notre candidature.

 

Quelle(s) qualité(s) pensez-vous avoir pour endosser cette responsabilité ?

Pourquoi devons-nous voter pour vous plutôt qu'un autre candidat ?

 

Avant tout, nous sommes des gens comme tout le monde qui sommes à l'écoute de nos concitoyen-ne-s; nous le prouvons au jour le jour dans nos actions municipales respectives. Le député n'a pas qu'une vocation nationale coupée de la réalité de son territoire, mais doit agir pour le faire évoluer et porter les projets nécessaires à son développement et dans le respect de tou-te-s, avec les habitant-e-s. Cela ne se fait pas sans connaissance pointue du territoire, ce que nous avons à force de militer localement. Notre engagement pour le territoire n'est pas apparu soudainement lors de cette élection et ne disparaîtra pas après, quel qu'en soit le résultat.

3) Votre disponibilité

Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)

Comment vous arrangerez-vous pour concilier vos obligations professionnelles avec votre mandat de député ?

 

Annick étant retraitée, cela ne posera pas de problème sur le plan des obligations professionnelles. Gabriel ne souhaite pas devenir un professionnel de la politique et aménagera son emploi du temps de professeur avec une décharge, se gardant une demi-journée à une journée par semaine pour continuer à enseigner, garder un contact avec des personnes de la vie de tous les jours, notamment jeunes.

 

A quelle fréquence comptez-vous être présent ?

 

Tout le temps, dès qu'il s'y passe quelque chose auquel nous pouvons participer et être utile. Cela peut sembler utopique mais des députés y arrivent. C'est même un député communiste, André Chassaigne, qui est le plus assidu dans sa mission à l'assemblée. Nous voulons nous inscrire dans ses pas.

 

- Dans l'hémicycle ?

 

Dès qu'il y aura un vote et qu'il n'y aura pas une commission en même temps, auquel cas nous verrons au cas par cas.

 

- Dans les commissions ?

 

Systématiquement ou presque (s'il y a vote en même temps).

4) Votre utilité, activité et efficacité

Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)

Avez-vous l'intention de prendre des attachés parlementaires ?

 

Oui. Nous n'avons pas l'ensemble des connaissances juridiques nécessaires à l'élaboration de lois ainsi qu'à l'examen de l'ensemble des propositions de lois qui nous parviendront. Il nous faudra donc le support technique nécessaire. Nous veillerons cependant à prendre dans notre équipe des attachés parlementaires véritablement mus par l'envie de changer les choses, et non pas par des ambitions politiques personnelles.

 

- Combien ?

- Pour quelle(s) fonctions ?

 

Cela dépend du rôle que nous jouerons à l'Assemblée ainsi que dans les commissions afférentes.

 

Avez-vous l'intention d'avoir une permanence dans notre circonscription et si oui dans quelle ville ?

 

Oui bien sûr, c'est le moyen le plus facile d'avoir un vrai contact physique avec nos concitoyen-ne-s sur rendez-vous. A notre permanence, les habitant-e-s pourront déposer des messages, nous rencontrer... Cette permanence pourrait se trouver de préférence aux Ulis, ou sinon sur Orsay.

 

- A quelle(s) fin(s) avez-vous l'intention d'utiliser votre réserve parlementaire ?

- Notre commune pourra-t-elle en bénéficier même si notre Maire n'est pas de votre bord politique ?

 

Question pertinente car l'utilisation des réserves parlementaires est souvent soupçonnée de clientélisme. Cette réserve ne devrait pas avoir pour but d'asseoir ou d'acheter des positions politiques. Au contraire, cet argent n'est pas notre argent! Nous sommes pour en laisser l'usage pour toute ou grande partie à la sagesse collective via appels à projets. Chaque personne, organisation ou collectivité voulant monter un projet d'utilité publique pourra déposer un dossier auprès de nous. Puis à une date fixée dans l'année, nous consulterons les habitant-e-s pour connaître les projets qu'ils veulent voir être portés par cet argent public.

 

- Quels sont les projets de lois (ou domaines législatifs) dans lesquels vous avez l'intention de vous investir ?

 

De par son expérience d'élue et de militante, Annick pourrait s'investir dans l'enfance et la jeunesse, ainsi que dans la défense des services publics (poste, hôpitaux...)

Gabriel reprendrait aussi le côté défense des services publics (il travaille déjà beaucoup sur l'hôpital) et pourrait s'investir sur le terrain de la lutte contre les discriminations (sexiste, racistes, homophobes, religieuses...), thème qui lui est cher. (En témoignent les accords -e- qui ponctuent ces réponses.)

5) Votre positionnement politique

Composition de l'Assemblée Nationale sortante

Composition de l'Assemblée Nationale sortante

Avez-vous l'intention de siéger au sein d'un groupe parlementaire et si oui lequel ?Dans ce cas suivrez-vous systématiquement les consignes de vote de votre groupe ?

 

Oui, car unis avec des élu-e-s qui partagent nos idées nous serons plus forts pour porter notre voix! Nous rejoindrons le groupe de gauche alternative constitué des députés communistes, front de gauche et Insoumis. Cependant, il ne faut pas confondre groupe d'individus et individus: notre seule boussole pour les votes est l'intérêt de nos concitoyen-ne-s, et non pas l'intérêt d'un petit groupe d'individus.

 

Concernant la confiance au gouvernement, s'il était reconduit après le 18 juin, que voterez-vous une fois élu (pour, contre ou abstention) et pourquoi ?

 

Nous voterions contre: nous ne pouvons pas cautionner le programme présidentiel du candidat Macron, qui n'est que la poursuite appuyée des politiques menées précédemment; c'est bien Emmanuel Macron qui, étant secrétaire général de l'Elysée, a écrit nombre de lois décriées publiquement par la suite, avec toujours plus de casse du service public (notre hôpital et nos bureaux de poste en témoignent).

6) Votre positionnement par rapport à des sujets concrets

Quel est votre positionnement sur les sujets suivants ? Lesquels pourraient bénéficier de votre soutien et de votre influence en tant que député ?

 

Au niveau local (ou ayant une incidence locale)

Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)
Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)
Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)
Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)

- La candidature de Paris Saclay à l'exposition universelle de 2025.

 

Contre, il y a peut-être mieux à faire que de dépenser des milliards dans un projet tape-à-l'oeil quand la paupérisation/précarisation d'une partie de la population en France n'a jamais été aussi prononcée.

 

- Le développement du plateau de Saclay.

 

Il est difficile de s'opposer aux chantiers déjà en cours. Par contre, pour préserver notre cadre de vie et arrêter cette course au béton qui n'a ni queue ni tête, et qui ne profite même pas à nos populations, nous nous opposerons à toute avancée du béton sur le plateau. D'autant que nous voulons instaurer et généraliser les circuits courts d'approvisionnement, que ce soit pour nos commerces ou nos cantines publiques, et que la proximité des producteurs installés sur le plateau est une aide précieuse. Le développement accru du plateau va aussi avoir des effets néfastes sur la circulation des personnes, avec un accroissement des flux automobiles et du RER alors que ceux-ci sont déjà en crise trop régulièrement et que rien n'est vraiment prévu ou financé pour améliorer la situation. Enfin, la bétonisation du plateau a déjà et aura encore plus d'impacts sur l'infiltration d'eau et le ruissellement des eaux de pluie, qui ne pourront plus être absorbées par le sol mais seront conduit dans la vallée, augmentant le niveau de nos rivières et augmentant les risques d'inondations. C'est un des sujets incontournables pour le député de notre circonscription.

 

- La réalisation de la ligne de métro n°18.

 

Nous nous sommes déjà exprimé là-dessus à plusieurs reprises, et en cohérence avec ce qui est écrit précédemment, nous ne sommes pas pour le projet de ligne 18 en l'état, en accord avec plusieurs études ministérielles et gouvernementales par ailleurs. Nous voulons que cette ligne ne traverse pas le plateau, véritable porte ouverte à la désanctuarisation des terres agricoles préservées sur le plateau, mais que le tracé soit prolongé vers l'est jusque vers Villeneuve Saint-Georges et après, étant vraiment utile pour l'ensemble de nos populations et desservant vraiment des gens et zones déjà habitées en manque de transports dans ce sens.

 

- Le transfert de l'hôpital d'Orsay.

 

Contre, nous voulons un moratoire sur le projet. D'une part parce que très peu de personnes ont eu leur mot à dire sur le sujet, alors que c'est un projet qui nous concerne tou-te-s et que cette non-consultation est contraire à la loi. Nous pensons également que le projet actuel ne va pas répondre aux besoins de la population. Chiffres à l'appui, le futur hôpital est sous-dimensionné, coûte cher et est difficile d'accès. Les petites structures que veut laisser l'hôpital sur Longjumeau, Sainte Geneviève des Bois et Juvisy seraient clairement sous-dimensionnées (4 passages à l'heure pour une plage horaire d'ouverture quotidienne de 12 heures, pas de quoi absorber les 85000 passages aux urgences de Longjumeau mais de quoi embouteiller le futur seul hôpital de la zone) et seraient majoritairement privées, réduisant l'offre de santé publique et ne permettant pas à tout le monde d'accéder à des soins de qualité. Dernier élément parmi d'autres: la destruction des terrains des hôpitaux, en centre-ville tous trois, poserait un problème évident de spéculation immobilière. Diverses sociétés se sont déjà manifestées d'ailleurs sur le sujet. Nous nous battrons, ce que nous faisons déjà avec nos moyens, sur ce sujet de façon appuyée.

 

- Le développement de voies de circulations douces (continuité entre les communes, aménagement du rond-point de Mondétour-Courtaboeuf).

 

Essentiel, il faut y mettre les moyens nécessaires et nous pourrons nous battre sur le sujet.

 

- L'exonération de la taxe d'habitation.

 

Qui n'en est pas une. Au final, comme annoncé, c'est l'Etat qui va assurer cette charge fiscale, qui va se délester sur les collectivités territoriales par des hausses d'impôts et ou des baisses de dotations aux collectivités, ce qui se traduira par une augmentation des impositions locales ou par des coupes drastiques et massives dans les services publics existant. Contre donc, on n'est pas des pigeons!

 

- La baisse des dotations de l'État aux collectivités locales.

 

Contre, en accord avec ce qui est dit précédemment. Nous nous battons depuis des années contre cela. Ce sont des services entiers qui ferment dans nos collectivités ou qui sont donnés au secteur privé, ces derniers n'ayant que leur profit pour objectif et non pas l'intérêt général. Nous nous battrons sur le sujet pour que nos collectivités puissent avoir les moyens d'exister et de remplir convenablement leurs missions de service public.

Quel est votre positionnement sur les sujets suivants ? Lesquels pourraient bénéficier de votre soutien et de votre influence en tant que député ?

 

Au niveau général

Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)
Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)
Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)
Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)
Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)
Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)

- L'assouplissement de la réforme des rythmes scolaires

 

Cela dépend du contenu final de cet assouplissement. Le système aujourd'hui en place est profondément injuste: les collectivités plus aisées peuvent mettre en place des activités diverses et de qualité, quand celles qui n'en ont pas les moyens se contentent de faire de la garderie ou des jeux dehors dans la cour. De plus le système actuel ne sert pas toujours l'intérêt des enfants mais plutôt le rythme des parents, bon nombre de mairies mettant des TAP le vendredi après-midi pour que les parents puissent prendre leurs enfants plus tôt et partir en week-end. Mais ce n'est pas pour autant qu'il faut aggraver la situation avec un "assouplissement" dont on ne connaît pas exactement le contenu. C'est un des sujets de prédilection d'Annick qui mettra du coeur à l'ouvrage.

 

- L'énergie nucléaire

 

Nous ne sommes pas pour en tant que tel. Nous sommes d'abord pour éliminer les énergies carbonées, produisant incomparablement plus d'effet de serre via les gaz qu'ils émettent que ne produisent les énergies "décarbonées". Parmi ces énergies décarbonées, il faut mettre le paquet financier et de recherche sur les énergies renouvelables. En attendant de trouver un système énergétique dont l'approvisionnement et le stockage en électricité renouvelable est viable, nous préférons l'énergie nucléaire au charbon et au gaz, plus polluants.

 

- L'indépendance de la justice

 

Essentielle si nous voulons un système démocratique qui fonctionne bien.

 

- La simplification des contraintes administratives pour les artisans et les PME

 

Etant donné que c'est le secteur le plus dynamique de notre économie, nous devons en faciliter le développement. Les artisans et PME n'ayant pas les capacités nécessaires pour traiter l'ensemble des contraintes administratives actuelles dans un temps raisonnable, il convient de les alléger. Il faut aussi sortir d'un système de plus en plus précarisant pour ces petites structures.

 

- La loi de moralisation de la vie publique

 

Nous sommes évidemment pour toute loi allant véritablement dans le sens d'une moralisation de la vie publique. A cet égard, nous serons particulièrement actifs dans son élaboration et dans les débats qui s'en suivront.

 

- Le cumul des mandats (à la fois en nombre et dans la durée)

 

Un même mandat doit être limité dans le temps, et une même personne ne doit pas pouvoir cumuler plusieurs mandats en même temps. Deux mandats exécutifs simultanés semblent humainement incompatibles et nous croyons à la pluralité nécessaire de la représentation de nos concitoyen-ne-s.

7) Votre bilan

Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)

Complétez cette phrase :

 

"En 2022, je serai satisfait de mon mandat de député-e si la vie des Français-es ainsi que des citoyen-ne-s de notre circonscription est meilleure qu'en 2017: plus de pouvoir d'achat, plus de services publics, plus de solidarité et moins de haines."

Publications du candidat

Tract :

Bulletin de vote :

Profession de foi :

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

Législatives 2017 - 10 - Annick Le Poul (Parti Communiste / Front de Gauche)
Repost 0
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 22:19
Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon

Dernière minute :

 

"Pour clore le premier tour de ma campagne apolitique des élections législatives de la 5ème circonscription de l'Essonne, je vous propose de venir boire un verre, ce vendredi 9 juin vers 18 h 30 au Gramophone à Orsay !"

Patrick Simon

1) Votre profil

 

Présentez-vous succinctement.

Quels sont votre situation et votre parcours professionnel ?

 

Orcéen depuis mon enfance, je suis médecin spécialiste depuis plus de 15 ans à Orsay. Etudes parisiennes et formation à l’université Paris V, Necker enfants malades.

 

De combien de mandats électifs disposez-vous actuellement ? Pour quelle(s) rémunération(s) ?

 

Je ne dispose d’aucun mandat électif.

 

Si vous étiez élu le 18 juin, quels mandats conserveriez-vous (ou pourriez-vous être amené à briguer dans les 5 ans à venir) ?

 

Je ne suis pas pour le cumul des mandats et je suis pour ne briguer qu’une fois le poste de député. La politique ne doit pas être un métier de carrière mais un service rendu à nos concitoyens.

2) Vos motivations et aptitudes

Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon

Quelles sont les raisons qui vous amènent à vouloir siéger à l'Assemblée Nationale ?

Quelle(s) qualité(s) pensez-vous avoir pour endosser cette responsabilité ?

Pourquoi devons-nous voter pour vous plutôt qu'un autre candidat ?

 

Issu de la société civile, à l’écoute des autres de par mon métier, je connais bien les problèmes de notre circonscription. N’étant pas l’homme d’un parti, je suis libre de porter les intérêts de la circonscription à l’assemblée.

 

Ce gouvernement est un vrai changement, il doit bénéficier de notre soutien sans pour autant nous faire perdre notre esprit critique.

3) Votre disponibilité

Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon

Comment vous arrangerez-vous pour concilier vos obligations professionnelles avec votre mandat de député ?

A quelle fréquence comptez-vous être présent ?

- Dans l'hémicycle ?

- Dans les commissions ?

 

Je suis disponible et motivé pour exercer pleinement ce mandat.

J’organiserai mon activité libérale autour des cessions à l’assemblée et des commissions parlementaires.

4) Votre utilité, activité et efficacité

Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon

Avez-vous l'intention de prendre des attachés parlementaires ?

- Combien ?

- Pour quelle(s) fonctions ?

 

L’assistance d’un ou d’une attaché(e) parlementaire est indispensable et une équipe de deux personnes semble suffisante pour gérer ce travail.

 

Avez-vous l'intention d'avoir une permanence dans notre circonscription et si oui dans quelle ville ?

 

Nous ouvrirons une permanence dans la circonscription, à Orsay.

 

- A quelle(s) fin(s) avez-vous l'intention d'utiliser votre réserve parlementaire ?

- Notre commune pourra-t-elle en bénéficier même si notre Maire n'est pas de votre bord politique ?

- Quels sont les projets de lois (ou domaines législatifs) dans lesquels vous avez l'intention de vous investir ?

 

Il existe de nombreuses lois vitales à simplifier et toutes les actions du gouvernement sont à analyser. Mon domaine privilégié sera l’aide aux seniors, le maintien à domicile et les aides aux personnes handicapées.

5) Votre positionnement politique

Composition de l'Assemblée Nationale sortante

Composition de l'Assemblée Nationale sortante

Avez-vous l'intention de siéger au sein d'un groupe parlementaire et si oui lequel ?Dans ce cas suivrez-vous systématiquement les consignes de vote de votre groupe ?

 

Mon positionnement politique est modéré et il se peut que je rejoigne le groupe parlementaire du mouvement ‘En marche’. Cependant, mon statut actuel est plutôt divers droite.

 

Concernant la confiance au gouvernement, s'il était reconduit après le 18 juin, que voterez-vous une fois élu (pour, contre ou abstention) et pourquoi ?

 

Concernant ce gouvernement, il faut voter la confiance pour lui laisser sa chance et voir ce dont il est capable. Il faut être logique avec le choix des Français à l’élection présidentielle.

6) Votre positionnement par rapport à des sujets concrets

Quel est votre positionnement sur les sujets suivants ? Lesquels pourraient bénéficier de votre soutien et de votre influence en tant que député ?

 

Au niveau local (ou ayant une incidence locale)

Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon
Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon
Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon
Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon
  • Je suis favorable à la candidature de Paris-Saclay à l’exposition universelle 2025.

 

  • Je suis pour le développement du plateau de Saclay, tout en surveillant le respect de l’écosystème.

 

  • Je suis pour la réalisation de la ligne 18 du métro.

 

  • Je suis contre le transfert de l’hôpital d’Orsay.

 

  • Je suis pour le développement des voies de circulation douce.

 

  • Je suis contre l’exonération de la taxe d’habitation.

 

  • Je suis contre la baisse des dotations de l’état aux collectivités locales.

Quel est votre positionnement sur les sujets suivants ? Lesquels pourraient bénéficier de votre soutien et de votre influence en tant que député ?

 

Au niveau général

Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon
Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon
Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon
Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon
Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon
Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon
  • Je suis favorable à l’assouplissement de la réforme des rythmes scolaires.

 

  • Je suis pour une transition douce vers les énergies renouvelables.

 

  • Je suis pour l’indépendance de la justice.

 

  • Je suis pour, à 200%, la simplification des contraintes administratives pour les artisans et les PME.

 

  • Je suis favorable à la loi de moralisation de la vie publique.

 

  • Je suis pour le non cumul des mandats en nombre et en durée.

7) Votre bilan

Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon

Complétez cette phrase :

 

"En 2022, je serai satisfait de mon mandat de député si j’ai pu contribuer à l’amélioration de la vie quotidienne de mes concitoyens."

Publications du candidat

Vidéo :

Site Internet :

Tracts :

Profession de foi :

Pour soutenir ce candidat :

 

Vous pouvez envoyer vos dons (66% des sommes versées seront déduites de vos impôts) à :

 

Thierry Dupin

18, rue du bois chaland

91090 Lisses

 

Rappelons que la plupart des candidats investissent une part de leur argent personnel dans leur campagne. Cette somme ne sera pas remboursée aux candidats ayant obtenus moins de 5% des suffrages.

 

"Je ne sollicite aucune aide financière car c'est contre mon éthique et j ai auto financé cette campagne apolitique pour réveiller mes concitoyens en leur montrant que la politique n'est pas qu'une affaire de parti et vieux briscards qui en ont fait leur métier."

Patrick Simon

 

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

Législatives 2017 - 11 - Patrick Simon
Repost 0

Prochains rendez-vous

 

 

Vendredi 6 octobre

à 8h30

 

Café l'Aquarelle, rue de Paris

(en face de la poste)

 

Venez petit-déjeuner avec nous

 

      --------------------

Petits déjeuners suivants :

 

Vendredi 03 novembre

Vendredi 1er décembre

Recherche