Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 00:04

Le règne du béton

 

Comme annoncé dans le magazine municipal, l'association "Orsay et Rien d'Autre" a décidé de lancer une initiative inédite : proposer à tous les Orcéens qui ne sont pas satisfaits du Plan Local d'Urbanisme (PLU) de notre ville, de travailler ensemble et en toute transparence, à celui qui pourrait lui succéder dès 2014.

Pour mieux comprendre les tenants et les aboutissants de cette démarche, nous vous l'expliquons en trois parties dont voici la première.

 

 

Les raisons du nouveau PLU

 

1) Historique

 

En votant pour David Ros et son équipe en 2008, les Orcéens étaient loin de se douter des conséquences que cela allait entraîner au niveau de leur paysage urbain.

Qui aurait pu prévoir à l'époque qu'en centre ville un immeuble pousserait rue Maginot à la place d'une maison en meulière, qu'au Guichet le vaste projet de la rue Charles de Gaulle commencerait par condamner 27 places de stationnement et qu'à Mondétour un immeuble trônerait en lieu et place de la boucherie du quartier?

 

Mondétour

 

Pour l'anticiper il fallait soit être médium, soit faire un procès d'intention au futur locataire de l'hôtel de ville.

En effet, rien dans son programme ne pouvait le laissser supposer.

 

1

 

Comme vous pouvez le constater en cliquant sur ce lien :

(pour le télécharger et le lire à la bonne taille il vous faut l'enregistrer quand vous êtes sur le document)

 

Programme David Ros - 2008 Programme David Ros - 2008

 

Le PLU est présenté en quelques lignes très évasives (page 6).

En lisant le "constat" qui est fait, on pourrait même croire que les critiques s'adressent à la majorité actuelle!!

 

"La gestion en matière d'urbanisme se fait au coup par coup. Le refus de réaliser un Plan Local d'Urbanisme (PLU), qui rend obligatoire la mise en place d'une large consultation et la prise en compte accrue du développement durable, a des consquences graves pour l'harmonie de notre territoire... Quant à la densification urbaine anarchique, elle ne peut bénéficier qu'aux promotteurs"


Puis en dernière page l'engagement suivant :

 

"10 - Réaliser un plan local d'urbanisme accompagné d'une large consultation et d'un plan de développement durable".


C'est donc d'un blanc-seing qu'a bénéficié David Ros de la part des Orcéens pour l'éllaboration du PLU.

Surtout que, reconnaissons-le, à l'époque, à part pour quelques spécialistes, le PLU ne disait rien à personne.

Il en était de même, du reste, au sein de la majorité parmi laquelle plusieurs élus ont voté le PLU sur la base de la confiance qu'ils accordaient au maire et à son cabinet.

Confiance qui ne pouvait être remise en cause à la lecture de l'article rassurant qui était publié dans le bulletin municipal d'avril 2010 :

 

http://www.mairie-orsay.fr/medias/library/kiosque-pdf/big/BM_2010/Orsay_notre_ville_19_avril_2010.pdf

 

Il faut savoir tirer les erreurs du passé.

Une équipe qui se présenterait aux prochaines municipales avec la seule promesse de modifier le PLU, risque de connaitre les mêmes désagréments que celle de David Ros : voir son projet suciter progressivement le rejet des Orcéens.

 

Village

 

Aujourd'hui que nous pouvons tous voir les effets du PLU dans nos rues, nous sommes tous capables de juger par nous-mêmes si un autre projet nous conviendra mieux ou moins bien que l'actuel.

 

D'autre part, l'interêt de proposer un nouveau PLU aux Orcéens permettra d'assurer une légitimité à celui qu'ils choisiront en 2014. Qu'il se porte sur l'actuel ou le nouveau, ce choix sera indiscutable puisque validé par les électeurs. 

 

2) Prendre en compte les remarques des cahiers d'enquête publique.

 

A la décharge de la majorité actuelle, il faut admettre que les Orcéens se sont très peu interressés à la préparation du PLU.

En 2009, les réunions publiques organisées rassemblaient moins d'une dizaine de participants en moyenne.

 

En revanche, il se sont manifestés plus massivement lors de l'enquête publique que vous pouvez consulter en cliquant sur le lien ci-dessous :

 

Enquete-publique-sur-le-PLU-Orsay-rapport-commissaire Enquete-publique-sur-le-PLU-Orsay-rapport-commissaire

 

Le commissaire enquêteur remarque que "cette enquête a fait l'objet d'une forte participation d'un public particuulièrement motivé (page 44). Avec un bilan de 172 observations, dont 113 négatives, 28 positives (...) elle met en lumière la vive inquiétude d'habitants conscients d'avoir aujourd'hui encore un cadre de vie agréable et relativement préservé et qui craignent de le voir mis à mal par une densification excessive(...).

 

Une inquiétude dont n'a pas voulu tenir compte le maire à l'époque et dont nous avons la preuve aujourd'hui qu'elle était fondée.

 

Bétonnage

 

Pourtant le maire ne semble pas plus enclin à prendre en compte les remarques exprimées lors de l'enquête publique occasionée par la modification du PLU :

 

Rapport d'enquête publique sur la modification du PLU Rapport d'enquête publique sur la modification du PLU

 

Bien sûr, comme la mairie le souligne, beaucoup de remarques sont hors-sujets par rapport à la modification proposée. Mais est-ce pour autant une raison pour ne pas écouter le mécontentement des Orcéens et surtout ésquiver les réponses qu'ils attendent? (Pages 10 à 36)

Est-il également besoin d'être désobligeant envers les gens qui expriment leur désarroi et laisser sous-entendre qu'ils n'ont pas lu le projet?

 

Des remarques désobligeantes envers les Orcéens

 

Ainsi la mairie profite d'un des rares avis favorables (observation n°64 page 25) pour donner un bon point à son auteur (et par conséquent un mauvais aux autres) : "Cette personne semble être une des rares à avoir rééllement lu le projet".

Quand à la pétition qui a réuni 177 signataires (page 35) voici la réponse de la mairie : "La plupart des signataires de la pétition n'ont manifestement pas lu le doissier soumis à enquête publique...".

Et page suivante pour la seule personne qui conteste la pétition, dans la case "remarque" qui normalement est censée résumer la remarque de l'auteur sans y porter d'appréciation, on peut pourtant lire "Cette personne conteste la pétition, ce qui prouve qu'elle a  lu le dossier".

 

En résumé, c'est très simple, si on a des objections à formuler c'est qu'on n'a pas lu le dossier, si on trouve qu'il est parfait c'est qu'on l'a lu.

 

En tout cas, une chose est sûre, il fallait vraiment être motivé pour réussir à lire le projet, comme en témoigne cet article :

 

http://www.orsayenliberte.fr/article-modification-du-plu-qu-est-ce-que-c-est-que-ce-binz-110601987.html

 

3) Orcéens, faites-vous confiance!

 

Plutôt que de vous dire "faites-nous confiance", nous vous disons "faites-VOUS confiance!".

Même si vous n'avez pas de compétences spécifiques en matière d'urbanisme, vous êtes capables de dire si, oui ou non, vous acceptez l'éventualité que le pavillon voisin du votre puisse être revendu à un promotteur pour construire un immeuble à la place. Alors exprimez-vous et exprimez-vous maintenant afin que, si les electeurs décident de sanctionner le PLU actuel en 2014, le "nouveau PLU" puisse être mis en place dans les plus brefs délais.

 

L'équipe d'Orsay et rien d'autre

orsay2014@free.fr

orsayetriendautre@free.fr

 

Articles à suivre sur le même sujet :

Le nouveau PLU - Part 2/3 : Les enjeux

Le nouveau PLU - Part 3/3 : Les moyens

 

A l'exception de la page de garde du programme de David Ros, toutes les photos ont été prises sur la commune d'Orsay.

 

 

 

Repost 0
Published by orsay2014 - dans Urbanisme
commenter cet article
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 00:21

Parce que nous rêvons d'une gestion différente, où le bon sens et l'intérêt des citoyens primeraient sur celui des partis politiques,

 

Parce que nous rêvons de services publics de proximité qui mettraient enfin l'Orcéen au coeur des préoccupations municipales,

 

Parce que nous rêvons d'honnêteté, de rigueur, de transparence, d'intégrité et de prédominance du bien public sur les intérêts personnels,

 

Parce que nous rêvons d'un maire qui considérerait son rôle comme une fin en soi et non un tremplin pour accéder à des fonctions supplémentaires,

 

Parce que nous rêvons d'un personnel municipal qui n'aurait pas besoin d'être "encarté" pour pouvoir progresser et que les postes à responsabilité soient attribués en fonction des seuls critères de compétence,

 

Parce que nous rêvons que nos quartiers restent à échelle humaine,

 

Parce que nous rêvons de préserver tout ce qui fait l'identité de notre ville et qui nous a fait choisir de nous y installer,

 

Parce que nous rêvons d'échanges et de solidarité,

 

Parce que nous rêvons de vous faire partager nos rêves afin que, grâce à vous, ils puissent devenir réalité,

 

Nous avons créé l'association "Orsay et rien d'autre".

 

 

 

A titre indicatif, voici le texte de l'objet de l'association, tel qu'il est paru au Journal Officiel du 15 septembre 2012.

 

Cette association a pour but de rassembler les Orcéen(e)s, résidant sur Orsay, désireux de réfléchir, élaborer et participer au projet municipal pour les années à venir

Les valeurs défendues sont :

- L'honnêteté, la rigueur, la transparence, l'intégrité et la prédominance du bien public sur les intérêts personnels.

 - La priorité donnée à offrir la meilleure qualité de service public aux Orcéens.

 - L'indépendance vis-à-vis des partis politiques (afin qu'en cas de conflit d'intérêts, ceux de la commune ne soient pas sacrifiés à ceux d'un parti, quel qu'il soit).

 - Le non-cumul des mandats (le maire, ses adjoints et ses conseillers délégués ne sauront être en même temps députés, sénateurs, députés européens, conseillers généraux, régionaux ou territoriaux, président de la communauté d'agglomération. Soutien des candidatures de conseillers communautaires non maires à la présidence de la communauté d'agglomération).

 - La répartition des postes, délégations et participations aux syndicats à pourvoir entre tous les conseillers municipaux en fonction des envies, prédispositions,  compétences et disponibilités de chacun.

 - La limitation du nombre d'adjoints et conseillers délégués aux seules personnes ayant les compétences et la disponibilité nécessaire pour s'acquitter de cette tâche (pas de postes de complaisance en remerciement de services rendus).

- La liberté totale de parole et de vote des élus au sein du conseil municipal.

- La préservation et l'amélioration du cadre de vie des Orcéens.

- La gestion rigoureuse et raisonnée des finances publiques, la réduction des dépenses à finalités  politiques et la lutte contre le gaspillage d'argent public.

- La maîtrise de l'urbanisme pour un développement harmonieux de la ville d'Orsay, la protection de son patrimoine et de son environnement.

-Le développement économique et commercial d'Orsay en intégrant la sauvegarde du commerce de proximité.

- L'application de critères exclusivement  liés aux compétences et au travail (et aucunement politiques) pour tout ce qui concerne les nominations et l'avancement du personnel municipal.

- La consultation régulière des associations orcéennes et la possibilité de les impliquer dans les processus décisionnaires pour les sujets qui entrent dans leur domaine de prédilection.

 

 

 

 

Repost 0
Published by orsay2014
commenter cet article

Prochains rendez-vous

 

 

Vendredi 6 octobre

à 8h30

 

Café l'Aquarelle, rue de Paris

(en face de la poste)

 

Venez petit-déjeuner avec nous

 

      --------------------

Petits déjeuners suivants :

 

Vendredi 03 novembre

Vendredi 1er décembre

Recherche