Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2017 5 29 /09 /septembre /2017 14:15
Le projet du nouvel hôpital d'Orsay présenté  aux professionnels de santé

Compte-rendu de la Conférence-débat du 19 septembre 2017.

Les participants à cette réunion étaient principalement les médecins des hôpitaux et les médecins de ville qui avaient pu se libérer à 19 h 00. Nous avons été accueillis par Mr Guillaume WASMER, directeur du groupe Hospitalier Nord – Essonne depuis Aout 2014. 

La présentation a pris la forme d’une conférence, mais nous n’avons pas eu de débat car le projet est purement hospitalier. Les médecins de ville sont mis au courant du projet, mais leur avis est facultatif.

Le projet de fermeture des 3 sites hospitalier Orsay, Juvisy et Longjumeau est prévu dans les 5 ans à venir et la décision finale de faisabilité est prévue pour février 2018 (et non plus fin 2017 comme annoncé aux conseils de quartier de juin dernier).

Le projet du nouvel hôpital d'Orsay présenté  aux professionnels de santé

La mort annoncée de ces 3 hôpitaux est étayée par bon nombre d’arguments : Hôpitaux anciens, obsolètes, peu adaptés, trop de lits, pas assez d’ambulatoire, absence de parking, localisation en centre ville peu pratique, attractivité nulle pour les jeunes médecins.

Il faut rappeler que l’hôpital d’Orsay à lui seul avait bénéficié de 2 plans de restructuration et de modernisation en 2007 et 2012. L’ARS (Agence Régionale de Santé) avait émis des avis favorable avec des notes excellentes aux infrastructures. Bon nombres de services terminent des travaux de rénovation complets.

Il faut rappeler par ailleurs, la gestion catastrophique de l’hôpital de Juvisy qui a "plombé" les comptes de ce dernier et du groupement hospitalier Nord Essonne par la même occasion.

Dans l’intervalle des 5 ans à venir, 40 millions d’euros seront investis dans les anciennes structures pour les maintenir en état (aucun détail sur cette dépense qui s’étale sur 5 ans).

3 centres d’urgences avec accueil 7 jours sur 7 de 9 h 00 à 22 h 00 seront ouverts à Longjumeau (novembre 2017), à St Geneviève des bois (2018) et à Juvisy ( 2021). Orsay devient donc un désert médical hospitalier.

 

 

Le projet du nouvel hôpital d'Orsay présenté  aux professionnels de santé

Le nouvel Hôpital comptera 3 fois moins de lits, avec une capacité de 416 lits. Il sera entièrement tourné sur Saclay et le nouveau pôle de développement, avec des services de consultation pour les étudiants et les chercheurs, un service d’ambulatoire, 800 places de parking en sous sol.

 

Le bilan social est lourd, car l’arrivée de ce nouvel hôpital nécessite la suppression de 625 postes, tous secteurs confondus. on a pu noter une certaine discrétion sur le sujet. Cependant, le directeur a expliqué que 200 à 250 personnes quittent les 3 établissements chaque année, et le non renouvellement de ces postes, pourrait permettre de réduire l’effectif.

Comment une entreprise de cette taille, qui perd autant d’employés par an ne peut-elle pas se poser la question des conditions de travail et de la gestion des ressources humaines ?

Le budget, s’il est tenu, en plus des 40 millions qui seront dépensés dans des structures qui vont fermer, est estimé à 200 millions d’euros. L’acquisition du terrain ne coûte quasiment rien, et le détail des investissements n’a pas été détaillé.

Les questions posées par les Professionnels de santé 

 

Et les réponses qui leur ont été données.

 

-    Que deviendront les sites des anciens hôpitaux ?

Les terrains seront vendus pour autofinancer la nouvelle structure. Ce sont les communes qui décideront du devenir des terrains, les projets sont vagues : maison médicale, EPAD, activité économique autour de la santé ? 
 

-    Pourquoi n’existe-t-il aucune coopération entre le service des urgences de l’hôpital et la maison médical d’urgence ?

(Question posée par le Docteur Bonnier).

Le projet du nouvel hôpital d'Orsay présenté  aux professionnels de santé

Réponse faite au Dr. Bonnier (en attente).

Malgré les éléments sensés nous rassurer...

... nous persistons à penser que ce projet est sous-dimensionné.

 

On détruit 3 hôpitaux de 400 lits pour en créer un seul de 400 lits et on ne semble pas prendre en compte l’augmentation importante de population prévue sur le plateau de Saclay.

Des questions restent en suspend

 

En quoi, la fermeture de toute structure hospitalière à Orsay est une bonne chose pour la médecine hospitalière de proximité ?

 

Pourquoi faut il absolument récupérer les terrains de l’hôpital et dans quel but ?

 

En quoi, ce nouvel hôpital sera-t-il plus performant sur le plan purement médical

( on ne parle pas infrastructure, on parle de qualité des médecins) ?

 

En attendant de recevoir des réponses convaincantes à ces questions,  nous sommes très dubitatifs quant aux sommes dépensées en infrastructures, sans aucune garantie d’un meilleur service médical pour nos concitoyens.

Pour Orsay en Action,

Dr Patrick Simon-Laneuville, Ophtalmologiste

 

Le projet du nouvel hôpital d'Orsay présenté  aux professionnels de santé

Partager cet article

Repost 0
Published by Orsay en Action - dans Santé Hôpital Plateau de Saclay
commenter cet article

commentaires

hi 01/10/2017 16:42

L'implémentation du nouvel hôpital est à analyser dans la complexité des orientations nationales et régionales en matière de Santé. Interventions en ambulatoire, optimisation des transports ambulances & taxis, maisons de santé & prise en charge locale , vétusté,, sécurité (Longjumeau) et pérennité des bâtiments actuels (même si récemment rénovés ou en cours de rénovation).
Je n'ai pas trouvé ici ces éléments d'appréciation, les questions posées, simplistes, portent sur le passé ou le présent quand c'est l'avenir qui se joue.
On peut faire moins polémique et plus pertinent que "Pourquoi n’existe-t-il aucune coopération ../.. " !
Par ex , "'Comment demain est envisagée l'indispensable coopération.../..." .

Orsay en Action 01/10/2017 19:52

Cet article est le compte-rendu d'une réunion où le projet de l'hôpital était présenté aux professionnels de santé. Dans l'exemple que vous citez "Pourquoi n’existe-t-il aucune coopération.." il s'agit de la question telle qu'elle a été posée par le Docteur Bonnier, médecin généraliste d'Orsay lors de la réunion. D'autre part vous trouvez dans cet article TOUS les éléments que les organisateurs ont communiqué aux personnes présentes. Si certains éléments d'appréciation vous manquent, c'est probablement qu'ils n'ont pas étés présentés. Bien cordialement, Jean-Christophe Péral

Prochains rendez-vous

 

 

Vendredi 6 octobre

à 8h30

 

Café l'Aquarelle, rue de Paris

(en face de la poste)

 

Venez petit-déjeuner avec nous

 

      --------------------

Petits déjeuners suivants :

 

Vendredi 03 novembre

Vendredi 1er décembre

Recherche