Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 09:59
Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)

1) Votre profil

 

Présentez-vous succinctement.

 

Je suis marié, j’ai huit enfants, et j’habite Orsay depuis 1982.

 

Quels sont votre situation et votre parcours professionnel ?

 

Enseignant depuis toujours, je partage mon temps entre l’enseignement des mathématiques au lycée d’Orsay, et la responsabilité du master de formation des futurs enseignants de mathématiques de l’université d’Evry.

 

De combien de mandats électifs disposez-vous actuellement ? Pour quelle(s) rémunération(s) ?

 

Conseiller municipal de la ville d’Orsay, je suis depuis trois ans maire-adjoint aux affaires scolaires et à la petite enfance. L’indemnité correspondante avoisine les 800€ mensuels.

 

Si vous étiez élu le 18 juin, quels mandats conserveriez-vous (ou pourriez-vous être amené à briguer dans les 5 ans à venir) ?

 

pour me consacrer à mon nouveau mandat, je démissionnerai de ma fonction de maire-adjoint, mais, à discuter, je pourrais peut-être conserver ma place de simple conseiller municipal.

 

 

2) Vos motivations et aptitudes

Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)

Quelles sont les raisons qui vous amènent à vouloir siéger à l'Assemblée Nationale ?

 

Je souhaite y porter les thématiques écologistes, à travers un regard ouvert, mais résolu quant aux choix du gouvernement, et soutenir les projets de Nicolas Hulot, qui risque d’avoir besoin d’un fort appui pour pouvoir mettre en œuvre les valeurs qui sont les siennes.

 

Quelle(s) qualité(s) pensez-vous avoir pour endosser cette responsabilité ?

 

Mon expérience d’élu local (responsable de conseil de quartier, puis maire adjoint), m’a permis d’acquérir une expérience dans la médiation, à la fois avec les électeurs, et avec l’administration. Ma longue carrière d’enseignant et de formateur me permet une expertise relativement à la politique éducative de la France.

 

Pourquoi devons-nous voter pour vous plutôt qu'un autre candidat ?

 

Je ne pense pas qu’il y ait de devoir à voter pour moi… ! Chaque électeur fera, in fine, son choix dans l’isoloir.

 

3) Votre disponibilité

Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)

Comment vous arrangerez-vous pour concilier vos obligations professionnelles avec votre mandat de député ?

 

Il semble difficile que je conserve un service d’enseignant à temps complet. Ce qui me navre, au regard de la dramatique pénurie d’enseignants de mathématiques.

 

A quelle fréquence comptez-vous être présent ?

- Dans l'hémicycle ?

 

A priori, tout le temps de la session parlementaire : cela me semble faire partie du contrat passé avec les électeurs !

 

- Dans les commissions ?

 

Je ne connais pas suffisamment l’ampleur du temps nécessaire pour pouvoir être efficace dans ces commissions. A priori, je souhaiterais faire partie des commissions :

- « affaires culturelles et éducation », du fait de mon intérêt pour les questions d’éducation et des connaissances que mon métier et mon mandat m’ont permis d’acquérir ;

- « développement durable et aménagement du territoire », ayant beaucoup travaillé la thématique de l’équilibre des territoires, particulièrement sensible dans nos communes du fait de l’extension continue de l’agglomération, désormais immense, et de la problématique du plateau de Saclay.

 

4) Votre utilité, activité et efficacité

Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)

Avez-vous l'intention de prendre des attachés parlementaires ?

 

- Combien ?

 

En moyenne, actuellement, un député a 3 à 4 attachés. Je pense que leur nombre sera fonction des profils des personnes à recruter… en tout cas hors famille !

 

- Pour quelle(s) fonctions ?

 

Les fonctions peuvent être :

- de faire le lien avec la circonscription d'élection;

- de préparer le travail législatif

- de gérer la communication.

 

Avez-vous l'intention d'avoir une permanence dans notre circonscription et si oui dans quelle ville ?

 

Bien sûr, mais plutôt des permanences temporelles qui alterneraient entre les différentes mairies de la circonscription.

 

- A quelle(s) fin(s) avez-vous l'intention d'utiliser votre réserve parlementaire ?

 

Je préconise la suppression de la réserve parlementaire, longtemps opaque, et toujours à visée clientéliste. Si elle subsiste néanmoins, je projette de chercher des modalités démocratiques d’attribution, en proposant un vote des électeurs sur différents projets à subventionner.

 

- Notre commune pourra-t-elle en bénéficier même si notre Maire n'est pas de votre bord politique ?

 

Bien sûr ! Député, on l’est de tous les habitants du territoire, et même de France pour ce qui est du législatif… Je m’appliquerai à n’avoir aucune politique partisane.

 

- Quels sont les projets de lois (ou domaines législatifs) dans lesquels vous avez l'intention de vous investir ?

 

- La politique éducative, aussi bien en primaire que dans le secondaire et le supérieur, car ce sont des domaines que je connais très bien. Je souhaite ainsi contribuer à un réexamen des dispositifs de pilotage des universités, qui sont dans une situation très difficile actuellement, et nous font risquer une fuite des cerveaux dommageable à terme.

 

- L'aménagement du territoire, car, sur notre circonscription, l’opération d’intérêt national sur le plateau de Saclay soulève de nombreux problèmes. Il est souhaitable de continuer à travailler à l’équilibre des territoires, ce qui n’est pas simple du fait que la région parisienne est devenue le premier bassin d’emploi d’Europe.

5) Votre positionnement politique

Composition de l'Assemblée Nationale sortante

Composition de l'Assemblée Nationale sortante

Avez-vous l'intention de siéger au sein d'un groupe parlementaire et si oui lequel ?Dans ce cas suivrez-vous systématiquement les consignes de vote de votre groupe ?

 

J’espère qu’il y aura un groupe EELV (au moins 15 élus) ! Sinon, il sera peut-être possible de construire un groupe parlementaire en faisant alliance avec d’autres mouvements politiques représentés, car l’appartenance à un tel groupe accroît les moyens d’action des députés y appartenant.

 

Concernant la confiance au gouvernement, s'il était reconduit après le 18 juin, que voterez-vous une fois élu (pour, contre ou abstention) et pourquoi ?

 

Je regarde le gouvernement actuel d’un œil attentif, résolu à soutenir les projets qui iront dans le sens de mes convictions, et à m’opposer aux autres. Du fait de sa composition hétérogène, il y a fort à parier que les deux attitudes seront nécessaires.

A priori, je voterai la confiance, donnant à ce gouvernement la chance de faire ses preuves, et au président de mettre en œuvre son projet politique dé-clivant. Mon modèle, c’est la politique qui a été celle du groupe des Verts au parlement européen : privilégier la négociation, des alliances d’opportunité sur des projets, et de la conviction sur les valeurs.

6) Votre positionnement par rapport à des sujets concrets

Quel est votre positionnement sur les sujets suivants ? Lesquels pourraient bénéficier de votre soutien et de votre influence en tant que député ?

 

Au niveau local (ou ayant une incidence locale)

Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)
Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)
Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)
Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)

- La candidature de Paris Saclay à l'exposition universelle de 2025.

 

Je ne suis pas opposé à tout projet de ce type, mais suis résolument hostile à ce lieu d’implantation pour des raisons d’infrastructure, et d’accessibilité. Le cluster va déjà engendrer une thrombose des voies de circulations, et l’exposition ne pourra qu’aggraver la situation.

 

- Le développement du plateau de Saclay.

 

Je me suis opposé dès le début à ce projet, à mon avis inopportun à l’heure d’Internet et de la mondialisation, et mettant en péril l’équilibre du territoire. Nous, écologistes, avons obtenu la création d’une Zone de Protection sur le plateau censée préserver une bonne proportion des espaces agricoles et forestiers. Néanmoins, ce qu’un décret a acté, un autre peut le défaire ; aussi serais-je vigilant pour que les constructions restent strictement cantonnées aux zones prévues au Sud du plateau.

 

- La réalisation de la ligne de métro n°18.

 

Je m’oppose à la création de cette ligne, au motif que les études montrent qu’un métro lourd est très nettement surdimensionné par rapport aux besoins prévisionnels du campus. Je crains que l’existence du métro tel qu’il est prévu ne donne prétexte ensuite à une urbanisation complète du plateau. C’est pourquoi je préconise, à la place, que le TCSP Massy-Saclay existant soit reconverti en tram, ce que sa plateforme permet. Ce mode de transport est tout à fait à même d’absorber le flux de voyageur prévu (ce que le TSCP actuel ne parvient pas à faire), et bien moins coûteux, à la fois financièrement, et en destruction des riches terres agricoles du plateau.

 

- Le transfert de l'hôpital d'Orsay.

 

Les établissements hospitaliers d’Orsay, Longjumeau et Juvisy, sont obsolètes et n’attirent plus, ni médecins, ni patients, qui préfèrent souvent les établissements privés du voisinage. Construire une nouvelle plateforme hospitalière pourra permettre de mieux soigner, faisant bénéficier les patients des technologies modernes dans une architecture adaptée. Pour autant, il faut que subsistent à Longjumeau et Juvisy des structures ouvertes jour et nuit permettant une prise en charge rapide de proximité des urgences de moyenne gravité.

 

- Le développement de voies de circulations douces (continuité entre les communes, aménagement du rond-point de Mondétour-Courtaboeuf).

 

Je connais bien cette question, ayant été conseiller municipal délégué en charge des circulations douces durant deux ans, à Orsay.

La création d’axes doux est complexe à cause du bâti dans des villes, qui n’ont pas été conçues à cette fin, et de l’implication intriquée de multiples structures territoriales. Peut-être le poids d’un député pourrait-il permettre, en bousculant les différentes instances impliquées, la création d’axes de circulation réservés aux vélos, pour enfin relier les communes les unes aux autres de manière rapide, écologique et sécurisée.

 

- L'exonération de la taxe d'habitation.

 

Je n’ai pas d’avis tranché sur ce projet, qui semble, de prime abord, n’être qu’un simple transfert. J’attends de voir précisément comment ce projet sera mis en œuvre.

 

- La baisse des dotations de l'État aux collectivités locales.

 

Les baisses successives de la dotation de l’État ont pénalisé les communes de façon très inégale, suivant leur situation financière. Inciter les collectivités territoriales à réaliser des optimisations de moyens est une bonne chose, mais il semble que l’État ait manqué de précision dans la mise en pratique de ce projet.

Quel est votre positionnement sur les sujets suivants ? Lesquels pourraient bénéficier de votre soutien et de votre influence en tant que député ?

 

Au niveau général

Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)
Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)
Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)
Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)
Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)
Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)

- L'assouplissement de la réforme des rythmes scolaires

 

Redonner aux communes et aux conseils d’école davantage d’initiative est intéressant, car il est vrai que la réforme passée n’a pas pris en compte toutes les particularités locales, et a mis en difficultés certaines communes. Pour autant, je souhaite que cet assouplissement ne conduise pas à un retour à des journées trop lourdes pour les enfants, et permette aux communes de conserver les TAP là où ils fonctionnent bien.

 

- L'énergie nucléaire

 

Je souhaite que nous fermions progressivement, mais résolument, nos centrales nucléaires, dangereuses, et génératrice de déchets dont la gestion est en impasse. Cette transition doit se faire via des économies d’énergie (isolation des bâtiments, chasse au gaspillage), et le recours à des sources alternatives.

 

- L'indépendance de la justice

 

Indispensable, elle passe par une amélioration de son fonctionnement, via des moyens optimisés, et des gains de temps (amélioration de la prévention, mesures alternatives à l’incarcération, meilleur suivi), mais surtout par des nominations des procureurs qui ne soient plus le fait du gouvernement, comme c’est le cas actuellement.

 

- La simplification des contraintes administratives pour les artisans et les PME

 

Le passage à l’informatisation des procédures doit être corrélatif de leur simplification.

 

- La loi de moralisation de la vie publique

 

La réforme proposée par François Bayrou est une belle avancée, à compléter sans doute, jusqu’à restauration de la confiance des citoyens. « Moraliser » les personnes est une tâche difficile… Contrôler, par transparence, les faits et gestes des élus est non seulement possible, mais indispensable. Les modèles scandinaves nous montrent le chemin.

 

- Le cumul des mandats (à la fois en nombre et dans la durée)

 

Je pense que la limitation à deux mandats consécutifs est une mesure raisonnable. Un élu ne devrait pas non plus pouvoir briguer deux mandats exécutifs simultanément.

7) Votre bilan

Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)

Complétez cette phrase :

 

"En 2022, je serai satisfait de mon mandat de député si j’ai réussi à faire partager certaines de mes valeurs, à faire avancer quelques-unes des thématiques qui me sont chères, écologistes et sociales, et si j’ai contribué au retour de la confiance des électeurs envers leurs représentants ".

Publications du candidat

Site Internet :

Profession de foi :

Pour soutenir ce candidat :

 

Vous pouvez envoyer vos dons (66% des sommes versées seront déduites de vos impôts) à :

 

Jean-Luc Dumesnil

3, rue de Bellevue

75019 Paris

 

Rappelons que la plupart des candidats investissent une part de leur argent personnel dans leur campagne. Cette somme ne sera pas remboursée aux candidats ayant obtenus moins de 5% des suffrages.

 

 

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

Législatives 2017 - 14 - Didier Missenard (Europe Ecologie - Les Verts)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Prochains rendez-vous

 

 

Vendredi 6 octobre

à 8h30

 

Café l'Aquarelle, rue de Paris

(en face de la poste)

 

Venez petit-déjeuner avec nous

 

      --------------------

Petits déjeuners suivants :

 

Vendredi 03 novembre

Vendredi 1er décembre

Recherche