Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2016 1 06 /06 /juin /2016 22:49
Maisons historiques du centre-ville : on garde ou on démolit ?
Maisons historiques du centre-ville : on garde ou on démolit ?
Maisons historiques du centre-ville : on garde ou on démolit ?
Maisons historiques du centre-ville : on garde ou on démolit ?
Maisons historiques du centre-ville : on garde ou on démolit ?
Maisons historiques du centre-ville : on garde ou on démolit ?
Maisons historiques du centre-ville : on garde ou on démolit ?
Maisons historiques du centre-ville : on garde ou on démolit ?

Il ne nous reste plus que quelques jours pour donner notre avis sur le devenir des maisons historiques de notre centre-ville

 

Nous pouvons le faire directement en ligne sur le site de la mairie en cliquant, avant le 15 juin, sur le lien suivant :

Quelle que soit votre opinion sur le sujet, nous vous encourageons vivement à participer à cette concertation.

Plus nous serons nombreux à le faire et plus les résultats auront une chance d'être représentatifs.

N'hésitez donc pas à relayer la diffusion de cet article autour de vous.

 

Quelques centaines de réponses, dans un sens ou dans l'autre, ne donneront que l'indication d'une mobilisation d'un petit groupe.

 

A partir de 1000/1500 réponses, on pourra avoir une idée de l'avis des Orcéens.

 

A plus de 2000/2500, les décisions qui seront prises par la mairie auront une chance d'être représentatives de ce que souhaite la population.

 

Pour vous aider à prendre votre décision, voici quelques informations sur les bâtiments sur lesquels nous avons à nous prononcer.

 

Nous les présentons dans l'ordre dans lequel ils apparaissent sur le questionnaire.

 

Nous remercions vivement Messieurs Cathala et Möbs de l'association Chloé (Comité d'Histoire Locale d'Orsay et des Environs) pour les précieux renseignements historiques qu'ils nous ont apportés.

Bâtiment 1 : L'immeuble de la Poste

 

Etablissement public. 

La destruction de l'immeuble ne veut pas dire disparition du service.

Un local commercial flambant neuf serait bien entendu intégré au projet de centre-ville.

 

Sur son emplacement figurait jadis la "Maison des trois rois" (auberge) puis un ancien présbytère.

Maisons historiques du centre-ville : on garde ou on démolit ?

Bâtiment 2 :  La maison du Docteur Michaut

 

Figurant déjà sur le Cadastre de 1809 avec son grand terrain à l'arrière (mais pas sur les plans de 1750 et 1766), on peut dater sa construction entre la fin du 18ème et le début du 19ème siècle.

Il s'agit d'une popriété privée et, si son propriétaire n'est pas vendeur, il faudra passer par une expropriation pour que le projet se fasse. 

C'est du reste, sauf précision, le cas de la moitié des bâtiments figurant dans le questionnaire.

 

Maisons historiques du centre-ville : on garde ou on démolit ?

Bâtiment 3 : La maison avec le porche

 

Située au 32, rue de Paris, elle figure, comme les deux propriétés suivantes, sur les plans de 1750 et 1766.

 

 

 

Maisons historiques du centre-ville : on garde ou on démolit ?

Bâtiment 4 : La maison violette

 

 

Comme les maisons des n°34 et 36, la maison violette, avec sa cour intérieur, n'a pas énormément changé depuis sa construction.

 

On retrouve ces batisses avec quelques modifications sur les plans ultérieurs ce qui laisse à penser que certaines façades sont d'époque (18ème siècle).

Maisons historiques du centre-ville : on garde ou on démolit ?
Maisons historiques du centre-ville : on garde ou on démolit ?

Bâtiment 5 : Le magasin de cyle urbain

 

(En attente d'une photo plus récente).

 

Cette maison fait partie (avec la maison du vétérinaire et l'immeuble du crédit du Nord) des bâtiments achetés pour le compte de la mairie par l'EPFIF (Etablissement Public Foncier d'Ile de France).

 

Achetée en 2012 pour un montant de 545 000€, la mairie la rachètera à ce prix avant de la revendre immédiatement au promotteur qui aura la charge du projet.

 

Ainsi cette transaction ne devrait pas coûter au contribuable Orcéen.

Maisons historiques du centre-ville : on garde ou on démolit ?

Bâtiment 6 - La maison cachée

 

Peu d'Orcéens connaissent l'existence de cette maison centenaire que l'on ne peut voir que du parking de la Poste.

Maisons historiques du centre-ville : on garde ou on démolit ?Maisons historiques du centre-ville : on garde ou on démolit ?

Le propriétaire nous a contacté, cliquez sur le lien ci-dessous pour lire le mail qu'il nous a envoyé.

Bâtiment 7 : La maison du vétérinaire

 

Anciennement propriété d'un vétérinaire, cette maison date de la fin 19ème, début 20ème siècle.

 

Il s'agit de la première propriété achetée par l'EPFIF pour le compte de la mairie (600 000 € en 2009).

 

Maisons historiques du centre-ville : on garde ou on démolit ?

Bâtiment 8 : La maison de la Police Municipale

 

Acheté par la ville en 1971, ce bâtiment de type "Ile de France" daterait de 1890-1900.

 

C'est devenu le siège de la Police Municipale après le départ de la Police Nationale en 2011.

 

Maisons historiques du centre-ville : on garde ou on démolit ?

Bâtiment 9 : Le restaurant chinois

 

Ce bâtiment est récent.  Il date de 1975 et abritait alors un marchand de meubles.

Le restaurant chinois date des années 1980 et a été construit sur le terrain du marchand de meubles.

Maisons historiques du centre-ville : on garde ou on démolit ?

Bâtiment 10 : L'immeuble du Crédit du Nord

 

Datant des années 1960, il s'agissait à l'origine d'un magasin et atelier de motos.

Le Credit du Nord s'y est installé à la fin des années 1980.

 

L'EPFIF l'a acheté pour le compte de la ville en 2011 pour un montant de 1,3 millions d'euros.

Maisons historiques du centre-ville : on garde ou on démolit ?

Liens utiles

 

Alors patrimoine de la ville à sauver ou sacrifice nécéssaire pour la redynamisation du centre-ville ?

Nous avons chacun notre avis sur le sujet et c'est justement le moment de l'exprimer.

 

Il vous suffit juste de cliquer sur ce lien :

 

Pour tout savoir sur le projet de Centre-ville, nous vous recommandons de cliquer sur le lien ci dessous :

Enfin, pour découvrir l'association Chloé, et vous procurer l'excellent livre "Orsay, d'un siècle à l'autre", il vous suffit de cliquer sur le lien ci-dessous.

 

 

Pour réagir à l'article et apporter votre commentaire

 

Sous la barre des logos "Facebook, Twitter"..."

(Et éventuellement sous les vignettes "vous aimerez aussi")

Cliquer sur "Commenter cet article"

Pour Orsay en Action

 

Jean-Christophe Péral

06 60 93 52 22

orsay91400@free.fr

Pour être alerté en temps réèl de nos publications, pensez à vous inscrire à notre newsletter (partie droite de la page d'accueil, sous les rubriques "articles récents" et "catégories")

Partager cet article

Repost 0
Published by Orsay en Action - dans Patrimoine Urbanisme
commenter cet article

commentaires

D.T. 08/06/2016 15:51

Copropriétaire depuis 1996, rue Charles-de-Gaulle, je tiens particulièrement à vous informer qu'il serait judicieux concernant le projet de redynamisation du centre ville de le garder dans son état actuel, de garder les maisons dites de caractère, à moins d'y apporter des rajouts de façade identique, par contre la poste à faire démolir. Il faudrait reconstruire aux endroits dits à bâtir des maisons de caractère pour ne pas défigurer le centre ville. Personnellement, j'ai résidé à Antony, de 1965 à 1990, et, je peux vous dire j'ai connu dans le centre ville avec ses vieilles maisons avec ses rues et ses pavés et plus éloigné encore ou le TGV, passe en sous-sol aujourd'hui sur les terres de Louise de Vilmorin, les prés, les vaches et les moutons. Alors, gardons le centre ville d'Orsay, dans son aspect d'origine pour celui-ci ne devienne d'année en année le centre ville d'Antony. A Antony, toute maison particulière avec terrain, hélas, au détriment de promoteur qui construit à chaque fois résidence sur résidence. Aujourd'hui, le centre ville d'Antony est étouffé les résidences qui se touche les unes contre les autres et qui commence à s'étendre au-delà du centre ville. Alors, Orsay est à demi urbain et rural, gardons je vous en prie notre Orsay, comme nous l'avons toujours connu. Pendant, j'y suis, pas trop de logement dit "social" qui amène une certaine population "non désirable" et bien sûr très avantageuse pour un certain parti politique... Sans commentaires de plus à ce sujet... Pas le thème abordé de votre mail mais je le précise malgré tout. Je constate depuis une dizaine d'année principalement rue Charles-de-Gaulle, des commerçants non désirables qui attire une clientèle non désirable, des stationnements irrespectueux aussi bien dans la rue et de rentrer sur les parkings des résidences sans titre de séjour. On sort de ses commerces, on déjeune n'importe ou, sur une marche, sur un muret, et, on laisse les détritus à même le sol. On laisse tout sur le trottoir même dans les caniveaux, par exemple, canette de bière "Heineken" dans le caniveau au lieu de la poubelle jaune. Qu'on ne dise pas les générations changent et les mentalités avec c'est plus un quota de population qui est non désirable. Alors, faire une redynamisation du centre d'Orsay, avec de vrais commerces ok mais pas un centre ville avec pizzeria, domino's pizza, kebab. Et, bonjour le futur commerce du centre ville d'Orsay. Bien cordialement. D.T.

Prochains rendez-vous

 

 

Vendredi 6 octobre

à 8h30

 

Café l'Aquarelle, rue de Paris

(en face de la poste)

 

Venez petit-déjeuner avec nous

 

      --------------------

Petits déjeuners suivants :

 

Vendredi 03 novembre

Vendredi 1er décembre

Recherche