Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mai 2017 5 26 /05 /mai /2017 06:57
Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

15 !

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats
Elections législatives - Posez vos questions aux candidats
Elections législatives - Posez vos questions aux candidats
Elections législatives - Posez vos questions aux candidats
Elections législatives - Posez vos questions aux candidats
Elections législatives - Posez vos questions aux candidats
Elections législatives - Posez vos questions aux candidats
Elections législatives - Posez vos questions aux candidats
Elections législatives - Posez vos questions aux candidats
Elections législatives - Posez vos questions aux candidats
Elections législatives - Posez vos questions aux candidats
Elections législatives - Posez vos questions aux candidats
Elections législatives - Posez vos questions aux candidats
Elections législatives - Posez vos questions aux candidats
Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

C'est le nombre de candidats que nous aurons à départager les 11 et 18 juin.

 

Afin de faire connaissance avec eux, découvrir leurs motivations et leurs projets, nous avons décidé de renouveler l'initiative prise à l'occasion des élections départementales de mars 2015.

(Vous pouvez la consulter en cliquant sur le lien ci-dessous)

Le principe

 

Il s'agit de soumettre à chaque candidat un questionnaire assez bref (7 questions maximum) centré sur nos préoccupations locales et les enjeux concernant notre territoire.

 

La méthode 

 

Vous avez jusqu'au mardi 30 mai à 23h59 pour nous adresser par courriel toutes les questions qui vous semblent intéressantes à poser aux 15 candidats.

 

orsay91400@free.fr

 

Nous en ferons la synthèse, et les ajouterons à celles que nous avons envisagées, pour finaliser le questionnaire qui sera envoyé à chaque candidat dans la journée du mercredi 31 mai.

 

Les réponses des candidats seront publiées à partir du mercredi 7 juin.

 

Procurations 

 

Comme nous l'avons fait pour les élections présidentielles, nous proposons aux personnes qui ne sont pas sur Orsay les 11 et 18 juin de porter leurs procurations si elles ne trouvent personne pour le faire dans leur entourage.

 

 

En attendant

 

Voici déjà les informations que nous avons pu recueillir sur les candidats.

Nous vous les présentons dans l'ordre qui leur a été attribué par tirage au sort à la préfecture de l'Essonne.

 1 - Eric Courtin

(Ecologie ?)

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

Suppléante : Sandra Brunelle

 

A ce jour, nous n'avons pas plus d'informations sur ce candidat, merci de nous contacter si vous en savez plus à son sujet.

2 - Aurélie Martin

(Debout la France)

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

Suppléant : Mathieu Pichard

 

A ce jour, nous n'avons pas plus d'informations sur cette candidate, merci de nous contacter si vous en savez plus à son sujet.

3 - Milvia Magano

(Front National)

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

21 ans

Etudiante en école de commerce

 

Suppléant : Wilson Roux

4 - Cédric Villani

(En Marche !)

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

43 ans, Orcéen

Enseignant chercheur, directeur d'un institut de recherche.

Médaille Fields (équivalent, en termes de prestige, du Prix Nobel pour les mathématiques) en 2010.

 

Suppléant : Baptiste Fournier

5 - Philippine Rambaud

(Divers droite?)

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

23 ans

Etudiante (Ecole normale supérieure / Sciences Po)

 

Suppléant : Bernard Bertin

6 - Evan Jorssen

 

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

Suppléant : Louën Pellerin

 

A ce jour, nous n'avons pas plus d'informations sur cette candidate, merci de nous contacter si vous en savez plus à son sujet.

7 - Didier Paxion

(Lutte Ouvrière)

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

52 ans, Ulissien.

Professeur d'électronique.

 

Suppléant : Jean-Philippe Roy

8 - Luc Foubert

(Union Populaire Républicaine)

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

42 ans, Giffois.

Chercheur en neuroscience et embryologie au CNRS de Gif.

 

Suppléant : Camille Prugnaud

9 - Sylvère Cala

(La France Insoumise)

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

36 ans, Orcéen

Educateur spécialisé

 

Suppléant : Frédérique Dumont

10 - Annick Le Poul

(Parti Communiste)

62 ans, Ulissienne.

Cadre comptable retraitée.

 

Suppléant : Gabriel Laumosne, Orcéen

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

11 - Patrick Simon

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

Suppléant : Alexandre Simon

 

A ce jour, nous n'avons pas plus d'informations sur ce candidat, merci de nous contacter si vous en savez plus à son sujet.

12 - Maud Olivier

(Parti Socialiste)

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

64 ans

Députée de la cinquième circonscription de l'Essonne

 

Suppléant : Martial Mancip, Orcéen

13 - Ousmane Sarr

(La France Qui Ose)

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

Suppléant : Cécile Lecureur

14 - Didier Missenard

(Europe Ecologie - Les Verts))

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

66 ans, Orcéen

Professeur de mathématiques en lycée et à l'université

 

Suppléante : Juliette Chazan, Orcéènne

15 - Laure Darcos

(Les Républicains)

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats

46 ans.

A travaillé pendant huit ans dans un grand groupe d’édition comme directrice des relations institutionnelles.

 

Suppléant : Arnaud Poirier

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

Elections législatives - Posez vos questions aux candidats
Repost 0
Published by Orsay en Action - dans Politique Elections
commenter cet article
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 23:26
Le CA Orsay promu en Fédérale 1

Ils n'étaient pas favoris et pourtant ils l'ont fait!

En battant Niort en huitième de finale du championnat de France de Fédérale 2, le CA Orsay a validé son ticket pour l'accession à l'étage supérieur.

 

Pour celles et ceux qui ne sont pas familiers des divisions au rugby, sachez que le championnat de France de rugby à XV de 1ère division fédérale, plus communément appelé Fédérale 1, est l'équivalent de la troisième division (après le Top 14 et la Pro D2).

 

Il comporte 41 clubs qui sont répartis en 4 poules.

 

- Une poule de 11 regroupant les équipes répondant au cahier des charges nécessaire pour monter en Pro D2, ce qui ne devrait pas être le cas du CA Orsay.

- Trois poules de 10 équipes qui se disputeront le Trophée Jean-Prat et le titre de champion de 1ère division fédérale.

 

Si vous voulez plus d'informations et de photos sur le CA Orsay, vous pouvez visiter sa page Facebook, très complète et mise à jour régulièrement.

Dernière minute !

 

Plus rien n'arrête le CA Orsay qui vient de battre Suresnes et se qualifie pour les demi-finales.

 

Prochain adversaire : Hyères/Carqueiranne/La Crau le 18 juin.

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

Le CA Orsay promu en Fédérale 1
Repost 0
Published by Orsay en Action - dans Sport
commenter cet article
3 mai 2017 3 03 /05 /mai /2017 09:53
Démarche citoyenne - Nous pouvons porter vos procurations

Le second tour de l'élection présidentielle aura lieu le dimanche 7 mai.

Si vous êtes absent ce jour-là et que vous n'avez personne pour porter votre procuration, nous pouvons le faire.

Nous sommes suffisamment nombreux et organisés pour répondre à toute demande.

N'hésitez donc pas à nous contacter.

 

Par courriel : orsay91400@free.fr

Par téléphone : 06 60 93 52 22

Pour les démarches administratives, veuillez cliquer sur les liens suivants :

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

Démarche citoyenne - Nous pouvons porter vos procurations
Repost 0
Published by Orsay en Action - dans Elections Politique
commenter cet article
23 avril 2017 7 23 /04 /avril /2017 21:31
Orsay se met En Marche !

Si les Français ont qualifié Emmanuel Macron pour le second tour des élections présidentielles, les Orcéens l'ont pratiquement plébiscité.

 

Avec 3384 voix et 36,3% des suffrages, il fait mieux que les candidats arrivés en tête sur notre commune lors des élections précédentes : François Hollande en 2012 (2975 voix et 33,95% des suffrages), Ségolène Royal en 2007 (2995 voix et 30,91% des suffrages) ou Lionel Jospin en 2002 (1346 voix pour 19,56% des suffrages). 

 

Orsay se met En Marche !

François Fillon prend la deuxième place avec 2054 voix et 22% des suffrages.

 

Il est intéressant de noter que ce score est à rapprocher du nombre d'électeurs qui ont participé à la primaire de la droite et du centre en novembre 2015 (1973 au premier tour et 2018 au second) de Valérie Pécresse aux régionales de 2015 (1713 voix), De Francisque Vigouroux aux départementales de 2015 (1645 voix) et de Raymond Raphael aux municipales de 2014 (1992 voix).

 

Sur notre commune, la droite républicaine semblerait donc se heurter depuis des années à un plafond de verre fixé autour des 2000 électeurs.

Orsay se met En Marche !

A la troisième place les Orcéens ont offert à Jean-Luc Mélenchon un score conforme à la moyenne nationale (1741 voix pour 18,7% des suffrages).

 

Attention cependant à ne pas en tirer de conclusions hâtives pour les législatives.

 

Si les profils et les idées ne sont certes pas comparables, la situation du candidat de la France Insoumise se rapproche de celle de François Bayrou en 2007.

Un candidat avec une forte personnalité qui apporte une énorme pluvalue à celle de son mouvement.

Ainsi, en 2002, François Bayrou avait convaincu 2483 Orcéens (pour réaliser 25,63% des suffrages) tandis qu'un mois plus tard, le candidat du MoDem n'en réunissait plus que 1035 (13,92% des suffrages).

 

Vous pouvez consulter l'ensemble des résultats, bureau par bureau, en cliquant sur le lien ci-dessous.

On notera enfin que Marine Le Pen a perdu une centaine d'électeurs par rapport à 2012 (596 voix et 6,4% des suffrages contre 699 voix et 7,98% des suffrages en 2012).

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

Orsay se met En Marche !
Repost 0
Published by Orsay en Action - dans Elections
commenter cet article
17 avril 2017 1 17 /04 /avril /2017 18:29
Les Ulis réclament l'ouverture des rues sur Mondétour
Les Ulis réclament l'ouverture des rues sur Mondétour
Les Ulis réclament l'ouverture des rues sur Mondétour
Les Ulis réclament l'ouverture des rues sur Mondétour
Les Ulis réclament l'ouverture des rues sur Mondétour
Les Ulis réclament l'ouverture des rues sur Mondétour
Les Ulis réclament l'ouverture des rues sur Mondétour
Les Ulis réclament l'ouverture des rues sur Mondétour
Les Ulis réclament l'ouverture des rues sur Mondétour
Les Ulis réclament l'ouverture des rues sur Mondétour
Les Ulis réclament l'ouverture des rues sur Mondétour
Les Ulis réclament l'ouverture des rues sur Mondétour

Comme le stipule cet article du Parisien daté du 14 avril 2017, la ville des Ulis a voté, lors de son dernier conseil municipal, une motion demandant aux communes d'Orsay et de Bures-sur-Yvette l'ouverture de quatre rues actuellement fermées par nos deux communes.

 

La motion n'est pas encore disponible sur le site internet de la ville des Ulis mais on comprend de l'article que, concernant Orsay, les avenues concernées seraient celles des hirondelles et de l'épi d'or (qui se termine par l'allée Alfred Pohu).

Les Ulis réclament l'ouverture des rues sur Mondétour

La volonté des Ulis de demander l'ouverture des rues de Mondétour est notifiée dans le PLU (Plan Local d'Urbanisme) que la commune à arrêté le 21 septembre 2016.

 

 Vous pouvez consulter le document dans son intégralité en cliquant sur le lien ci-dessous. 

Les Ulis réclament l'ouverture des rues sur Mondétour
Les Ulis réclament l'ouverture des rues sur Mondétour

Cette notification a entraîné une réaction des élus Orcéens à la communauté d'agglomération qui, pour cette raison, se sont abstenus de donner un avis favorable au projet de PLU de la commune des Ulis.

 

Vous pouvez consulter le document dans son intégralité en cliquant sur le lien ci-dessous.

Les Ulis réclament l'ouverture des rues sur Mondétour

Il est bon d'expliquer à la Maire des Ulis que l'unique raison qui justifie le maintien de la fermeture de nos rues est la sécurité routière.

 

La raquette de Mondétour n'est déjà pas dimensionnée pour accueillir le nombre de voitures qui y circulent quotidiennement, il serait irresponsable d'en augmenter le trafic.

 

Nous lui suggérons, pour qu'elle comprenne la dangerosité de nos rues, de se rendre à l'angle de l'avenue des cottages et du boulevard de Mondétour où un petit mémorial rappelle aux riverains qu'un jeune homme de 22 ans y a perdu la vie il y a quelques années.

Les Ulis réclament l'ouverture des rues sur Mondétour

Pour rassurer les habitants de Mondétour, la Maire des Ulis n'a aucun moyen de contraindre notre commune à ouvrir ses rues.

 

Les murets sont situés sur le territoire d'Orsay, elle ne peut donc les faire enlever.

 

Quant à la menace de "fermer des accès piétons, comme celui de l'avenue de l'Épi d'Or à Orsay pour empêcher les riverains d'aller à Carrefour à pied", elle n'est pas crédible une seule seconde et ce pour trois raisons évidentes :

 

1) La fermeture empêcherait également les riverains des Ulis de se rendre à l'école de la Queue d'Oiseau à pied.

 

2) Cela augmenterait le trafic automobile dans les rues de la Queue d'oiseau.

 

Deux changements qui risqueraient de ne pas plaire aux Ulissiens concernés.

Françoise Marhuenda, Maire des Ulis

Françoise Marhuenda, Maire des Ulis

Quant à la troisième raison pour laquelle nous sommes convaincus que jamais personne n'osera fermer les accès piétons entre Mondétour et les Ulis, il s'agit tout simplement d'une citation de Françoise Marhuenda, Maire des Ulis :

 

"C'est comme ça qu'on forme des ghettos, en fermant des rues".

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

Les Ulis réclament l'ouverture des rues sur Mondétour
Repost 0
Published by Orsay en Action
commenter cet article
10 avril 2017 1 10 /04 /avril /2017 09:47
Actes de vandalisme rue Louis Scocard

Depuis plusieurs mois des actes de vandalisme se multiplient dans la rue Louis Scocard (rétroviseurs arrachés, pneus crevés).

 

Un tract anonyme et constructif a été distribué dans les boîtes aux lettres des riverains.

Nous le reproduisons afin de relayer la marche à suivre pour tenter de faire stopper ce vandalisme.

Vous pouvez le consulter en cliquant sur le lien ci-dessous

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

Actes de vandalisme rue Louis Scocard
Repost 0
Published by Orsay en Action - dans Incivisme Sécurité
commenter cet article
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 10:35
Le classement 2017 des lycées de l'Essonne
Le classement 2017 des lycées de l'Essonne

Comme chaque année, le journal Le Parisien a publié son classement des meilleurs collèges de l'Essonne.

Vous pouvez le consulter en cliquant sur le lien ci-dessous.

On retrouve le Lycée Blaise Pascal à la 11ème place du classement et le Lycée privé du cours secondaire d'Orsay à la 27ème place.

Les deux lycées affichant le même taux de réussite au bac (99%).

 

Rappelons également que, pour les Orcéens, la carte scolaire propose trois lycées publics de secteur.

Le Lycée Blaise Pascal mais aussi le Lycée l'Essouriau aux Ulis (5ème place au classement) ainsi que le Lycée de la vallée de Chevreuse à Gif (15ème).

Le classement 2017 des lycées de l'Essonne
Le classement 2017 des lycées de l'Essonne

Le journal l'Express, pour sa part, attribue la note de 16,9 sur 20 au Lycée Blaise Pascal et le classe 3ème lycée du département et 55ème au niveau national.

 

 

Avec une note de 14,8 sur 20, le Cours Secondaire pointe, selon le même hebdomadaire, à 19ème place au niveau départemental et à la 1032ème au niveau national.

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

Le classement 2017 des lycées de l'Essonne
Repost 0
Published by Orsay en Action - dans Scolaire - Petite enfance
commenter cet article
15 mars 2017 3 15 /03 /mars /2017 08:33
Présidentielle : Le PS Orcéen divisé sur le soutien à Benoît Hamon

Comme au plan national, le soutien à Benoît Hamon divise l'antenne du Parti Socialiste de notre commune.

Bien que, comme le montre le lien ci-dessus, le vainqueur des primaires citoyennes se soit largement imposé à Orsay, le responsable de la section locale refuse de faire campagne pour lui.

 

Dans un courriel, daté du 28 février et adressé à l'ensemble des militants socialistes, il informe que sa position est partagée par une large majorité de ses camarades.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Quelques jours auparavant, le 23 février, David Ros, répondant à une question que nous lui avions posée lors du conseil de quartier de Mondétour, laissait entendre qu'il n'avait pas l'intention d'accorder sa signature à un candidat.

 

Pourtant, cette capture d'écran issue du site du Conseil Constitutionnel, nous informe que son parrainage en faveur de Benoît Hamon a été validée en date du 7 mars. 

Présidentielle : Le PS Orcéen divisé sur le soutien à Benoît Hamon

A sa décharge, on notera qu'en conseil de quartier, la question a été posée au maire alors que le parrainage a été signé par le conseiller départemental...

On n'a décidément pas fini de faire le tour des incidences occasionnées par le cumul des mandats!!!

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

Présidentielle : Le PS Orcéen divisé sur le soutien à Benoît Hamon
Repost 0
Published by Orsay en Action - dans Politique Elections
commenter cet article
24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 06:28
Blaise Pascal fait partie du "Plan d'urgence pour les lycées"

Le lycée Blaise Pascal fait partie des 9 lycées de l'Essonne qui entrent dans le "plan d'urgence pour les lycées" dévoilé par le Conseil Régional.

 

Les travaux devraient être réalisés d'ici à 2027.

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

Blaise Pascal fait partie du "Plan d'urgence pour les lycées"
Repost 0
Published by Orsay en Action - dans Scolaire - Petite enfance
commenter cet article
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 16:29

Il semblerait que "fictif" soit l'adjectif que nos élus aient décidé de mettre à la mode en ce début d'année 2017.

 

En 2016, le collège Fleming a facturé aux familles près de 2000 repas qui n'ont été ni consommés par les élèves ni même étés préparés par le service de restauration.

(Précisément 2922 dans un premier temps, ramené à 1989 après que, suite à notre demande, le collège ait remboursé aux familles 933 repas en octobre 2016).

 

En extrapolant ces chiffres à l'ensemble du département

on parlerait de 200 000 à 300 000 repas indûment facturés pour un montant compris entre 650 000 et 1,2 millions d'euros !!!!

 

L'addition risque d'être encore plus corsée en 2017 car le Conseil Départemental a voté, pour l'année scolaire 2016-2017, une augmentation des tarifs de restauration scolaire allant jusqu'à 7% (quand l'indice INSEE annuel de hausse des prix à la consommation n'est que de 0,2%).

Le Conseil Départemental impose aux collèges de facturer des repas fictifs

Repas fictifs : l'historique

 

Le règlement de la demi-pension impose aux familles de payer chaque trimestre par anticipation, dès réception de la facture.

En 2016, la facture du troisième trimestre a été envoyée aux parents le 9 mai et portait sur 33 jours.

Un mois plus tard les familles sont averties, par une note dans le carnet de correspondance

 

- Que la fin des cours aura lieu le mardi 21 juin

- Que le collège ne sera ouvert qu'aux élèves de troisièmes les 23 et 24 juin (jour de brevet).

En clair, bien que toutes les familles ont payé la restauration scolaire pour les dates des 23 et 24 juin, seuls les élèves de troisième y ont eu accès.

Le Conseil Départemental impose aux collèges de facturer des repas fictifs

Les jours suivants, les cours n'étant plus assurés, le collège (comme la quasi totalité des collèges de notre pays) se transforme en centre de loisirs.

 

Très peu d'élèves s'y rendent et la fréquentation de la restauration scolaire s'en ressent. Voici les chiffres qui nous ont été communiqués par la direction du collège pour la fin de l'année scolaire 2015-2016.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

 

 

Le Conseil Départemental impose aux collèges de facturer des repas fictifs

Sachant que 580 élèves demi-pensionnaires étaient inscrits au collège Fleming en 2016,  il y a eu, sur la période concernée, 558 repas servis sur 3480 facturés aux familles, soit un écart de 2922 repas.

 

Pour savoir si ces repas facturés et non consommés ont été effectivement préparés (puis jetés) ou non (donc fictifs), nous avons interrogé l'agent comptable dans un courrier recommandé dont elle a accusé réception en date du 15 septembre 2016.

 

Ce courrier est étonnamment resté sans réponse.

Le Conseil Départemental impose aux collèges de facturer des repas fictifs

Les familles sont facturées en fonction de leur quotient familial.

Pour le collège Fleming, on peut raisonnablement estimer que le prix moyen du repas était compris entre 3,5 et 4 euros en 2016. 

 

Cela correspondrait à une surfacturation d'au moins 10 000 euros.

Nous avons, dès le 22 juin 2016, commencé à contester ce système injuste.

Au fil des discussions avec la direction du collège et le concours d'une fédération de parents d'élèves, nous avons abouti aux avancées suivantes :

 

- Le remboursement des repas correspondant aux journées de brevet. 

Il a été acté dans une lettre écrire par la principale du collège en date du 15 septembre 2016 et apparaît sur la facture émise le 21 octobre 2016.

 

Cliquez sur les images pour agrandir.

Le Conseil Départemental impose aux collèges de facturer des repas fictifs
Le Conseil Départemental impose aux collèges de facturer des repas fictifs

Précisons que cet accord ne concerne que le Collège Fleming. A notre connaissance il n'a pas été étendu aux autres collèges du département.

Le Conseil Départemental impose aux collèges de facturer des repas fictifs

- La modification de la date du forfait de restauration scolaire afin de la faire coïncider avec celle de l'arrêt des cours.

 

Grâce à cet accord, après la date de l'arrêt des cours, les familles ne seraient plus facturées qu'aux repas réellement consommés.

 

La modification a été votée par le Conseil d'Administration du collège Fleming le 04 novembre 2016.

Le Conseil Départemental impose aux collèges de facturer des repas fictifs

Cette décision est aujourd'hui refusée par le conseil départemental de l'Essonne.

 

Comme il est précisé dans ce courrier adressé le 1er février au Conseil d'Administration du collège Fleming, le Conseil Départemental "est seul compétent pour déterminer la tarification applicable en matière de restauration scolaire pour les collèges".

En interdisant au Conseil d'Administration du collège de procéder à une juste tarification des repas, le Conseil Départemental impose le maintien de la facturation de repas fictifs qui dure depuis des années en Essonne.

 

Le 8 février, le président du Groupement Indépendant des Parents d'Elèves de Fleming (GIPEF) a écrit à la vice-présidente en charge des collèges au sein du Conseil Départemental pour lui demander de revenir sur la décision prise et "adapter la facturation aux attentes des familles et à la réalité de la fréquentation de la demi-pension après la fin effective des cours".

D'après nos informations, la vice-présidente a prévu de recevoir la principale du collège Fleming en début de semaine.

Caroline Paratre, Vice-présidente en charge de l'éducation, des collèges et de l'accès au savoir

Caroline Paratre, Vice-présidente en charge de l'éducation, des collèges et de l'accès au savoir

Ce que nous attendons du Conseil Départemental

 

1) Que, conformément à ce qu'il se passe dans des collèges d'autres départements, ou plus proche de nous, dans les écoles primaires et maternelles de notre commune, la facturation de la restauration scolaire s'effectue au repas effectivement "commandé" et préparé.

 

2) Qu'il soit mis, dès cette année, un terme à la facturation de repas fictifs en vigueur sur tout le département

 

3) Qu'il soit évalué, à minima pour les années scolaires 2016-2017, 2015-2016, 2014-2015 et 2013-2014, le nombre et le montant exact des repas non préparés, non servis, ni consommés par les élèves mais pourtant facturés aux familles.

 

4) Que ces montants soient remboursés à toute les familles du département qui en feront la demande.

 

Nous espérons pouvoir considérer que cette pratique de repas fictifs a été instaurée et maintenue "à l'insu du plein gré de nos élus".

 

Nous serions en effet tellement désolés de nous résoudre à nous dire que nous ne pouvions pas nous attendre à mieux de la part d'une institution qui maintient à la présidence de sa commission finances une personne qui vient d'être condamnée à 5 ans d'inéligibilité pour "blanchiment de fraude fiscale".

Ce que nous attendons de l'Education Nationale

 

- Qu'il soit mis un terme à l'hypocrisie consistant à faire croire que l'année scolaire s'arrête début juillet quand les élèves sont invités à rendre leurs manuels scolaires dès la mi-juin.

 

- Que les cours puissent être assurés jusqu'à la fin de l'année scolaire, soit de façon normale, soit sous forme d'activités éducatives et pédagogiques si des raisons techniques justifient la restitution des manuels scolaires avant terme.

Conclusions

 

Cette pratique, que nous dénonçons aujourd'hui, semble durer depuis des années.

Son initiative n'est certainement pas à mettre au passif de la majorité du Conseil Départemental.

En revanche, le fait d'en imposer le maintien, lui est entièrement imputable.

 

D'autre part, l'Essonne n'est pas le seul département en France à facturer des repas fictifs aux familles.

Une rapide recherche nous a permis de trouver des cas similaires.

Sans vouloir faire de parallèle avec des affaires ayant un retentissement au niveau national, il est grand temps que nos élus comprennent que ce n'est pas parce qu'une pratique est répandue, et appliquée aussi bien par la gauche, la droite, le centre ou les extrêmes, qu'elle est pour autant juste ou acceptable.

 

 

Pour Orsay en Action,

Jean-Christophe Péral

orsay91400@free.fr

06 60 93 52 22

Le Conseil Départemental impose aux collèges de facturer des repas fictifs
Repost 0
Published by Orsay en Action
commenter cet article

Prochains rendez-vous

 

 

Vendredi 02 juin

à 8h30

 

Café l'Aquarelle, rue de Paris

(en face de la poste)

 

Venez petit-déjeuner avec nous

 

      --------------------

Petits déjeuners suivants :

 

Vendredi 7 juillet

Recherche